Top 2019 / Diego Z

Salut à toutes et à tous. On va essayer de faire court dans l’intro histoire d’alléger tout ça. Voilà mon Top de l’année 2019. J’ai essayé de mettre ce qui m’a marqué, ce qui m’a touché. Musique, Séries, YouTube, et un peu de ciné. C’est purement personnel, ce que je conseillerai à un vieux pote pour le faire kiffer.

 

———————————– YouTube –———————————–

Wiloo.jpg

Wiloo

– Football –

Si vous n’aimez pas le foot, il y a peu de chances que cette première chaîne YouTube vous parle, vous pouvez passer à la suivante.

Si vous aimez le football, vous devriez aimer la chaîne de Wiloo qui est super qualitative sur le sujet. Wiloo c’est un gros gros gros passionné du ballon rond, un mec qui te parle de l’histoire de ce sport aussi bien que de son actualité. C’est un mec qui donne l’impression de se buter au foot, un jeune à la culture football ultra développée.

Mais plus qu’un expert du sujet, j’aime Wiloo et son travail pour l’humain que j’y vois. Wiloo est un excellent Youtuber, il donne envie de découvrir. Il est attachant, il paraît honnête. Quand Wiloo me dit de prendre soin de moi à la fin d’une vidéo, j’ai envie de le faire. Quand Wiloo fait moins de vidéos puis qu’il revient en expliquant qu’il lui fallait du temps pour lui, je veux lui filer ma montre.

Le travail d’écriture de ses vidéos est aussi très intéressant, et sa façon de conter les histoires footballistiques m’absorbe complètement, me donne de vraies émotions.

J’ai un gros coup de coeur pour ces trois types : Le fan de foot, le youtuber et l’homme.

Joss

Joss

– RapFR –

Pour continuer dans les personnalités attachantes de mes abonnements Youtube, je vous présente Joss.

Joss c’est un mec que vous avez peut-être connu quand il faisait des vidéos FIFA il y a quelques années sous le nom de Josspace. Aujourd’hui, « Joss » fait des vidéos face cam ou il parle principalement de Rap français.

La grande particularité du type, c’est sa personnalité.
Joss je sais pas comment il est dans la vraie vie, mais ce que je sais, c’est que lorsqu’il allume la caméra, il dégage une énergie de malade. Je connais aucun autre youtuber qui, seul face à sa camera dans une pièce vide, peut avoir autant d’entrain et d’énergie.

Le mec arrive, te salue puis te parle comme s’il était grave content de te voir des différentes actus rap, ou projets qu’il a kiffé. Car ouai, Joss parle de ce qu’il aime, le gars ne perds pas de temps à critiquer qui que ce soit, à s’attarder sur ses déceptions.

Si tu regardes sa chaîne et toutes ses vidéos, le gars aime tout ! Il est d’un enthousiasme et d’une gentillesse folle, il trouve du positif partout. Sa joie en vidéo est contagieuse et rend sa chaîne ultra agréable à suivre.

 

Seb

Seb

– Musique –

Seb la frite à l’ancienne, Seb aujourd’hui, est assez connu pour que je n’ai pas à le présenter. 

Ce mec grandit avec nous, et son contenu prend la maturité du temps qui passe. Seb n’a pourtant sorti que 5 vidéos en 2019, sûrement son année la moins productive sur cette statistique depuis une petite dizaine d’année sur la plateforme. 

Mais le nombre de vidéos n’est pas important quand elles sont de cette qualité. Le gamin qu’il était est aujourd’hui passionné de musique, sait raconter des histoires. En prenant son temps, en expliquant chaque détail et son importance. 

Quand Seb raconte une histoire sur sa chaîne YT, c’est ton pote qui te raconte une histoire. Un truc qu’il a entendu je ne sais où mais qu’il faut absolument que tu connaisses. 

Une des raisons de son relatif manque de “productivité” sur la plateforme en 2019 s’explique par cet énorme projet sorti il y a à peine quelques jours : Une émission en prime time sur une chaîne de la TNT dont il avait le contrôle total. 

Seb dit vouloir réconcilier la télévision et internet, faire un premier pas dans ce sens plutôt. Son émission s’appelle « La vraie aventure » et le premier épisode a été diffusé le 26 Décembre 2019.

Je regrette que la chaîne TV fasse partie du groupe TF1 (TFX) mais on peut pas reprocher à cet enfant de Youtube de vouloir prouver au monde vieillissant de la télévision que les créateurs de contenu internet ne sont plus seulement de puérils petits rigolos, mais de talentueux créatifs, des gens avec des idées, capables de prendre la suite, de renverser ces vieux enfoirés qu’on arrête jamais de voir vieillir dans leur royaume en ruine.

Greg

Greg Guillotin

– Prank –

Je le place ici à la fois pour son travail sur l’année 2019 mais aussi pour le reste de ses vidéos sur sa chaîne qui ne se démodent pas contrairement à beaucoup du contenu YouTube que je consomme. 

Greg Guillotin est un génie, ou ses équipes sont des génies. Mais le nombre de concepts de pranks géniaux qui sont sortis ces trois dernières années est impressionnant. 

“Le pire stagiaire” est une émission qui a atteint un niveau exceptionnel dans le domaine.

Greg joue les différents « pire stagiaires » avec une intensité folle mais également avec finesse. Son jeu d’acteur est fou, il est toujours dans le respects de la personne piégée et apporte vraiment quelque chose de fabuleux dans la façon de piéger quelqu’un. 

Chaque vidéo est quali de ouf, les piégés sont bien choisis, les séquences également. Bravo Greg Guillotin continue comme ça mon gars.

 

———————————– Ciné –———————————–

Cette année, je ne suis quasiment pas allé au cinéma.

J’aurais aimé dire que c’était parce que le cinéma est trop cher, mais j’ai fait fortune dans le pétrole.

J’aurais aimé dire que c’est parce que les films ne m’intéressaient pas, c’est un peu le cas, j’ai du mal à apprécier les bandes annonces en général. Et aller au cinéma n’est pas vraiment quelque chose que j’adore.

Les seules fois où je suis allé au cinéma, c’était avec mon frère, sans vraiment choisir le film.

J’ai vu Parasite, j’ai vu le Daim. J’ai adoré les deux, et je vous les conseille.

Parasite est énorme, mais aussi différent de ce que l’on a l’habitude de voir dans nos cinémas. On sent la différence de culture dans la façon de traiter l’histoire (il s’agit d’un film Coréen), c’est passionnant.

Ces films sont dans les autres tops de l’année, Arthur et Romain en parlent mieux que moi, allez lire leurs tops. C’est tout pour le ciné.

———————————– Séries –———————————–

Atypical.jpg

Robia Rashid

– Atypical –

J’ai déjà mis Atypical dans mon top de l’année 2018, année de la saison 2. Cette année c’est la troisième qui est sortie et le show est toujours au niveau. 

Atypical c’est un peu teen movie, le truc tranquille pas chiant à regarder, avec des ados au lycée etc. J’utilise le mot “lumineux” pour décrire ce genre de séries/films. 

On parle pas de mafia avec des flingues, ni de champs de batailles moyenâgeux, ni de voyage dans le noir infini de l’espace, ni d’enquête glauque et stressante, ni de psychopathes. C’est lumineux, léger et ça me fait du bien quand personne ne meurt, parfois. 

Ici on aborde l’amour, l’amitié, la peur de l’inconnu, l’adultère, le temps qui passe et toutes ces choses si proches de nous. Et ça touche, parce que c’est vraiment bien écrit, que les personnages sont purs, cohérents au fur et à mesure, beaux. 

En plus, le sujet de l’autisme est très bien traité. D’une manière très douce et empathique, en traitant Sam (personnage principal et ado autiste) comme tous les autres personnages, avec ses forces et ses faiblesses. On n’oppose jamais ce personnage aux « normaux » qui l’entourent et je pense que c’est la meilleure façon de parler du sujet. 

 

Losers.jpg

Mickey Duzyj

– Losers –

On est pas obligé d’être le meilleur pour être heureux, on est pas obligés de toujours gagner. 

Losers est une série Netflix racontant l’histoire de perdants magnifiques. De sportifs passé à côté de la victoire. J’adore le concept de base, raconter l’histoire de ces perdants sublimes que l’on a trop oublié.

L’histoire d’un boxeur qui ne voulait pas l’être, d’une femme musher (qui dirige un traîneau tiré par des chiens) dans les courses d’hommes, celle d’une patineuse artistique française noire dans un milieu raciste…

Les histoires sont très précises, pures et m’ont fait carrément vibrer.

 

Hyperdrive.jpg

– Hyperdrive –

Une émission complètement ouf. On vous en parlera pas sur France Inter, ah ça non. Hyperdrive c’est un concentré de moteur qui rugissent fort, dans des parcours dans ce que l’amérique a produit de pire, et de meilleur.

Une compétitions entre des pilotes de différents pays (certains sont français) qui vont s’affronter au fur et à mesure des épisodes dans une compétition féroce.

Le parcours est vraiment impressionnant, les rebondissements sont au rendez-vous, les personnages tous différents, de différents horizons.

Si « américain » est un adjectif, Hyperdrive est un show ultra américain. Spectaculaire, toujours dans l’abus.

A regarder entre potes, sur un canapé. Avec le cerveau éteint.

 

———————————– Musique –———————————–

Charli.jpg

Charli XCX

– Charli –

Mon top 1 album de cette année.

La musique de Charli me plaisait déjà auparavant mais cet album, éponyme, est un concentré fou de sa personne et de ce qu’elle essaye de transmettre artistiquement au quotidien.

Je trouve la cover sublime, tout les sons sont créatifs, explorent des sonorités.

Chaque featuring apporte une plus-value importante à l’album, ça rappe, ça chante, ça crie. J’aime sa folie, j’aime sa relation de proximité avec toute sa fanbase, j’aime ce côté « icone » qu’elle peut incarner pour la communauté LGBT+.

Elle est talentueuse, elle est adorable, elle est magnifique et sa musique est dingue. Alors écoutez « Charli« .

PNL.jpg

PNL

– Deux Frères –

Bon, vous en avez tous entendu parler. Vos parents aussi même s’ils n’en ont rien eu à foutre quand BFM expliquait qu’un groupe de rap avait fait sensation avec un clip sur la Tour Eiffel. 

PNL a passé l’année à multiplier les coups de communication autour de leur nouvel album “Deux frères” sorti en Avril. 

Tout d’abord un live d’une nuit ou l’on voit au fil des heures la terre se rapprocher, des astéroïdes et autres éléments symbolisant le groupe passant à intervalle irrégulières en laissant des indices aux plus grands chercheurs Twitter de notre temps. 

Ensuite un atterrissage sur la Tour Eiffel, rien que ça. 

Au DD est le son le plus marquant de l’année selon moi, la puissance du retour des deux frères est exceptionnelle et m’a rarement fait autant attendre un album. 

Puis, “Deux frères”, album exceptionnel qui a évolué tout au long de l’année avec 4  nouveaux sons avec l’arrivée de l’été, puis les deux inédits ajoutés vers la fin de l’année. 

Les mecs sont cohérents depuis des années, montent toujours en puissance et régalent leurs fans à chaque track qu’ils envoient.

 

CNTRFCN.jpeg

CNTRFCN

– Mydriaze –

J’ai écouté cet album dans les rues de Vienne, au fond de la nuit. Le vent mettait des larmes dans mes yeux et les lumières se mélangeaient entre elles.

Je suis allé partout, je me suis perdu et je n’ai jamais pensé à quoi que ce soit d’autre qu’aux musiques de cet album, puissantes et excitantes qui me guidaient. C’est un de mes plus beaux souvenirs de l’année alors Mydriaze est un de mes albums de l’année.

Cet album a une vraie identité, on y voit une vraie démarche artistique. La folie de la ville est transmise à travers des sonorités sombres, underground. J’aime ces albums ou chaque piste t’emmène sur un terrain différent mais toujours cohérent.

Poser des mots sur de la musique techno qui n’en comporte pas est un exercice difficile. Pour comprendre la meilleure façon c’est d’écouter.

 

Flume.jpg

Flume

– Hi this is flume –

Flume était présent, encore une fois, en 2019. La mixtape « Hi this is Flume » sortie en début d’année à permis au Dj Australien d’explorer des facettes nouvelles de son spectre musical déjà très large.

Avec la mixtape, on a eu droit à une vidéo de 45 minutes illustrant la mixtape totale. Les visuels sont fous comme d’hab.

Flume a encore une fois allié les styles graphiques osés avec sa musique et ça donne 45 minutes impressionnantes. Je vous conseille de le voir.

Antidote shay

SHAY

Antidote –

Un mot rapide pour SHAY et l’album « Antidote », déjà présentée dans le top album 2019 de Romain.

C’est mon album coup de coeur de l’année. Je ne connaissais même pas l’artiste, je la suivrai dans le futur.

Antidote a été pour moi un vrai vent de fraîcheur dans le paysage rap malheureusement si masculin, même en 2019. J’espère qu’elle inspirera, j’espère qu’elle réussira, le plus fort possible.

 

———————————– Mot de la fin –———————————–

J’ai adoré beaucoup de choses, puis elles sont parties de ma tête. J’ai essayé de faire court, mais j’ai du mal avec les histoires courtes.

Si vous êtes arrivés ici, merci. Je vous souhaite de passer des jolies dernières journées, puis une bonne année 2020. Vous savez quelle note je vous souhaite pour l’année à venir ?

20/20.

 

Laisser un commentaire