TOP 2019 / Pauline

Ce fut long et tumultueux, un peu comme cette année, mais on s’en sort plutôt bien. Merci de nous lire, merci de nous regarder, merci de nous suivre. Vous êtes aussi importants que notre premier noël.


// A L B U M S //

528353_21

Jimy / Aloïse Sauvage

Du génie à l’état pur. Aloïse, déjà exaltante au cinéma revient avec un EP que l’on nommera chef-d’oeuvres. Une des artistes émergentes les plus impressionnantes. Énergie poétique. Sauvage sur scène. Aloïse dévore le monde chaque jour un peu plus. JIMY, à écouter absolument.

A9685539-FB17-4ED6-8928-39EFBFE35BE9

Princesse Pigalle / Chaton

Ah la la. Chaton, nous l’avons découvert un soir d’automne. Nous étions assis, dans ce théâtre de Pigalle. Marianne à ma droite, Arthur à ma gauche, et en face, sur la scène en contrebas, mon nouveau coup de cœur. Je n’ai pas arrêté de répéter à Arthur: “purée, quand on rentre, je mets ça en boucle”, et c’est ce que nous avons fait. Princesse Pigalle, dans la lignée des autres projets de Chaton. Entre reggae et électro chill. L’interview est à retrouver prochainement sur Première Pluie. 

Tristesse business / Luidji

L’univers singulier de Luidji en 17 titres. Tristesse business : Saison 1 nous raconte le deuil de sa dernière relation amoureuse, entre rap et pop parisienne. Album subtil et brut à la fois, à écouter d’une traite. Chaque musique fonctionne en autonomie, mais elles deviennent ensemble un renversement, une symbolique du changement. Luidji dérive dans cet océan du passé, avec une nostalgie et des sonorités presque aquatiques. On pourrait s’y noyer.


// C H A N S O N S //

Feu Rouge / Pépite

Nostalgie de l’amour dans un taxi parisien, qui s’écroule sous la pluie d’un jour gris : Feu Rouge, c’est pour moi la pépite du duo parisien Edouard et Thomas. Leur album, Virages, est sorti ce mois d’avril passé. Il raconte les pensées et les larmes de la jeunesse, avec beaucoup de romantisme. Dans le clip de Feu Rouge, on y devine un adieu amoureux dans les rues de Montmartre. Pépite nous emporte dans cette voiture qui part au loin, dans les brumes matinales, et qui se débarrasse des souvenirs de toute une vie. Le film est un générique de fin, une ballade d’émotions et de mélancolie, un poème en larmes. Une musique très symbolique à mes yeux, des mélodies qui font pleurer, que j’ai pu retrouver lors de leur concert au festival Les Primeurs de Massy, en novembre dernier. Pour tous les poètes, les nostalgiques, les amoureux.

Les mots bleus / Johan Papaconstantino

Après Bashung, c’est Papaconstantino qui reprend Les mots bleus, la douce chanson de Christophe, sortie en 1974. Le chanteur franco-grec y ajoute sa sauce, ses émotions, sa vision de l’amour entremêlée par un rythme reggae électronique. Ça nous donne envie de danser, et de l’écouter en boucle.

Rien à prouver / Yseult

“J’ai plus rien à prouver à part faire de l’oseille.” Une détermination et une confiance que j’admire par dessus tout. Yseult, reine, s’empare dans ses sons des problèmes de notre société, et les transforme en oeuvres impressionnantes. Elle est l’un des plus grands espoirs de la chanson française, un soleil parmi la pluie. Foncez écouter “Noir”, son dernier EP.

Sur ma vie / Nemir & Alpha Wann

Comme un joli son d’été, dans une voiture direction la mer. Nemir partage le micro avec son ami Alpha Wann. A deux, ils prennent la vie “comme un jeu”. C’est le premier album de Nemir, et il a des invités d’exception : Nekfeu, S.Pri Noir, Kikesa, et Gros Mo. Une découverte 2019 qui ne laisse personne indifférent.


S E R I E S   E T   R E P O R T A G E S

J’ai choisi de ne pas parler des films que j’ai vu cette année. Premièrement, je n’en ai pas vu beaucoup. Deuxièmement, c’était généralement des films « mainstream », dont tout le monde a entendu parler, et dont les autres membres de Première Pluie en font un meilleur éloge. Alors, je vais vous parler de deux séries et de deux reportages.

TheOA-PartieII-Banniere-800x445

The OA / Brit Marling & Zal Batmanglij

Une série fantastique, en deux saisons. C’est l’histoire d’une jeune femme aveugle, Prairie Johnson, qui réapparaît sept ans après son enlèvement. Sa disparition n’a rien de classique, et Prairie entame alors, avec un petit groupe d’adolescent, une enquête pour retrouver l’homme qui l’a enlevée et résoudre d’étranges problématiques. La saison 2 est sortie cette année, avec un final exceptionnel, qui risque de servir de clôture de la série. En effet, les producteurs ont annoncé qu’il n’y aura pas de saison 3. Mais croyez-moi, cette série en vaut quand même le détour.

AAAABeO1HCHs__ZYAAiHpDG-oxD_o6QWXtQC3COXIZZ-QnuHP6zbg84LcKDpLnMRTbskYgsM444KnUcwlTZhNNKbAFWo9JEUHTK9WLd5qEvl0kGKfJt6GV9CrMAkg4ya.jpg

Inside the world’s toughest prisons / Emporium Productions

Raphael Rowe, journaliste d’investigation britannique revient pour la saison 3 de la série. Incarcéré pendant douze ans pour un crime qu’il n’a pas commis, le journaliste se rend dans les pires prisons du monde, où seules intimidation et violence font loi. Il y rencontre des personnages aux histoires touchantes ou effrayantes, vivant des conditions désastreuses. Pour cette troisième saison, il se rend dans les prisons du Costa Rica, de Colombie, de Roumanie et de Norvège. Un reportage passionnant, qui met en exergue les problématiques de nos sociétés actuelles.

AAAABbT58USJ1sy4eMtz3gBwfbP9dmKWrRsMJ9bwi8LNYtadQyTWWeS0FJMLNoONojrgrDEXveFfNn3Xmu75VXJHN4zh4CULFzN89B2LsmwXg0VoyGOLCTC6.jpg

Dangerous world of comedy / Larry Charles

C’est de loin ce que j’ai vu de plus impressionnant en 2019. Larry Charles, le légendaire écrivain et réalisateur de Borat et Brüno, traverse le monde et se rend dans des endroits inattendus et dangereux. La raison ? Trouver de l’humour là où on en attend le moins. Dans ce reportage, il nous montre comment des traditions comiques, des blagues ou des spectacles d’humour sont ancrées dans des pays comme l’Irak, le Nigéria ou l’Arabie Saoudite. Quatre épisodes, où l’on rencontre des victimes de guerre, des comédiens qui parlent d’ebola, des soldats pour lesquels leurs expériences meurtrières deviennent humour, et beaucoup d’étranges personnages. Chef-d’oeuvres journalistique, tout en originalité.


T H E A T R E

ALICE_LOUP_UN-AMOUR-EXEMPLAIRE-1024x1024.jpg

Un amour exemplaire / Daniel Pennac et Florence Cestac

Ce sont des souvenirs d’une véritable histoire, poétique et romanesque, contée par Daniel Pennac cinquante ans plus tard. Florence Cestac, elle, les dessine au pinceau au fil de la pièce, assise devant un petit bureau de bois, dos au public. Les décors, projetés sur le mur, se peignent au rythme des mots. Un retour en enfance qui a encore le goût de la confiture de fraise et l’odeur de l’herbe coupée. Le tableau d’un amour à travers les yeux d’un petit garçon, sans faille, comme il en existe peu. A voir absolument. Des représentations sont encore prévues dans toute la France.


I N S T A G R A M

@leshistoirescourtes / Baptiste Szuwarski

Féru d’art et d’histoires en tout genre,  Baptiste Szuwarski fait appel à des artistes pour s’approprier et illustrer ses idées. Pour lui, c’est “la rencontre d’un auteur et de nombreux artistes talentueux, qui interprètent de la façon la plus libre les histoires qu’ils choisissent”. Le concept est simple : des histoires en moins de 10 vignettes, sur des thèmes assez farfelus et remplis d’humour noir. Des mini-bandes dessinées toutes plus originales les unes que les autres.

@noustoutesorg / NousToutes

C’est le compte instagram du collectif NousToutes, qui luttent contre les violences faites aux femmes et les féminicides. Il recense le nombre de femmes assassinées en France par leur conjoint ou ex-conjoint depuis janvier 2019. Il permet aussi d’informer sur les féminicides et actes de violence envers les femmes, en proposant des “solutions” et des aides pour y remédier. Le collectif tente de déculpabiliser ces femmes qui se croient fautives lorsqu’elles font face à de telles situations, et de faire réagir le gouvernement, afin que de véritables actions de protection, de sécurité et d’éducation soient mises en place.


P H O T O G R A P H I E S

@backwardsdrifting / Along the way it went / Novembre 2019, Seattle

@rogeranis / Shaabi Beaches, Fayoum, wadi El-Rayan / Août 2019, Egypte

@tobyharriman / Série : The Block Tower / Janvier 2019, Hong Kong

@ellegramm / How long is forever? pt. 1 / Décembre 2019, Italy


B O N U S

“Is Joe Keery pregnant” / Vidéo

Une vidéo qui me fait extrêmement rire. C’est un extrait d’une interview de deux personnages de Stranger Things : Joe Keery, qui joue le rôle de Steve dans la série, et Gaten Matarazzo, qui joue le rôle de Dustin.

Processed with VSCO with c9 preset

Reportage : Abby OMG / Mon projet préféré de l’année

Beaucoup d’amour pour cette vidéo. Ce fut un périple à travers les Pays-Bas. J’ai rencontré Henrique, un jeune homme brésilien devenu néerlandais. Nous avons discuté autour d’un chocolat chaud dans un café de Breda. Ça a été le coup de foudre. Alors, je l’ai suivie la semaine d’après, lors de ses shows. De 17 heures à 5 heures du matin. Épuisant mais tellement enrichissant. J’ai découvert des personnalités incroyables, avec une bienfaisance à vous couper le souffle. J’ai appris tellement de choses, et j’ai vécu, le temps d’une soirée, la véritable vie d’une drag queen, entre la scène et les instants d’homophobie “ordinaire”.

(à visionner ici)

cali_447_nb-500x333

Interview de Cali, Arthur Guillaumot / L’article que j’ai préféré cette année

Cali, sacré personnage, et sacrée interview. Passionnante, complète, touchante. Ses mots m’ont fait pleurer. J’aime les interviews d’Arthur, car elles sont différentes et poétiques. Il sait faire ressortir les émotions de l’artiste, tout en apprenant de belles choses au lecteur. Je clique.

(à lire ici)


Chouette année. Plus folle que la première. Moins que la prochaine. Merci !


Pauline Gauer

Laisser un commentaire