Hors du temps, bon ou mauvais film ? – Culture Collective

Culture collective, c’est un monde qui rassemble les mondes et qui parle du monde. C’est sur les gens du monde et ce qu’ils font dans ce monde. C’est un peu le monde de tout le monde. En bref, on va vous parler de tout ce qui existe et qui nous intéresse, que ce soit par quelqu’un de grand, de petit, ou qui n’a pas de taille du tout.


Hors du temps est un film de Robert Schwentke, sorti en 2009, avec Rachel McAdams et Eric Bana. Il est tiré d’un roman du nom de “Le temps n’est rien”.

Il est également mon film préféré depuis des années. J’y retrouve des émotions qui s’apparentent à des moments clés de ma vie, ce qui rend ce film très spécial à mes yeux. En revanche, comprenez que j’apprécie ce film non pas pour sa qualité scénaristique ou ses images, mais plutôt par valeur sentimentale, et vous comprendrez pourquoi je m’en défends.

Hors du temps, est-ce un bon ou un mauvais film ?

Pour vous replacer dans le contexte, je pourrais simplement vous donner le titre original et vraiment mauvais du film : The Time Traveler’s Wife. Je vous laisse regarder et admirer ce film avec beaucoup d’amour après cet article, mais d’abord je vous mets un petit résumé, où je ne spoile pas grand chose. Le film n’est pas sur Netflix, toutes mes condoléances.

C’est l’histoire d’un homme, Henry, qui depuis son enfance, peut voyager dans le temps. Mais il ne contrôle pas ses départs, ni son année et son lieu d’arrivée. Il rencontre une fille, Claire, avec laquelle commence une histoire d’amour. Pendant tout le film, nous suivons les étapes de la vie de ce couple qui se heurte aux voyages dans le temps d’Henry.

En effet, au niveau scénaristique, on ne peut pas dire que ce soit très qualitatif. Une histoire un peu en carton, avec des arguments médicaux complètement improbables et un côté scientifiquement impossible qui ne rend pas l’histoire vraiment crédible. Cela fait sûrement fuir ou détester ce film pour certain.

Et le jeu des acteurs. On connaît Rachel McAdams et Eric Bana pour de meilleurs rôles. Ici, on se croirait dans un téléfilm de qualité moyenne, qui passe sur TF1 à 4h45, et mal doublé. En plus des jeux des acteurs qui laissent quelquefois à désirer, bien que ce ne doit pas être très simple de jouer de manière réaliste avec une histoire aussi spéciale, les voix sont horribles. J’ai toujours regardé ce film en version française, doublée par des québécois sans accent, où les paroles et les mouvements de bouches ne sont pas vraiment en accord. C’est la seule version française qui existe, si quelqu’un est chaud pour faire mieux je suis preneuse.

C’est d’ailleurs dommage pour la faiblesse du scénario, car le livre parut avant le film, vrai succès littéraire, est bien plus complet : les personnages sont moins caricaturaux, l’intrigue plus fouillée. Le livre se lit très bien. L’histoire est moins mièvre que dans le film.

Oui, car l’histoire est vraiment mièvre : un film romantique pour célibataires déprimés, et ça fonctionne ! Je pleure à chaque fois, Diego a pleuré aussi, les autres ont rigolé. Il ressort de ce film une réelle sincérité et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’émotions.

Le scénario a beau de pas être au niveau de Fight Club ou de Shutter Island, on apprécie que l’histoire de voyages dans le temps passe en second plan et laisse de la place à une grande histoire d’amour compliquée et tellement simple à la fois. On s’identifie forcément à ce couple qui sait que jamais cette histoire pourra être normale. Et c’est le drame de cet amour impossible qui rend l’histoire très belle. Chaque moment de leur vie ressemble pour ma part un peu à ce que je vis. Disons que je ressens les mêmes sentiments lorsque je regarde un passage de leur vie amoureuse, et lorsque je vis la même chose. Et ce, depuis des années.

La fin est quand même sympa, ça te rend quand même un peu heureux malgré le drame du film. Et non, d’ailleurs, ce n’est pas une happy end à l’américaine, heureusement.

Je finirais sur un point primordial pour un film : la qualité visuelle est incroyable, que ce soit au niveau des couleurs, des décors ou de la qualité des plans. Les images sont impressionnantes et l’on se demande plusieurs fois comment il est possible d’avoir fait un film aussi beau, pour après bâcler le jeu des acteurs et les doublages. Il y a vraiment des plans très recherchés, et les effets spéciaux, bien qu’un peu clichés, sont de bonne qualité. Sinon, ce film serait un réel échec.

La forme plutôt que le fond, peut-être un choix de l’équipe de tournage, ou peut-être juste une histoire commerciale. En tout cas, on retrouve dans ce film tous les ingrédients pour en faire pleurer plus d’un. Et il restera mon préféré, pas pour sa qualité scénaristique, ni même pour sa qualité visuelle, mais pour l’histoire que j’ai avec ce film. C’est d’ailleurs pour cela que je le critique aussi, je vous laisse en juger par vous-mêmes, et me tenir au courant.


Processed with VSCO with e6 preset

Pauline Gauer – Culture Collective

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s