Playlist de la semaine – 14 octobre

Kalash – Mada 

Diamond Rock, en hommage au Rocher du Diamant sur l’île de la Martinique, sera le nom du nouvel album de Kalash que l’on pourra écouter dès le 1er Novembre. Le rappeur originaire d’outre mer rend un nouvel hommage à son île avec un nouvel extrait, « Mada ». Le clip y est tourné, est disponible et on attend l’album de cet artiste qui peut changer de voix et de style aisément, passant du Raggae Dancehall au Rap avec un naturel effarant. 

Life Without Buildings – The Leanover

Je sais pas ce qu’elle me raconte cette fille à la voix aiguë pendant les 5 minutes de ce son. A un moment elle dit « je vis je danse ». Et j’aime cette phrase et j’aime l’entendre poser des mots sans réelle mélodie dominante sur une instru douce. Je sais pas comment dire que j’adore, ni pourquoi j’adore mais l’harmonie y est et mon oreilles épousent chaque fréquences alors voilà The Leanover de Life Without Buildings, groupe punk de 1999 à 2002.

Angèle – Perdus

La soeur du frère d’Angèle vient de revenir après l’énorme sortie qu’a été Brol en octobre de l’année dernière. Après plus de 500 000 albums vendus, la belge revient avec un son, Perdus, qu’on découvre sur la chaîne Colors. Son dernier passage était pour le son Ta Reine qui m’avait particulièrement envoûté. Et bien la réaction est la même pour Perdus. La voix d’Angèle est toujours aussi sublime, le cadre soigne tout cela et nous mène à une nouvelle démonstration d’enchantement. La réédition de Brol arrive le 8 novembre prochain.

Benash – NHB

Le petit protégé du 92i a bien pris son envol et revient avec un nouvel album sorti ce vendredi, nommé NHB. Le premier son, éponyme, lance l’album parfaitement en nous mettant dans le bain de Benash. Grosse surprise pour ma part avec un album vraiment réussi et qui m’a plus impressionné que la sortie de Vald, le même jour, même si les deux ne jouent pas dans la même cour.

Izïa – Trop vite

Izïa, déesse de la vie célèbre son père disparu dans un album d’une rare beauté, d’une justesse époustouflante. Citadelle, c’est le titre cet album, est un recueil de larmes, de rires, de petites leçons et de beaux regards. Imaginé à l’ombre de la citadelle de Calvi, l’album est le carrefour entre la projection avec la naissance de son fils, à qui elle s’adresse sur Que tu saches et à la tendresse pour les souvenirs du père, sur Dragon de métal ou sur Eidarri. Trop vite signale l’emballement des émotions dans un tourbillon de passions. 

Infinit’ – Programme

En constante progression, Infinit’ envoie de plus en plus de force dans les coups qu’il porte dans ses morceaux, aussi vrai que sa prose s’affine au moment de casser des dents avec Programme, extrait du projet Ma Vie Est Un Film 2.

Charlotte Fever – Voyeur

Un clip coloré qui dessine des joies sur des jours un peu fades. Charlotte Fever imagine un scandé entre l’onirisme et une douce moiteur de la voix, qui inspire des passions tropicales. Voyeur est issu du premier Ep de Charlotte Fever. 

Insecure Men – Cliff Has Left the Building 

Insecure Men, c’est un groupe de rock anglais formé en 2016 mais dont l’histoire commence plus tôt : Saul Adamczewsk était le guitariste de Fat White Family et Ben Forman était membre de Childhood. Le premier album du duo sorti en 2018, Insecure Men, les projeté directement en tant que piliers du rock anglais actuel. On vous conseille vraiment d’aller écouter cette pépite, où se mêlent refrains ultra accrocheurs et noirceur profonde mais sarcastique.

Four Tops – Reach Out (I’ll Be There) 

Cette chanson reste à ce jour l’une des plus connues en provenance du quatuor en activité pendant plus de 40 ans, de 1953 à 1997. Pionniers de la musique soul, ils sont aussi les passeurs d’autres styles comme le disco, le jazz, le R&B ou encore le Doo-Wop, un dérivé du gospel. 

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique

Laisser un commentaire