Playlist de la semaine – 24 mars

PNL – Au DD

10 Millions de vues en 1 jour et demi, 7.5 millions en 24h. Une promo légendaire et le tour de force impressionnant de réunir à 5h du matin plus de 9000 viewers en live sur YouTube. Plus de 20 000 en moyenne, plus de 110 000 au maximum à l’heure de l’annonce du retour des deux frères.  

A 20h on découvre le plus gros clip du groupe à l’heure actuelle, le plus marquant de ce quart d’année dans le rap français, en attendant qui pourra faire mieux (personne?).

Rois sur la TourEiffel, un album annoncé pour dans à peine 10 jours, 5 Avril 2019. Ca va cartonner, on le sait.

Et puis le son est énorme, l’énergie mise sur cette mélodie instrumentale douce et céleste putain de merde. Puis, je suis pas sûr d’un jour prendre une respiration sur “Eh poto démarre dans la jungle j’y suis h24 j’y fais des singeries” en fin de refrain.

The Others – Rendez-vous

Juste trop cool et prenant. Je sais plus comment j’ai découvert ce son mais il me donne une énergie et envie de danser rare. Et j’ai d’ailleurs toujours pas compris le clip composé quasi uniquement d’immeubles qui s’effondrent.

Malik Djoudi – Belles sueurs

deuxième album Tempéraments paru vendredi

Audace de la voix, des instruments, des rythmes et des couleurs qui pavent l’album comme une allée de fleurs. Malik Djoudi signe un album qui l’élégance des beaux jours, en témoigne « belles sueurs ».

Vendredi sur mer – Les Filles Désir

premier album Premiers Emois paru vendredi

Elle s’est installée dans le paysage musical français tout simplement. Sans fracas, dans la douceur et la volupté qui collent comme des chewing-gums roses à ces jolis clips. Poésies scandées, Vendredi sur Mer livre sur cet album un journal intime qui parle du monde.

La Maison Tellier – Chinatown

Album primitifs modernes paru vendredi

Qui sont les shérifs qui nous courent après ? La Maison Tellier, en pleine réinvention avec un album aux titres évocateurs : Primitifs modernes. Premier titre de l’album cette chanson éponyme m’a convaincue instantanément d’aller à la rencontre de cet album. Illustre cette semaine par un nouveau clip : Chinatown. En chant, en poésie des autres et en guitares qui nagent en pleine liberté et en pleine grâce.

Alice et Moi – Je suis all about you

Frénésie son deuxième ep paraissait il y a quelques jours et elle pose un nouveau clip pour illustrer une des chansons. Je suis all about you c’est en langueur, en sensualité, en satin bleu et rose qui tombe de corps endormis, c’est beau.

Diplo – Boom Bye Bye (feat Niska)

Collaboration entre le DJ Diplo et le rappeur Niska pour nous offrir  le son le plus dansant et ensoleillé de l’histoire du mois de janvier. Parce que ce son donne du chaud à l’hiver et que Niska trouve encore une façon de nous entraîner avec sa voix que j’ai envie de qualifier de sympathique.

Jorja Smith – Blue Lights (feat Dosseh)

Vous avez surement déjà entendu ce son sur la chaîne Colors où Jorja Smith avait illustrée sa voix magnifique. Ici, Dosseh vient rajouter son flow et ça passe parfaitement, comme si le son avait été fait comme ça au départ. Et le texte est beau et important.

Al Green – Tired of Being Alone

De ce qu’il se fait de mieux en musique soul, même si Al Green est fatigué d’être seul sa chanson a un groove de feu et vous emporte dans un vaisseau spatial conduit par sa voix suave et en route vers le soleil.

Prince Waly – Doggy Bag

Avec la sortie de son nouvel album B O Y Z récemment, prince Waly confirme et prouve qu’il a le talent. Le talent pour raconter des histoires bercées par toutes les influences avec parmi celles-ci la loi de la rue à l’américaine, racontée dans son dernier clip, Marsellus Wallace. Avec Doggy Bag, le prince nous rappelle qu’il a le sens du style et que son univers en jette.

Elephanz – The Catcher in the Rye 

Un peu de pop rock par ce duo de nantais, déjà en possession de leur deuxième album. Ils chantent en anglais ou en français sur une mélodie à la fois électro et authentique, sur un air de Bowie. Des paroles subtiles et bourrées de nostalgie, du temps qui passe et des sourires sous la pluie.  Des notes qui nous rappellent les années 40. The catcher in the rye, meilleure chanson de tous les temps. En plus, elle a le nom de livre préféré de mes copains alors on ne peut qu’aimer.

070 Shake – Honey

Des mots simples hurlés par une voix émue. On danse, on danse, on boit. On pleure et on pique. On finit par se blesser. 070 Shake aimerait qu’on la sauve de tout ça, de cette souffrance et de ses coups de blues. La chanteuse américaine, à seulement 21 ans, compte déjà plus de 14 millions de streams sur sa chanson Honey, longue de 6 minutes 40. Beaucoup de colère qui donne envie de danser.


Vive la musique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s