Eau – Photo de la semaine

Le vent emporte tes pleurs au-delà des mers.

J’arrache au ciel ses plus belles perles, quand les nuages sont noirs, les rues grises, et les passants aussi. Parfois j’ai froid, parfois de glace, je souffle la brise des matins gelés. Goutte de cristal, je dévale les collines, les cascades, arpente les forets, et les rivières, pour me noyer dans les bras du vide. Étendue bleuté d’infinie, nacrée d’océan. Rien à voir, que les flots vagabonds. Rien à faire, qu’errer à travers les ondes. Je parcours l’horizon d’azur bercé par les vents contraires. J’arrive échouée sur cette plage abandonnée. Des larmes de sel pleuvent sur tes yeux trempés, le regard plongé dans mon bleu, je te vois assis là. Ne pleure plus. Effleure les vagues, caresse les vapeurs qui s’en émanent. Car déjà je ne suis plus là, envolée par le ciel entre lunes et marées. Condensation nébuleuse je croise à nouveau les oiseaux.

Je ne suis que l’eau, de tes yeux, que tu t’efforces de cacher.


Mélina Rard – Photo de la semaine 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s