Ben Mazué – Culture Collective

Culture collective, c’est un monde qui rassemble les mondes et qui parle du monde. C’est sur les gens du monde et ce qu’ils font dans ce monde. C’est un peu le monde de tout le monde. En bref, on va vous parler de tout ce qui existe et qui nous intéresse, que ce soit par quelqu’un de grand, de petit, ou qui n’a pas de taille du tout.


Ben Mazué, le poète

De la positivité mélancolique, c’est ce qui définirait le mieux le style de Ben Mazué. À 37 ans, il fait partie de cette nouvelle génération de chanteurs de variété française aux côtés de Tim Dup, Vianney, Eddy de Pretto ou Juliette Armanet, tout en mêlant son style à des grandes figures comme Grand Corps Malade, qui lui a offert une place dans son collectif, Arthur H, Gaël Faye ou encore Charlie Winston avec lequel il a formé un duo sur scène lors du Festival Mythos en 2015.

Ben Mazué pouvait difficilement trouver plus actuel pour sortir son nouvel album “La Femme Idéale” en septembre dernier, dans lequel il fait un bilan du “premier tiers de sa vie”.

Qui est-il ?

Né à Nice en 1981, il s’est produit dans des bars en duo, puis a intégré le groupe “La Plage”. Plus tard, il donne de très nombreux concerts à titre personnel, notamment au Printemps de Bourges et aux Francofolies. En 2017, il a sorti son troisième album.

Ben Mazué est auteur-compositeur, un artiste soul-chanson accompagnée de variété française, de hip-hop et de slam.

7281828_1-0-149845333

Pourquoi on en parle ?

3 albums, 3 salles, 3 ambiances. Plus sérieusement, dans chacun des albums, on retrouve un style presque ou totalement différent des autres. Sorti en 2011, son premier album, éponyme, mêlait de la chanson avec du rap/hip-hop, notamment avec “Confession d’un rap addict”. Il reste assez conceptuel et pas encore très professionnel en termes techniques.

3 ans plus tard, le chanteur sort “33 ans”, un album que tous les médias définissent comme “l’album de la maturité” (pour changer hum). Ben Mazué a passé la trentaine et met à nu l’acceptation de soi, la vie conjugale, le deuil, la paternité, la retraite ou encore la première fois : une remise en question de la vie, une sorte de crise intérieure. Cet album est plus “slam” que le précédent et témoigne d’une certaine évolution dans le style et les mots du chanteur, mais aussi tout au long de l’album.

En effet, les titres s’enchaînent sous forme chronologique, comme tout au long d’une vie, et de manière très poétique.

  1. L’onde
  2. 14 ans
  3. Oui-Oui
  4. Chamallow
  5. Ruby
  6. 25 ans
  7. 35 ans
  8. Vivant
  9. 54 ans
  10. Peut-être qu’on ira loin
  11. La réconciliation
  12. 73 ans

Son dernier album, “La Femme Idéale”, sorti en septembre 2017, est beaucoup plus un album de chansons. Sur le site du chanteur et les sites de vente d’albums, ce sont ces mots qui définissent mieux que moi l’âme de l’oeuvre :

“En démaquillant la femme idéale, en sublimant l’amour quotidien, en glorifiant les sauts dans le vide, Ben Mazué tire en quelques titres, et sans doute avec plus de sincérité que jamais, le bilan d’un premier tiers de vie.

Le fil rouge de l’album, cette fois, c’est l’autre. L’autre en général et la femme en particulier. Sujet et objet de tous les désirs, de tous les questionnements, de tous les regards, de nuits et de pages toutes blanches.

Une femme idéale, donc.

Surtout une femme sous pression, étouffant sous les attentes et les demandes, donnant beaucoup, donnant tout, prenant sur elle, gardant pour elle, renonçant à elle, mais usée, fatiguée, oubliée.

Manifestement, cette femme, Ben Mazué l’aime. Elle l’émeut. Elle l’inspire. Il l’admire.”

C’est un mélange de chansons à la fois positives, comme “J’arrive” ou “Illusion”, au milieu de véritables poèmes (“La mer est calme”) et d’odes à la femme qu’il aime, avec la très touchante chanson “10 ans de nous”.

c8f72ce65b9314476bf0de6f16ded92b877

Notre avis

Contrairement à certains chanteurs de variété française qui chantent des paroles assez “légères”, Ben Mazué a des mots très profonds. Du moins, on ressent une certaine sincérité dans sa vision du monde. Ses albums sont une mise à nu de ses pensées, il étale ses peurs et ses doutes sur l’amour, la vieillesse, les “coups de putes” de la vie.

Bien qu’il aborde des sujets comme sa crise de la trentaine (avec par exemple “35 ans” que je vous invite à écouter en marchant dans les rues la nuit) à notre âge encore jeune, on s’y retrouve. Du moins, il y a cette sincérité qui nous fait comprendre à quoi on pense à ce moment-là, le genre de phrases de nos parents : “profite de ta jeunesse”. Ben Mazué nous transmet ses émotions et l’on s’identifie facilement.

Par ailleurs, bien que quelquefois un peu trop “variétoches” voire commerciales, certaines de ses chansons sont très positives, enivrantes et donnent envie de bouffer le monde tous les jours de la vie.

Ça ne plaira certainement pas à tout le monde mais ça vaut le détour. Chapeau monsieur.

Le top 5 selon Pauline :


Pauline Gauer – Culture Collective

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s