Playlist de la semaine – 23 juin

Claire Laffut – Vérité

Claire Laffut est Belge, née à Namur dans le passé et auteure-compositrice-interprète, mannequin et plasticienne de nos jours. Cette dame fait du tatouage, de la musique, elle a été danseuse également. Vérité est un son à écouter au soleil avec un verre de rosé, un rooftop sous les pieds, et des lunettes de soleil colorées.

Vérité est un son à écouter au soleil avec un verre de rosé, un rooftop sous les pieds, et des lunettes de soleil colorées.

C’est l’environnement idéal qu’offrait le Champs Elysées film festival ce 23 Juin. Un showcase dans une chaleur qui aurait pu être étouffante sans la fraîcheur de l’artiste et de toute l’équipe du festival.

Michael Hurley – Be Kind To Me

Ce chanteur folk américain est l’un de ceux qui ont contribué au mouvement de contre culture de Greenwich Village, à New York, dans les années 60/70. Dans Be Kind To Me, on sent quelques ressemblances avec la musique de Bob Dylan, mais ce que Michael Hurley propose dans son album Armchair Boogie relève d’une diversité assez rare dans la folk au niveau de sonorités, et en fait une bonne introduction à la musique folk, pour ceux voulant s’y essayer.

Timmy Thomas – Why can’t we live together

Vous connaissez déjà un peu cette chanson sans tout à fait la connaître, puisqu’il s’agit de celle qui a été samplée par Drake pour sa chanson Hotline Bling. Entre percussions incessantes et une partie à l’orgue qui s’envole comme un riff de guitare, la découverte de ce bijoux est hyper intéressante.

Nekfeu – Ken Kaneki

« Croyez toujours en vos rêves… et en vos théories de double album ! »

Un tweet de @champagnediabi (producteur et mixeur de Nekfeu sur les Étoiles Vagabondes) qui m’a fait ultra plaisir. À chaque fois qu’un gros rappeur sort un album ces dernières années on toujours deux trois théoriciens adeptes de l’argument du « Double album ». Et cette fois, bien merci, ces gars avaient raison. Nekfeu sort, deux semaines après son troisième album, un nouvel album venant compléter le premier, « Les Étoiles Vagabondes : expansion » ! Le premier album comportait 18 titres, le deuxième est fait de 16. Nekfeu, dans le film éponyme à l’album, n’avait plus d’inspiration. Il a pondu 34 titres.

Ken Kaneki est une chanson magnifique, le nom d’un personnage de Tokyo Ghoul également. C’est que du bonus dans les oreilles. Un son qu’on attendait pas, qui frappe à mon tympan et dit bonjour, range ma maison en souriant et me borde quand je me couche.

JuL – Le Loup

Son très fort album Rien 100 Rien est sorti il y a une semaine, et bien ça ne suffit pas pour JuL puisqu’il décide d’en envoyer encore plus à ses fans. Et quel son. Le Loup reprend les bases des classiques de JuL et ambiance nos cœurs pour l’été. Refrain incroyable, la tête ne peut s’empêcher de bouger, et Mercé la zone, tout simplement.

Clara Luciani – Bovary

Clara Luciani est une artiste beaucoup trop forte et son album Sainte Victoire est toujours aussi beau à écouter. Le dernier son, Bovary, m’emporte littéralement. Je suis amoureux de cette voix et je je crois pas pouvoir m’en détacher. Vive Clara Luciani.

Alice et Moi – J’en ai rien à faire

La désinvolture est l’un des marqueurs forts du deuxième ep d’Alice et Moi, Frénésie. J’en ai rien à faire est une balade légère et féroce à la fois, épineuse colorée, entêtante, la couleur enivre le clip, quelle co-realise. C’est l’été, Alice et Moi donne le ton, en douceur. Son interview est à retrouver sur le site.

Makala – Goatier

Radio Suicide est sorti vendredi dernier. Annoncé depuis longtemps comme l’album de l’année par son auteur, il s’inscrit en tous cas comme l’un des projets les plus cohérents et construits, c’est une certitude. Un album, qui s’écoute comme un album, en commençant par le début et en terminant par la fin, en prenant Goatier au moment où vient Goatier. C’est nécessaire pour Radio Suicide, album incroyable, révolutionnaire.

Cassius -Dont Let Me Be

L’actualité est douloureuse pour Cassius. Leur nouvel album Dreems paraissait cette semaine, le lendemain de la disparition de Philippe Cerboneschi, « Zdar », très douloureuse. La musique perd un immense contributeur. La vie perd un magnifique humain. Ecoutons cet album, qui nous parle d’éternité et des couleurs de la vie.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s