Les imparfaits – Photo de la semaine

« Mauvais » disait le ciel gris de nuages noirs, pluvieux aux souvenirs bleus. Chaque fois c’est la même chose, le soleil timide des jours d’étés n’est là que pour quelques instants, quelques temps heureux, radieux, puis souffle le vent d’automne sur sa mine imparfaite de revoir les gouttes pleuvoir.

« Manqué » disait l’artiste perturbé de sa vie dérangée, au goût de ceux qui ne la comprennent pas. Tous les matins c’est les mêmes espoirs qui l’animent, c’est les rêves de la veille qui prennent vie et dansent sur l’ébauche de son oeuvre. Et tout les soirs, c’est les mêmes questions qui le hantent, les mêmes doutes qui l’habitent, en pleurant les traits imparfaits de sa toile inachevée.

« Raté » disait l’amoureux transi, en voyant son amour éclater de rouge sous ses yeux
mélancoliques. C’est toujours la même routine, le même cercle, vicieux, il l’aime sans la regarder, il l’aime sans la deviner, il l’aime sans entendre son cœur battre pour celui qu’il n’est pas. C’est cette tendresse imparfaite qui obsède ses gestes et dévore sa flamme.

« Négligé » disaient les vers d’une main bancale, timide de dévoiler aux regards défiants, une nouvelle beauté. Après chaque points c’était la même histoire, une nouvelle majuscule pour une phrase illisible. Parce que les mots ont plusieurs sens, parce que les mots sont ambigus, alors les chants sont multiples. Chimères de l’idéal, désirs inassouvis, utopie difforme, resteront toujours, les imparfaits aux temps passés.

 


Mélina Rard – Photo de la semaine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s