Top 2018 de Josh – Culture Collective

2018 c’est fini, ou presque. Il est temps de revenir sur cette année, pour sa richesse culturelle avant tout. Je vous transmets donc tout mes vœux de bonté et de santé en vous proposant ce que j’ai préféré écouter et voir sur ces 12 mois.

Musique

La Zone en Personne : JuL (sorti le 7 décembre 2018)

Pour commencer, voici très logiquement mon album préféré de cette année 2018 vu que je suis un immense fan de cet artiste et que cela ne changera jamais, en tout cas, pas tant qu’il continue comme ceci. En bref, c’est un double album, 40 sons, plus de 2h20 de musique, et, comme rarement c’est le cas dans un album de JuL, aucun déchet. Album hyper complet, les feats sont bons (même si je préférais ceux de l’album précédent), et lui continue comme il sait le faire, de nous donner un plaisir absolu musique après musique.

Mon son préféré de l’album : Avec la chapka

Une Main Lave l’Autre : Alpha Wann (sorti le 21 septembre 2018)

Le rappeur préféré de ton rappeur préféré a sorti son premier gros album, et c’est tout simplement monstrueux. Un choc total, son après son, tant son niveau est impressionnant sur chacun des 17 titres. Un lyricisme que tous envient et un flow incroyable en font le meilleur album rap de cette année 2018, presque sans contestations. UMLA est un chef d’oeuvre, Alpha Wann a enfin confirmé tout ce qu’on attendait de lui, juste bravo.

Mon son préféré de l’album : Macro

Ye : Kanye West (sorti le 1er juin 2018)

1er juin 2018, Kanye West sortait son huitième album studio du nom de Ye. Seulement 7 titres mais il n’en fallait pas plus pour en faire une démonstration. Kanye montre tout son niveau, dans un album très introspectif où il parle de sa folie, des addictions… La pochette en est l’exemple, avec une simple phrase “I hate being Bi-Polar , it’s awesome”, de même que le premier son, “I Thought About Killing You”. En dehors des paroles, l’album est juste beau à écouter, bref, une réussite de plus signée Kanye West. (love kanye fuck y’all)

Mon son préféré de l’album : Yikes

Films / Séries

The Disaster Artist : de James Franco (sorti en France le 7 mars 2018)

De James Franco, avec James Franco et Dave Franco, déjà on commence bien. Les deux frères avaient déjà prouvé leurs talents respectifs au cinéma, mais ce film signe comme un point d’orgue. The Disaster Artist reprend l’histoire vraie de Tommy Wiseau, un passionné qui tente tout pour réaliser son film. Il y arrivera et réalisera “The Room”, considéré comme le plus grand nanar de tous le temps. L’histoire est déjà comique en elle-même et le film la raconte tellement bien, on est pris dans l’histoire de ce personnage tellement attachant. C’est une réussite totale, merci James Franco pour cette performance de plus à ton palmarès.

Atlanta : de Donald Glover (Saison 2 sortie le 1er mars 2018 / diffusé sur FX)

On a beaucoup parlé de Childish Gambino cette année, pour This is America notamment. Et bien, si vous aimez la partie chanteur de Donald Glover, vous adorerez son côté réalisateur et acteur. Ce qu’il dépeint de son pays dans This is America est ce qui fait la base de Atlanta. L’histoire de 3 potes qui veulent percer dans le rap et qui se rendent bien compte que la vie d’afro-américain est loin d’être facile. Et malgré ce côté social très présent dans la série, c’est avant tout une réussite comique incroyable, qui montre le génie de l’homme. Donald Glover a un cerveau doté d’idées incroyables et il le prouve dans chacune de ses sorties, en tant que chanteur, réalisateur ou acteur. Foncez regarder Atlanta si ce n’est pas encore fait, il n’y a que 2 saisons pour le moment et la deuxième fait en mieux ce qu’avait déjà réussi la première.

Bojack Horseman : de Raphael Bob-Waksberg (saison 5 sortie le 14 septembre 2018 / diffusé sur Netflix)

Bojack Horseman est une série animée comique, présentant la vie de Bojack Horseman, un cheval ex-star d’Hollywood qui tente tout pour revenir en haut de la scène, dans une vie pleine de rebondissements. La vie de ce personnage et de ses proches prend place dans un monde où les animaux ont les mêmes caractéristiques et les mêmes rôles que les humains normaux. Alliant parfaitement comique et dramatique, les réalisateurs trouvent toujours une façon unique de nous raconter une histoire dans l’histoire, épisode après épisode. La saison 5 continue sur la lancée des saisons précédentes, où l’on reste souvent bouche bée à la fin de chacun des 12 épisodes, de 25 minutes environ. Un format simple à regarder. Vous n’avez aucune raison pour ne pas ajouter cette série à votre arsenal, alors faites vite.


Josh – Culture Collective

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s