Les brutes et l’amour (Oubliés de l’histoire Pt.2) – Chronique de l’an 2000

Tout d’abord bonsoir. Vous avez des aprioris et c’est tout à fait normal. Vous n’allez pas avoir envie de lire ce que je vais écrire, mais vous allez le lire et vous allez avoir envie de le relire. Un jour j’irais vivre en Alaska, je tiendrais le premier ranch de chevals de neige et je prendrais mon hydravion une fois par mois pour me rendre au Costa Rica manger une ou trois crêpes. En attendant j’ai une vie tout à fait normale et inintéressante que je rends intéressante en la vivant. Je ne vais pas faire que la raconter, je vais surtout l’adapter, pour que vous vouliez que mes 27 ans soient repoussés tous les ans.


Un jour, je crois vous avoir parlé des élèves en avance. Ceux qui passent une ou plusieurs classes. Je m’étais penché sur la vie dans les études supérieures et aujourd’hui c’est la suite. Et comme toute suite, nous retournons en arrière, ici vers les années collège. 

(Partie 1 ici : https://premierepluie.com/2017/12/31/oublies-de-lhistoire-partie-1-chronique-de-lan-2000)

Le passage au collège est quelque chose d’impressionnant pour beaucoup de choses. Ton corps se développe, ton esprit un peu aussi, et les choses changent pour la première fois que tu en as conscience dans ta vie. Tu vas maintenant changer de salle pour chacun des cours et ça c’est énorme. Tu vas aussi avoir beaucoup plus de mecs et de meufs comme toi qui traînent dans la cour de récré. Enfin, ils sont pas vraiment comme toi, parce qu’ils ont tous au moins 10 ans pendant encore 3 mois ou 11 ans. Toi t’en as 9, et c’est problématique. J’ai dis plus haut que l’esprit se développait, mais c’est pas encore assez. On est au collège et les jeunes humains aiment discriminer. Je ne l’apprends à personne, on peut discriminer pour tout, pour chaque détail et c’est mal. Malheureusement, je sais pas vraiment si un jour ça n’existera plus, la nature humaine est peut-être mauvaise de base et notre vie n’est qu’une quête vers le pardon. Mais c’est un autre débat qui nécessiterait un plateau de télévision ou une émission à la radio.

Alors oui, tu commences à le comprendre, les gens vont remarquer que tu as 2 ans de moins, ils vont peut être trouver ça bizarre, ils vont peut être rire, peut être être énervés, peut être te cracher dessus, peut être te poser toujours la même question sur qui es tu et comment en es tu arrivé là, peut être t’aimer. Mais toi, tu as saisi le truc. Tout ça va de toute façon forcément finir par arriver et c’est la vie, et de toute façon t’aurais pas plus envie d’être en CM1 alors faut affronter la vie. Ils trouveront ça bizarre car ils sont pas tous très évolués les humains, et que c’est bizarre, ils vont rire parce qu’ils peuvent faire des trucs que toi tu peux pas et c’est marrant quand on est au collège, ils vont être énervés parce que tu sais faire des trucs qu’eux savent pas faire, t’accomplis des choses qu’eux n’accomplissent pas et ça c’est vachement frustrant, ils vont te cracher dessus, parce que c’est mérité, fallait pas tacler les deux pieds décollés sur un mec au futsal et lui faire un œuf sur la cheville, ils vont te poser toujours la même question, parce que la vie n’est pas un long fleuve tranquille et il faudra toujours prouver sa valeur, et ils vont t’aimer, enfin ça peut-être.

En tout cas, ton objectif est simple, t’as envie d’avoir une belle scolarité, il faudra donc user de malice pour parvenir à ne pas rester le petit de 9 ans. Parce que, oui dans les films faits aux Etats-Unis on aime dire que les gens « différents » doivent jouer de leur différence pour en faire une force, mais c’est faux. Il faut pas faire ça. Il faut faire abstraction de ses différences. Faire de ces dernières une force, ça marche une voire deux années, après on devient lourd et tout le monde le remarque. Alors fais comme si tu étais une personne tout à fait normale. Les gens vont te répéter que tu n’as que 9 ans, mais toi tu essaieras d’agir comme si c’était faux, tu diras que ce n’est qu’une rumeur créée pour te nuire. Tu nieras en bloc toute accusation. C’est le meilleur moyen d’y arriver. T’essaieras aussi de devenir drôle, ou au moins marrant, car ça aide à créer des amitiés, ou au moins des liens intra-muros.

La vie semble au beau fixe, les années collège passent mais plus le temps passe, plus tes camarades se rangent en groupe de 2 attirés par ce qu’on appelle l’amour. Ça par contre, t’y a pas trop droit, tu peux faire comme tout le monde, comme si t’étais pas différent, mais tu peux pas duper l’amour. C’est physiquement impossible, t’as 2 ans de moins, t’es au collège, tu sortiras jamais avec une fille de ta classe. Faut s’y faire parce que c’est un peu difficile à encaisser au début, mais encore une fois, c’est que la vie, faut l’affronter. Tu peux tenter avec les gens qui ont ton âge et qui sont dans le même établissement que toi, mais ils vivent avec des gens de ton âge au quotidien, et les gens de ton âge sont pas hyper évolués, alors c’est à tes risques et périls. Les amours de jeunesse sont importants, ça forge, ça entraîne, ça travaille les biscoteaux et ça engrange de l’expérience. T’en auras pas. Mais ne crois pas que ce sera aussi simple de juste accepter cette situation car l’espoir sera toujours en place, bien là, en position. C’est humain et t’es humain, tout ne réussit pas aux humains.

Le principal c’est d’en être là. Tu arrives à faire des choses que normalement tu devrais même pas pouvoir imaginer que tu puisses les faire. Tu taperas un mec de 5ème alors que tu viens seulement d’avoir 10 ans, t’iras chez la principale, tu feras chier ton monde parce que t’es pas encore super intelligent, tu te fais bien remarquer, tout le monde te connait, pas tout le monde t’aime, mais heureusement pour toi. T’essaies de te faire aimer, ça marche pas trop mal, t’as un groupe de potes, enfin, intra-muros, les gens te trouvent mignon et marrant. Ça t’iras très bien, tu en demandais pas plus. T’anéantiras des mecs dans la cour de récré parce que tu clash beaucoup mieux qu’eux, tu seras imbu de ta personne parce que l’arrogance est très importante, et tu te forgeras. T’auras ton brevet à 13 ans, mention très bien parce que c’est pas bien dur pour toi. Tu te seras bien adapté, la vie est pas vraiment dure pour toi, t’as passé les pires années possibles où il faut réussir à se faire accepter, c’est fait, c’était pas si dur pour moi.


Processed with VSCO with e6 preset
Josh – Chronique de l’an 2000

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s