grayscale photo of people raising their hands

Playlist de la semaine – 2 novembre

Park Hye Jin – Can You

Tu pourras complètement scruter mon top ep à la fin de l’année, How I can, de Park Hye Jin sera dedans pour la simple et bonne raison que c’est une merveille. Je m’explique : cette techno malice, urbaine, qui rappe comme la langue d’un dieux félin est le genre de musique qui donne envie de repeindre une ville dans une couleur différente tous les jours. La musique de Park Hye Jin travaille sur les obsessions et leurs mécanismes, comme sur Can You, qui souligne des vibrations mentales.

Janie – Petite blonde 

La grâce de Janie est moderne et surannée à la fois. Elle cisèle un univers unique, où les couleurs sont un peu mieux, où sa voix va un peu plus loin, où ses mots sont un peu plus doux. L’élégance de sa voix drape la merveille de ses sentiments, sur une musique qui scintille. Petite Blonde, le premier ep de Janie vient de paraître. Petite blonde, morceau éponyme, traite de l’enfance, et de ses sarcasmes, tracas à vie, douleurs fondamentales. De sa voix aussi précise que précieuse délimite un univers mieux, plus moelleux. Le bien est possible, le doux existe. Coup de coeur pour son morceau Les mots virtuels avec Foé.

Tool – 7empest

Les californiens de Tool apparaissent dans le monde de la musique où le glam métal meurt et la jeunesse américaine est triste et révoltée. Voici l’arrivé des années 90 et du grunge, musique torturée, anticonformiste avec des sonorités très graves. Ils vont s’approprier la noirceur du grunge mélangé à leurs sons reconnaissables. Connus pour leurs visuels très travaillés et expérimentaux , ils sortent leur premier album en 1993 Undertow. Leur carrière est à son apogée en 2001 avec Lateralus, connu pour être leur album le plus créatif. Après 13 ans d’absence, Tool revient pour le plus grand plaisir de leurs fans. Ce morceau de 15 minutes a gagné un Grammy en janvier dernier pour la meilleure performance métal de 2020 et un deuxième le mois dernier pour meilleur album rock de 2020, avec Fear Inoculum.

Ricky eat acid – smoking a cigarette or it is weed

Ça commence par quelques toux étouffées qui laissent place à quelques sonorités synthétiques. Ça continue ensuite, sans trop de cohérence, pendant 1min47. C’est super court mais ça suffit à cette jolie cacophonie de doux bruits pour marquer l’âme et détendre l’esprit. Ricky Eat Acid est le projet musical solo d’un artiste de Baltimore vivant à Philadelphie, Sam Ray. C’est planant, ambiant et ça rentre par tout les pores, en plus des tympans.

ANNA – Bando REMIX (feat Jul)

Anna a 16 ans, et est une rappeuse Italienne qui a crée un buzz énorme autour d’un seul son, Bando. Un son qu’elle a fait « comme ça » pour tester. Un son rap sur une instru inhabituelle qui accouche d’une chanson explosive qui depuis le printemps dernier fait son bout de chemin sur les plateformes de streaming. La chanson arrive dans mes oreilles grâce à ce remix, où Jul ajoute un couplet innovant et créatif ponctué d’énormément de mimiques vocales inhabituelles pour le Marseillais. Une chanson explosive et fraîche en deux langues que l’on adore !

Dadju – Elle me demande

Son double album Poison ou Antidote n’a pas encore fêté sa première année que Dadju lui offre une réédition, nommée Miel Book. 12 ajouts dont 10 nouveaux titres qui provoquent un petit plaisir coupable une semaine avant la sortie du Fléau par le grand frère GIMS. Grosse perf sur Elle me demande qui rappelle le r’n’b des années 2000. Dadju devient le Chris Brown français le temps d’un morceau.

Pomme – Chanson For My Depressed Love

Parce que c’est toujours bonheur d’entendre Pomme chanter, son album Les failles subit une deuxième réédition spéciale Halloween. Cette magnification chanson en fait partie et Pomme la porte avec son petit piano synthétique, assise sur son plancher dans ce doux clip. Elle fait une héroïne d’Halloween parfaite.

Dua Lipa – Fever (feat Angèle)

Il était très attendu ce feat entre les deux stars britannique et belge et il sonne comme un très bon rendez vous. Deux univers qui se mélangent d’une très propre façon, poussant à danser et à se reposer en même temps. Une belle sensation de fièvre.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :


Vive la musique

Laisser un commentaire