Hormones et périodes estivales / Première fois

Bonjour tout le monde !
J’espère que vous avez passé, et que vous passez encore un bel été et que vous profitez de cette période tout en respectant les gestes barrières !
Les périodes estivales nous procurent ce sentiment de liberté, de bien être,
d’excitation, d’envie, de plaisir, de… De sexe ?
En effet, qui dit période estivale dit nos hormones qui se réveillent et nous
taquinent… Aujourd’hui je vais tenter de vous expliquer pourquoi l’on aurait plus envie de sexe lors des saisons plus… Chaudes.

Les hormones liées de près ou de loin au sexe chez l’humain.

Pour commencer, nous avons les hormones sexuelles, celles-ci sont soit
stéroidiennes soit protéiques.
Pour les hormones stéroidiennes, nous parlerons de la testostérone, des oestrogènes, de l’estrone, de l’estriol, de l’estradiol ou encore de la progestérone.
Du côté des hormones protéiques nous pouvons citer la prolactine, l’hormone Chorionique gonadotrophine, l’hormone folliculostimulante ou bien l’hormone lutéinisante.
Je vais développer ici le but de la testostérone et des oestrogènes si vous me le permettez :

  • Pour commencer, les oestrogènes sont les hormones sexuelles féminines. Ne vous méprenez pas: les hommes en possèdent également mais en moindre quantité que la femme. Ils ont un rôle majeur dans la reproduction tant féminine que masculine, sont responsables du développement des caractères sexuels secondaires chez la femme tels que la poitrine. Par ailleurs les femmes transgenre utilisent des traitements hormonaux contenant des oestrogènes !
  • Parlons à présent de la testostérone. Ici, les rôles sont inversés. En effet, c’est du côté de l’homme que l’on retrouve en majeure partie de la testostérone, produite par les testicules. Chez la femme, cette dernière est produite par les ovaires. Cette hormone est importante dans le bon développement sexuel chez l’homme. Elle est responsable des caractères sexuels secondaires tels que la pilosité ou encore l’augmentation de la masse musculaire chez les hommes.

Maintenant que nous avons évoqué ces deux hormones sexuelles, nous allons parler de deux hormones pouvant avoir un lien avec la sexualité… j’ai nommé… la dopamine et la sérotonine!

  • La sérotonine est connue pour jouer un rôle dans le cadre du stress, en effet, plus tu produis de sérotonine, moins tu es anxieux et donc moins enclin à développer des maladies telles que la dépression. Cette hormone fait partie des hormones du plaisir! Enfin, elle joue évidemment un rôle dans les comportements sexuels…
  • Parlons à présent de la dopamine, l’hormone du Bonheur avec un grand B et de l’Amour avec un grand A. En effet, cette hormone recherche ce qui va te faire te sentir bien: un carré de chocolat, une part de pizza, de la drogue, dix euros trouvés par terre ou encore… Le SEXE. En fait, cette hormone suit le fil conducteur du système de récompense et de renforcement, c’est-à-dire que plus tu vas te sentir bien après avoir fait quelque chose, plus tu vas le faire. Malheureusement, elle est donc responsable des comportements d’addiction…

Enfin, avant de vous de présenter le rôle de ces hormones dans le thème du jour, j’aimerai finir par vous parler de la mélatonine.

  • La mélatonine est l’hormone du sommeil, elle est celle qui va réguler ton horloge biologique… Comme tout animal, l’homme est influencé par la luminosité.
    Nous dormons lorsqu’il fait nuit et lorsqu’il fait jour, nous sommes éveillés
    d’accord ? Eh bien la mélatonine est liée à cela. En effet, cette hormone est présente en grande quantité lorsqu’il fait nuit et lorsqu’il fait jour elle est moins présente. De fait, lorsque l’hiver arrive, les journées sont plus courtes et l’obscurité pointe le bout de son nez plus tôt. De fait, le taux de mélatonine augmente.

Le lien entre les hormones et la saison

Maintenant que nous avons fait le point sur toutes les hormones dont il est
utile de parler dans cet article, entrons dans le vif du sujet : le lien entre ces
hormones et les saisons.
Nous allons commencer par la mélatonine. Comme il est susmentionné, cette dernière change au fil des saisons, en effet, en hiver, son taux s’accroît. Cela n’est pas sans conséquences car de ce fait, cela peut engendrer une dépression saisonnière. Celle-ci se caractérise par un taux de fatigue plus accru, des troubles alimentaires ou encore un réel épisode de déprime toute la saison qui disparaîtra au printemps. Par conséquent, l’humeur n’est pas propices aux rencontres pour certaines personnes lors de cette période tu l’imagines bien…

Dès que le soleil prend le pas sur l’obscurité c’est tout l’inverse qui se manifeste ! Ton corps sécrètera plus d’hormones sexuelles… eh oui! La testostérone et les oestrogènes seront davantage sécrétées. La lumière agira donc directement sur le neurotransmetteur qui aura un impact sur tes testicules ou tes ovaires.

Le soleil est formidable car il va également impacter positivement sur ta sécrétion de dopamine et de sérotonine; tu seras moins morose et donc plus apte à jouir des petits plaisirs de la vie ! La mélatonine fait donc ses bagages pour laisser place à la douce mélodie de ces deux hormones qui feront ton bonheur… Avec ou sans sexe d’ailleurs.
Par ailleurs, c’est lors des mois d’aout et septembre que le taux de testostérone atteindra son paroxysme chez les pénis. Pour les Vagins, le taux d’hormones sexuelles sera plus élevé aux mois d’avril et de mai…

Les phéromones

Enfin, parlons des phéromones. une phéromone est une substance chimique semblable aux hormones qui va déclencher une réaction comportementale chez d’autres humains que tu vas croiser (ou d’autres chimpanzés si tu es un chimpanzé). Il existe donc des phéromones sexuelles. Celles-ci peuvent émaner de ton odeur corporelle que ton circuit olfactif va capter. Selon la personne que tu vas rencontrer, il se peut que les phéromones qu’elle dégage te donnent certaines envies… – Mais comme tu es quelqu’un de bien, si tu veux aller à sa rencontre, assure toi dans le respect que tu ne déranges pas cette personne en lui posant la question, et si elle te dit de t’en aller tu te devras de respecter son choix 😉
Mais du coup quel est le lien entre les phéromones et les saisons plus chaudes ? Eh bien il s’avère que plus il fait chaud moins tu mets de tissu, plus tu transpires et donc plus ton odeur corporelle s’échappera. De ce fait, tes phéromones seront plus à même à être captées !

Il y a d’autres facteurs

Je vais terminer par vous parler des facteurs plus psychologiques et
sociologiques influençant sur le lien entre nos hormones et les périodes estivales. Il s’avère qu’en hiver nous sommes plus stressés, plus moroses. Du coup certaines personnes seront moins motivées pour sortir.
Les journées étant plus courtes, nous avons moins de temps pour aller boire un verre le soir, par ailleurs la fatigue aura tendance à prendre le dessus. Et notre terrasse préférée est fermée en hiver… Tout cela fait que nous sortons moins, et donc que les nouvelles rencontres sont moins présentes…

En été et au printemps le soleil te mettra de bonne humeur, les journées seront plus longues donc tu auras plus de temps pour aller boire un verre en terrasse, te balader etc… et donc… l’opportunité de rencontrer de chouettes personnes qui pourraient te plaire…
Par ailleurs, c’est en été que ton corps va être plus attentif aux stimuli de
l’environnement qui t’entoure et donc que d’autres personnes te renvoient… une odeur, un bruit, en outre tu es plus ouvert et tu vas donc pouvoir repérer plus facilement l’élu de ta vie… ou d’une nuit…

Tu auras également plus tendance à te balader à pieds, à éviter le bus, tu feras plus d’activités extérieures, en outre, tu multiplies tes chances de rencontrer davantage de personnes !
Au delà de tout cela, tu es plus ouvert aux autres mais également à différents types d’expériences, tu auras plus tendance à être avenant, et si ce n’est pas toi qui va à la rencontre des autres, n’oublies pas que les personnes que tu rencontreras seront également touchées par cette période estivale et donc, pourraient être intéressées par toi !

Pour conclure, les saisons ont un rôle important dans nos comportements sexuels. Nous sommes quelque part guidés par des facteurs hormonaux, psychologiques et sociologiques. C’est donc pour cela que lors des périodes estivales tu auras plus envie de relations charnelles que lors d’autres saisons !

Marie Paquer, aka Dr Sexe, pour Première Fois, un format Première Pluie. Marie est étudiante en psychologie à Nancy et aspire à travailler dans la sexologie. Vous pouvez retrouver Marie Paquer sur insta juste ici, et sur Twitter juste ici.

Laisser un commentaire