Jim champion d’Angleterre de boxe, numéro 3

photo floue mais belle de Jim dans un bus de nuit entre les rêves et la réalité

 

Jim n’a jamais été le type le plus fort du coin ni du corner. Si vous cherchiez « Jim » dans un moteur de recherche, vous ne trouveriez pas sa photo, mais si vous aviez une photo de lui vous penseriez qu’il a dû se faire voler son goûter relativement souvent. Vous imagineriez alors une mère aimante qui prépare son goûter et son fils, un peu frêle, qui se fait éclater par des brutes pour une barre de chocolat « commerce équitable dans du pain de boulangerie.
Cependant vous auriez faux, comme lors d’une séance de révision du code de la route. Jim sait très bien se battre, je vais vous le raconter dans une nouvelle histoire.

L’alcool de moyenne qualité coule du comptoir jusqu’à des vêtements neufs et qu’il exhibe pour la première fois (sans compter la messe).

Jim noyait une énième peine de cœur dans un bar. Il se foutait du nom du bar mais il s’appelait « Première Pluie », un bar où des bandes rivales se rencontraient parfois. Certains ne faisaient pas dans la dentelle. La lumière était fatiguée, il était le milieu de la nuit, Jim regardait son verre de whisky, en se disant que cette fille, après tout, on aimait un autre par peur de l’aimer lui.

Des mecs très costauds sont venus s’asseoir juste à côté de lui, sous la lumière du bar pour que tout le monde voit qu’ils étaient costauds. Pour encore plus montrer à tout le monde qu’ils étaient costauds, ils faisaient les beaux devant les quelques filles présentes. Ils ont commencé à pousser un peu Jim, puis à lui dire que c’était une baltringue et un tas d’insultes. Jim revenait d’un voyage de méditation au Tibet alors il essayait de garder son sang-froid.

Puis il a dit à l’un des mecs qu’il voulait un combat de boxe pour régler l’affront. Le mec lui répond « Je suis champion d’Angleterre poids lourds de boxe ». Jim ne s’est pas dégonflé et a gueulé qu’il voulait un arbitre pour que le combat se fasse immédiatement.
Il y a tout le temps un arbitre dans les parages. D’ailleurs, le site arbitre.com dit que tout le monde a un arbitre en lui et François d’Arbitrerie dit que nous devons « libérer l’arbitre qui est en nous ». Bref, il y avait un arbitre et le combat pouvait commencer.

Il a duré 37 secondes, le temps que Jim fasse mordre la poussière à son adversaire. Le champion du monde était k-o et Jim remettait en place son costume presque-neuf-mais-un-peu-tâché-de-sang.

L’arbitre a décidé que l’on pouvait dire que Jim était le nouveau champion d’Angleterre de boxe. Il était embêté de ce nouveau titre, sachant que la presse le cherchait déjà à ce moment-là, pour d’autres exploits, tout comme la police, pour d’autre exploits aussi mais pas pour lui donner la légion d’honneur.

Il est donc sorti discrètement du bar sans payer par la porte des artistes et il s’est rendu compte qu’il pleuvait et il avait un parapluie et c’est toujours comme ça la vie sauf parfois quand on oublie son parapluie et voilà.
Jim spleen football club dans les flaques d’eau couleur bar court après la vie.

Et la semaine prochaine je vais vous raconter le jour où Jim a eu 20 ans alors prenez un jour de congé pour aller acheter un gros stock de mouchoirs c’est une histoire triste.

IMG_4043

brouillon de cette chronique, revendu 27 millions de $ à un ancien dictateur reconverti dans la musique d’ascenseur 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s