Champs-Élysées Film Festival – Événements

 

Du 18 au 25 juin se déroule, sur la mythique avenue parisienne, le Champs-Élysées Film Festival. C’est un nom compliqué à prononcer à la radio, il faut avoir pris une bonne respiration avant, histoire de retranscrire en paroles la douceur d’un tel nom.

On dirait un titre de noblesse, et pourtant, il s’agit de cinéma indépendant. En fait c’est tout trouvé parce que c’est le cinéma vivant au possible, qui court partout pour trouver des sous, comme Mario dans Mario même s’il y aussi une histoire de princesse, je crois. Vous l’avez compris je n’avais pas le droit d’avoir des jeux vidéos. 

Si vous êtes déjà convaincus voilà un lien vers le site (projections, invités, horaires, il y a tout) : 

http://www.champselyseesfilmfestival.com/2019/

Depuis 8 x 4 saisons, c’est à dire 96 lunes en langage indien, le Champs-Élysées Film Festival prend ses quartiers sur l’avenue, et accueille plus de 25 000 spectateurs. Pour Sophie Dulac, créatrice de l’événement, cette édition est plus que jamais celle de l’audace et de l’exigence, qui font surgir le cinéma indépendant, porté par des jeunes réalisatrices et réalisateurs, en France et aux Etats-Unis. Ce festival est souvent une jolie porte d’entrée, une invitation y est déjà une forme de récompense pour un film, un label qualité et exigence. 

Cette année 6 longs métrages français et 6 longs-métrages américains, tous indépendants, seront en compétition pour le Prix du Public et celui du Jury. Jury, exigeant dans sa diversité qui sera présidé par le réalisateur Stéphane Brizé (En guerre, La loi du marché…). Il sera entouré  notamment par la chanteuse Jeanne Added, l’acrobate Yoann Bourgeois ou encore Grégoire Ludig du Palmashow, acteur et réalisateur. Pour la première fois cette année, les longs seront en lice pour un prix de la critique.  

16 courts-métrages, toujours indépendants et toujours français et américains seront en compétition, avec un jury des courts présidés par Valerie Donzelli, qui sera épaulée notamment par la jeune actrice Galatéa Bellugi. 

Pour la deuxième années, les festivités seront couronnées et habillées par des soirées musicales. Douces notes sur le rooftop du Publicis, avec la crème de la scène indé française. On retrouvera Corine le premier soir à la maison du Danemark pour une soirée d’ouverture haute en Corine. Pour les autres soirs, sur la plus belle terrasse de Paris, on retrouvera Silly Boy blue mercredi à 22h30, Adam Nas, jeudi, même heure même lieu (j’adore cette phrase). Vendredi, fête de la musique avec une double affiche, Hervé à 22h30 et un djset de Petit Fantôme à 23h30. Irène Drésel s’occupera de l’ambiance samedi à 22h30, et Claire Laffut prendre les commandes dimanche à 17h30. La soirée de clôture aura lieu au théâtre Marigny avec Sônge et Fiscbach en Djset.

Nouveauté également : des playlists cartes blanches de labels indépendants (les plus cools de la scène fr seront là) qui ambianceront avec des titres de leurs artistes :  Because Music, Cracki Records, Entreprise, Pan European Recording et Pain Surprises.

La programmation sous la forme d’une vidéo chic :

 

La programme cinéma et musique est dense, riche, curieux et promet d’être intense. C’est jeune, vif, et indépendant donc on vous le recommande vivement. On va nous même y faire quelques tours. 

Le lien vers le site pour retrouver les programmes des projections et toutes les informations nécessaires : 

http://www.champselyseesfilmfestival.com/2019/


La rédaction culture de Première Pluie

Laisser un commentaire