Notes pour plus tard vol.2

Le compte à rebours fait son apparition dans nos esprits, on peut désormais compter les samedis restants sur le doigt d’une main et on essaye de prendre tout ça au sérieux. Et c’est à ce moment là que culpabilité refait surface, je ne devrais pas être en train de boire un café canadien avec plus de crème et de glaçons qu’autre chose plutôt qu’en face time à parler français? Je n’en sais rien, et je ne veux surement pas savoir, je le découvrirai bien assez tôt me dis-je si jamais c’est le cas. Ce dont je suis sure par contre c’est que je vais te regretter cher Canada tes jours se finissant gentiment à 15h vont me manquer quand je marcherai tête baissée au milieu de l’hiver et que le ciel sera noir.

Au moment même le ciel est bleu, depuis trois jours la Colombie britannique nous fait ce plaisir. Et non ce n’était pas une apparence trompeuse, il fait beau, le givre du matin n’est la que pour me rappeler que je ne verrais pas ton vrai hiver.

 J’aurais cependant préféré être dans la salle de vente aux enchères de l’œuvre d’art de Banksy, juste pour revivre ce moment. Et pour pouvoir faire plein de métaphores avec, des « moi quand » d’Instagram mais en plus littéraire vous voyez. Ou pour dire que je me sentais un peu comme cette feuille découpée en lamelles, sortie du beau cadre doré accroché au mur, toujours avec la même image dessus, mais en plusieurs morceaux à jamais séparés les uns des autres. Désolée je m’éloigne de l’endroit où je me trouve, mais il fallait en parler, courez voir ces images et écoutez le silence dans la salle.

Mais non, je n’y étais pas réellement dans cette salle de ventes aux enchères qui sonne comme une obsession. J’étais dans une salle de classe, sans néons parce que le prof les trouve trop agressifs, on était entourés d’une dizaine lampes à pieds sur les meubles, de guirlandes et de presque autant de nationalités. On a fait de la métacognition pour rester concentrés sur notre respiration pendant une minute et ensuite on a lu, beaucoup. Les mêmes phrases ont été relues plusieurs fois, parce que la métacognition n’aide pas tellement en réalité, et les allemands préfèrent mettre leur hymne national en pleine séance de méditation plutôt que de fermer les yeux. Du coup c’est un peu dur de se concentrer, et puis regarder un épisode de Friends c’est vachement tentant quand même.

Xoxo

Eve


Eve – Notes pour plus tard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s