Islande : Diego – Cartes postales

Bonjour

Aujourd’hui dans cartes postales je vais vous raconter mon voyage en Islande. (Iceland en anglais ce qui est franchement plus stylé)

Vous êtes le « tu ».
Je suis le « je ».

Tu es chez toi, tu ouvres ta boîte aux lettres, tu as reçu une carte postale. Elle est de moi !


 

Yo ! Ça fait deux semaines que je suis en Islande aujourd’hui, je rentre bientôt, et je t’écris une petite carte postale pour te raconter mon voyage et mes impressions sur ce qui est le pays le plus impressionnant qu’il m’ai été donné de visiter jusqu’à présent.

L’Islande, le pays phare des 5 dernières années de la génération Instagram. Ce pays que je dirais « à la mode » pris d’assaut par les touristes, les photographes et les influenceurs depuis qu’on se partage tous nos photos de vacances.

Et bien je comprends parfaitement tous ces gens dont je fais maintenant complètement partie. Ce pays m’a transformé en blogeur/se dès que j’ai vu la courbe de sa côte s’étendre sous mes yeux quand l’avion décide de passer du monde des cieux au notre en traversant la mer de nuages.

Processed with VSCO with m5 preset

Ma première impression c’est cette photo et j’ai pas vraiment de mots à mettre dessus parce que

A la sortie de l’avion je me suis rendu compte que j’étais en « ICEland » pas en « tu vas garder ton bronzage d’été land » ou en « Trump comprendrais ce qu’est le réchauffement climatique s’il venait ici land ».
Mais outre le froid c’était le vent qui jouait à me faire peur avec des bourrasques qui m’ont bien glacé le sang tout au long du voyage;

Reykjavík

 

Reykjavík n’est pas forcément la première chose à laquelle on pense quand on aborde l’Islande. Pourtant cette micro capitale de 220 000 habitants (en comptant les alentours) est une superbe petite ville très colorée avec beaucoup de peintures de Street Art sur les murs et plusieurs très jolis monuments que je t’ai pris en photo du mieux que j’ai pu.

Si un jour tu prévois de visiter l’Islande, prévoie de vivre dans des endroits où tu pourras toi-même te faire à manger car ton pouvoir d’achat se fait guillotiner dans ce pays. Une pizza coûte en moyenne 20 euros, un burger 25 et une pinte de bière 10.
Les courses aussi coûtent extrêmement cher, par rapport à chez nous, mais il faut bien manger, et tuer les moutons des Islandais, même s’ils en ont énormément, ne me paraît être une option ni cohérente ni sympathique.

2018-08-10-12-00-52-1.jpg

Comme tu dois le savoir, l’Islande est ce genre de pays où l’on peut voir des aurores boréales. Car c’est un pays très très au Nord. Mais ces aurores boréales ne peuvent être observées qu’aux alentours de l’hiver donc je n’en ai pas vu. D’ailleurs je n’ai pas énormément vu vraiment la nuit.

Le fait que le pays soit très au nord du globe, proche des pôles donc, fait que les différences entre l’été et l’hiver sont intensifiées. En effet, le jour de l’hiver en Islande (le solstice, donc le 21 décembre), le soleil se lève vers 11h du matin et se couche à 16h.

En été, c’est le contraire. Le 21 Juin le soleil se lève avant 3h et se couche après minuit. D’ailleurs il ne disparaît que très peu derrière l’horizon donc il existe ce phénomène appelé les « Nuits blanches » où la nuit noire n’arrive finalement jamais.

Bref, tout ça pour te raconter que le premier soir de mon voyage, tout excité par le fait de découvrir enfin ce pays j’avais énormément d’énergie et j’avais prévu de sortir faire des photos du coucher de soleil. Mais même en Août le soleil se couche tard, et lentement.

J’ai donc attendu longtemps pour finalement voir le plus beau, et le plus long coucher de soleil de ma vie.

Comme si le soleil s’était préparé pendant des heures pour un rendez-vous galant et que le dîner se passait bien, la balade en ville de nuit également, qu’il m’invitait à monter chez lui et que ça se passait encore mieux.
Longue attente, longue soirée et amour intense.

 

Volcanique

 

L’Islande est une île volcanique comme l’a bien fait savoir ce bon vieux « Eyjafjöll » en 2010 quand il décida de s’énerver et de bloquer le trafic aérien d’une bonne partie de l’Europe.
En effet l’île est en fait placée exactement sur la faille entre deux plaques tectoniques, l’Eurasienne et la Nord Américaine. C’est ce qu’on peut observer à Þingvellir où l’on peut littéralement voir deux falaises avec une faille entre elles causée par l’écartement de ces deux plaques à une vitesse de 2 cm/an ce qui est extrêmement rapide à l’échelle du mouvement tectonique sur terre.

Cette activité volcanique à littéralement créé l’île qui est le fruit d’éruptions volcaniques répétées au fil des 20 derniers millions d’année. C’est aussi ce qui donne à l’Islande ces paysages magnifiques, ses reliefs, ses grottes, ses cascades et ses geysers.

Iceland

Je vais devoir arrêter de rajouter des éléments dans ma carte postale, sinon je vais devoir payer des frais d’envoi d’un colis au lieu d’une lettre. Je pense qu’une carte postale te racontant la deuxième partie de mon voyage en Islande arrivera dans une semaine dans ta boîte aux lettres.

 

Diego Zébina

Processed with VSCO with e6 preset

1 comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s