Là-bas – Photo de la semaine

Au delà des villes, au delà des étendues vertes des champs, au delà des eaux agitées, il existe un endroit qui ne se définit pas comme ceux là. Un endroit qui ne porte pas de nom, pas de matricule, un endroit sans étiquette précise. Il peut être tout à la fois, ou rien, vidé de tout excès. C’est aussi là où les quatre vents se mêlent pour souffler dans les hautes cimes des forêts. Ils chuchotent parfois des mots, dont leur beauté divine empêche de les comprendre. Les plus assidus savent les entendre. C’est un endroit que peu connaissent, et les initiés parfois s’y perdent. C’est un endroit qu’on apprend à apprivoiser, doucement, pendant longtemps.

Elle comprenait cet endroit, elle l’appréciait, elle le ressentait même. Elle pouvait y aller accompagnée, mais elle aimait être seule. Ce qu’elle voyait elle, c’était les rouleaux de vagues s’écrasant sur les rochers. Ce qu’elle sentait, c’était le vent caressant sa nuque, et les embruns salés sur ses lèvres. Ce qu’elle entendait, quand elle fermait les yeux c’était le silence de l’océan profond. Elle s’allongeait face au bleu du ciel et regardait les nuages danser. Elle ne faisait rien d’autre. Elle aimait être là, elle souriait toute seule, trouvant toute chose belle.

Plus tard, quand le soleil l’assommait, ses yeux se fermaient sur cet endroit paisible, elle même se sentait sereine, dans cet endroit; là-bas.


Mélina Rard – Photo de la semaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s