Les expositions capsules virtuelles de la Collection Lambert

2020, et une envie de nouer des collaborations de long terme avec des équipes indépendantes, jeunes et passionnées par la culture sous toutes ses formes. Cet article est publié dans le cadre d’une collaboration journalistique entre Première Pluie et Samouraï Coop, une société de production coopérative innovante et décentralisée que j’ai intégré en février dernier. Elle rassemble des profils variés et complémentaires autour de la réalisation de contenus audiovisuels, de médias innovants, et de créations originales. Chaque semaine, je publierai un article culturel spécial, à retrouver sur Samouraï News et sur Première Pluie.


Comment visiter des expositions tout en restant chez soi ? De nombreux musées ont mis en ligne des versions virtuelles de leurs expositions, et aujourd’hui, on aimerait vous parler de la Collection Lambert, à Avignon.

Depuis les années 60, Yvon Lambert, important marchand d’art et galeriste parisien, collectionne des œuvres d’art contemporain. De l’art minimal, conceptuel, du land art, de la peinture, de la photographie et de la vidéo. Une collection privée, unique en France, de près de 550 œuvres. En 2000, il décide de les exposer dans un musée ouvert au public, dans l’Hôtel de Caumont, à Avignon.

La Capsule Temporaire # La disparition des lucioles

Depuis le confinement, la Collection Lambert propose des expositions “capsules”, sous forme de séries photos, des œuvres et des lieux. Notre préférée, que j’ai pu voir en vrai en 2014 : La disparition des lucioles, quand la Collection Lambert investit l’ancienne prison Sainte Anne, à côté du Palais des Papes à Avignon.

Une exposition immersive constituée à partir du bâtiment, de son histoire et des œuvres de la collection privée d’Enea Righi. Il est question d’enfermement, du temps qui passe, d’amour et de solitude. Une immersion totale entre les murs de ce lieu désaffecté, plein de souvenirs et d’affiches sur les murs. C’est puissant, doux et violent à la fois. Ça nous aspire et ça nous inspire.

Découvrir les  capsules temporaires ici

Photographe : François Halard

La Capsule Temporaire # Le Grand Tour

La Collection Lambert propose aussi d’autres expositions virtuelles, comme Le Grand Tour, une exposition de 2008 dans les sublimes espaces de la Villa Médicis. Des clichés du célèbre photographe italien Claudio Abate, qui subliment les espaces, les statues et les œuvres contemporaines. Tout se mélange dans un décor de soir d’été.

“La rupture supposée entre l’art contemporain et les arts du passé est totalement usurpée.” – Collection Lambert

Photographe : Claudio Abate

La Capsule Temporaire # Les Papesses

L’exposition qui nous a aussi beaucoup touchée, c’est celle des Papesses, datant de 2013. Un titre qui renvoie à Jeanne la Papesse, une légende médiévale antérieure à la venue des papes à Avignon. Car oui, pour ceux qui l’ignoraient, les papes résidaient à Avignon avant de s’installer à Rome.

Une exposition féministe, historique, où l’on retrouve les œuvres de cinq femmes artistes, telles des papesses de l’art moderne et contemporain : Camille Claudel, Louise Bourgeois, Kiki Smith, Jana Sterbak et Berlinde De Bruyckere.

Photographe : Pascal Martinez

Alors foncez découvrir ces œuvres hors du temps, mises en lumière par de très belles photographies qui nous immergent entre les murs de ces bâtiments remplis d’histoire. Et puis, c’est écrit sur le site : “la Collection Lambert vous propose d’ouvrir chaque jour une fenêtre de chez vous, en redécouvrant des expositions ou des œuvres du musée faisant le lien entre passé, présent, futur et qui trouveront un écho particulier avec chacun de vous.” Alors, amateurs d’art et d’histoire contemporaine, allez-y et revenez encore.

Découvrir les  capsules temporaires ici


Pauline Gauer

Laisser un commentaire