Les grands jours des minables – Edito

François de Rugy est le nouveau ministre de l’écologie, Richard Ferrand est le nouveau président de l’Assemblé Nationale.

Ce sont 2 postes importants de la République. Ces 2 postes viennent d’être attribués à des minables. Des traîtres qui attendaient leur heure comme les ratés qu’ils sont savent le faire.

Figurez-vous que je n’ai pas l’insulte facile, ce que je viens de dire ils le méritent.

Récapitulons :

François de Rugy est donc le successeur de Nicolas Hulot au ministère de l’écologie. Nantais, il a été de tous les rassemblements écolos, jusque là c’est très honorable.

Depuis 2007, il est député de la 1ère circonscription de la Loire-Atlantique.

Entre 2016 et 2017 il participe à la primaire de la « Belle alliance populaire », la primaire de la gauche qui n’est pas France Insoumise. Les candidats de cette primaire avaient promis de rejoindre le candidat vainqueur pour le soutenir dans sa campagne à l’élection présidentielle. Benoît Hamon a remporté la primaire. François de Rugy ne recueille que 3.9% des voix, il n’honore pas sa parole et rejoint le camp d’Emmanuel Macron, comme Manuel Valls.

Son ralliement à Emmanuel Macron lui vaut de devenir président de l’Assemblée Nationale après les législatives de juin 2017. Récompense puisqu’il a été un crédit à ceux que certains appelaient la partie « écologie » du programme d’Emmanuel Macron.

Cet été, il a été mouillé dans un scandale qui le rend encore plus minable. Il a attaqué la romancière Emilie Frèche pour empêcher la sortie de son dernier roman Vivre ensemble, dans lequel il dit reconnaître sa femme, Séverine Servat sur des bases fabulées.

Depuis peu, il est donc ministre de la Transition écologique et solidaire, de l’écologie donc.

Ce qui est bien avec Richard Ferrand, c’est qu’il est encore pire. Il est, puisque François de Rugy cède sa place, le nouveau président de l’Assemblée Nationale.

C’était un socialiste. Elu député en 2012 à l’arrivée de François Hollande, il se retrouve assez proche de l’aile gauche du PS. Pourtant, rapporteur sur la loi Macron, il se rapproche du futur candidat, futur président de la République. Il tombe en admiration.

Depuis il a été mouillé dans des affaires. Il a été ministre de la cohésion des territoires mais est placé en tête du groupe de La République en Marche à l’Assemblée Nationale pour faire oublier les affaires.

Depuis le 12 Septembre il est donc le nouveau président de l’Assemblée Nationale.

Il a déclaré en accédant à son poste, au « perchoir » comme on appelle le poste de président de l’Assemblée Nationale, qu’il ne le quitterait pas s’il était mis en examen.

Le Nouveau Monde comme l’appelle la Génération Macron, en fait c’est juste les moins bons de l’Ancien Monde qui accèdent aux postes pour lesquels ils n’auraient pas eu les épaules dans l’Ancien Monde. Mais comme ils ont trahi leurs leaders et ramenés la tête de leurs chefs respectifs à Emmanuel Macron, ils vivent leur meilleure vie. Ils s‘appellent aussi Gérard Collomb, Christophe Castaner, il y en a beaucoup d’autres.

2 loosers qui n’avaient plus rien à perdre que leur honneur pour accéder enfin à des fonctions hautes. Chose faite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s