Playlist de la semaine – 28 avril

Florence + The machine – Jenny of Oldstones

Demain certains vont mourir, certains vont brûler, certains vont pleurer. Demain l’hiver is not coming anymore. Demain c’est l’hiver dans nos gueules.
Cette chanson, en hommage à l’épisode 2 de l’ultime saison de Game Of Thrones est interprétée par Florence + The machine qui l’interprète fabuleusement bien.
C’est émouvant, avec la vidéo encore plus. Regardez ça, écoutez ça, chantez ça, vivez ça.

Koba la D – Quotidien (feat Ninho)

Koba la D a sorti l’Affranchi, son nouvel album. Quotidien en feat avec Ninho en est tiré.
C’est musical, j’adore l’instru les deux artistes se complètent bien.
Le refrain est super entraînant et cool, ça tombe bien il passe trois fois.

Loyle Carner – Angel (feat Tom Misch)

C’est l’un des grands albums d’Avril, l’un de ceux qui va traverser l’année sans aucun doute. Loyle Carner, rap britannique, accents de poésies et barres de beauté dans tous les visuels. Ici encore, le visuel est une ballade en vélo merveilleuse, on cueille des oranges. La vie est belle. On va cueillir des oranges et les manger sur nos vélos en écoutant Loyle Carner et cet album Not Waving, But Drowning.

KuRt 20:20 – Cotillard (feat Eden Dillinger)

On a vanté ici les mérites, les qualités et les grands espoirs du premier projet de KuRt 20:20, Noir Ivoir, paru en février dernier. Ici, nouveau visuel pour le son Cotillard, très attendu, avec Eden Dillinger. Les autres vont faire des Cotillard dans Batman. C’est ici que vous l’aurez vu en premier, mettez vos meilleurs billets sur cette collaboration.

Lou Doillon – Widows

Lou Doillon, sur son dernier album, Soliloquoy, est à l’apogée de sa grâce. On en avait déjà beaucoup parlé ici, et c’est notre devoir de vous en reparler, quelques jours après sa prestation magnifique au Printemps de Bourges. Le charme et la sincérité d’une voix, qui drague l’immensité des déserts et des oasis.

Voyou – La légende urbaine

Comme toutes les chansons de Voyou, La légende urbaine est à la fois un petit plaisir secret sur une terrasse un soir d’été, et une danse enivrante pendant une fête. Ok, il a sorti un nouvel album en 2019, mais nous on reste aussi sur son premier EP en 2018. “On s’emmène avec toi”. Beaucoup de poésie et de balade sur un bateau. Un mélange entre variété et électro, et pas mal de feu dans tout ça.

Tyla Yaweh – Gemini

Sorti en février dernier, Gemini est le meilleur titre du dernier album du rappeur américain Tyla Yaweh “Heart Full of Rage”. De l’autotune oui, des paroles américaines loin des poèmes de Rimbaud, mais un rythme qui donne envie de rouler un peu trop vite sur la route. Tyla Yaweh parle d’une fille, dont le signe astrologique est gémeau évidemment, qui ne sait pas trop ce qu’elle veut dans sa vie. Bref, on ne s’arrêtera pas sur les paroles, toutefois pas si mauvaises, mais pas essentielles pour nos petites oreilles de français.

Drake – Summer Games

Drake est fort, sa musique est imprenable et il n’y a franchement rien à dire. Summer Games est une délicate attention pour nos oreilles qui nous donne une sensation de flottement intense dont je ne peux me passer. Musique appartenant à l’album Scorpion, beau en toute part.

Angèle – Ta reine

J’aurais pu mettre en avant le beau clip de “Balance ton quoi” sorti il y a une semaine mais le son en lui même me plaît moins musicalement, contrairement au reste de l’album. Ta reine, au contraire, m’emporte à chaque écoute, d’une façon indélébile et remplie de grâce. Je n’arrive pas à me détacher de la version Colors, même si je sais que le son reste le même, le rose est un bien trop beau rose.

Animal Collective – Man of oil

Cette chanson est à peu près ce qui se fait de mieux par ce groupe à la musicalité si belle et complexe, enregistré en partie dans la jungle et avec une voix qui prend aux tripes. Animal Collective c’est tout une diversité d’instruments mise au service de La musique, leur folk parfois psychédélique est ultra varié et vaut le détour, il y a beaucoup de puissance dans ce qu’ils créent, y compris dans cette jolie composition.

CocoRosie – Good Friday

Le son d’ouverture des semaines qui commencent le vendredi et arborent ces voix si langoureuses, la ballade est douce et sent la fleur et l’eau qui coule, dans un monde où l’eau a une odeur. L’univers de CocoRosie sort des chantiers battus lui aussi et nous offre des cahiers entiers de poésie. Ici nous est compté celle de leur premier album : La maison de mon rêve, paru en 2004. Inspirant, pur, presque conceptuel. C’est fou, comme ce genre de compositions à l’identité si marquée font du bien.

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s