Playlist de la semaine – 23 mars

Spider ZED – Chaussettes

Spider Zed nous fait utiliser des mots comme “susurrer”. Mais susurrant, il n’oublie jamais d’asséner des sentences qui pourraient être des phases de Marc-Aurèle dans ses Pensées pour moi-même et qui résonnent comme des vérités éternelles. “Ceux qui me détestent me ressemblent plus que ceux qui m’aiment” ou encore “Elle veut qu’on vive ensemble mais moi, je veux mourir seul”. Vous l’aurez compris, l’écriture est toujours aussi efficace. Susurrant toujours, de son air de grand humain désabusé, Spider Zed joue la carte du conte absurde, avec une histoire de chaussettes qui se dépareillent, se trouent et qu’on jette. Comme dans la vie, nous, quoi. Le clip comme toujours est tendre/beau. “Peut-être qu’il va m’arriver quelque chose aujourd’hui.” Spider Zed a réussi à reporter toutes les dates de sa tournée impactée par le virus.

Infinit’ – Cigarette 2 Haine (feat Alpha Wann)

Techniquement Infinit’ a la dalle, comme ce genre de mammifère qui vient de passer l’hiver en hibernation. Il découpe et tranche, comme jamais. On attend La vie est un film 2 qui sortira le 26 mars prochain. Suppléé par Alpha Wann dont ne peut toujours pas arrêter de dire du bien, il se passe les phases comme des alley-oops déjà historiques. Le genre de collaboration où les protagonistes utilisent la première personne du passé simple. Eh ouais. Allez vérifier les accords. En outre, Infinit sera en concert à la Maroquinerie le 4 novembre prochain.

Poupie – Faut me croire

Qui ne connaît pas encore Poupie ? Elle sortait son premier ep, Poupie, tout simplement, en novembre dernier et depuis elle s’est largement fait la main sur scène, notamment au Pop up du label. Dotée d’un mélange subtil de grâce et de malice, elle distille des mots doux et des mots durs, dans des chansons qui trébuchent comme des catastrophes instantanées, des photos de chute, où finalement, on n’est pas si mal. La lyonnaise, passée par The Voice, envoie une pop urbaine, qui fait parfois des détours réjouissants par les rythmiques reggae. Poupie se balade entre l’espagnol et le français, avec une aisance qui rend tout naturel. 21 ans, elle a le monde devant elle.

Lous And The Yakuza – Solo

Ok, Lous and the Yakuza, vous connaissez. Impossible de passer à côté de Dilemme, son premier titre. C’est le missile de l’année dernière. La vraie fulgurance de l’automne qui n’en finit pas de déployer son univers à l’arrivé du printemps. On continue de découvrir les mots toujours très intimes de Lous. Ici, elle s’enroule dans une pop plus douce, qui témoigne de sa capacité à sauter de sonorités en sonorités, d’un morceau à l’autre, de la trap au R&B. Son premier album, Gore, paraîtra bientôt, patience.

Michel – Michel en illimité

Michel en illimité, c’est le morceau qui ouvre le projet Le vrai Michel, le premier de l’auteur du même nom. Michel a décidé que tout était trop sérieux, et a sorti un projet très abouti dans le n’importe quoi, millimétré dans l’absurde, précis dans le moderne tragique et festif à la fois. Dans le clip de sa nouvelle sonorité, Michel semble faire le remake de C’est arrivé près de chez vous, et continue de s’imposer comme le plus cool des Michel. Cette fois, il choisit de descendre tous les autres Michel. Comme dans le dernier Dupieux quand le perso de Dujardin se met en tête de flinguer tous les types qui portent des blousons.  Mais Michel arrive avec des airs pas sérieux, mais de vrais arguments musicaux.

Jul – En quarantaine

Pas besoin de justifier pourquoi cette chanson apparaît aujourd’hui dans la playlist de la semaine. Sur l’album « La zone en personne », un opus de 40 titres, rien que ça, Jul a posé ce petit son où il chante son envie de tranquillité et de solitude. Seulement quelques paroles et une grande place laissée à l’instru.

Kygo – Permanent (feat JHart)

Sur l’excellent album Kid’s in Love sorti en 2017 on pouvait retrouver une association entre le DJ Norvégien et le chanteur britannique JHart. Une chanson qui s’appuie sur sa mélodie douce et plutôt joyeuse. Ça tombe bien car c’est dans la cohérence de cet album et des sentiments qui en ressortent.

Fat Larry’ Band – Act Like You know

Le groupe de rhythm & Blues américain est surtout connu pour ce morceau sorti en 81. Le plus de leur musique, c’est qu’ils sont 10 à faire partie de la formation, et ça ajoute une densité folle à leur musique.

Justice Der – Self Control

La spécialité du bonhomme, c’est de mettre sur guitare des chansons de rap et de R&B qu’il apprécie. La plupart du temps, son univers est est un peu idyllique, à l’image de cette superbe reprise de ce super son qu’est Self Control de Frank Ocean. Si vous avez du temps, allez faire un tour dans ses tracklists et écoutez les reprises des chansons que vous connaissez déjà, vous allez adorer 🙂

PNL – J’Suis QLF

J’sais pas pourquoi mais je sens qu’on manque de PNL, on manque de plage, on manque de soleil, on manque de calme, on manque d’apaisement. Alors apaisez vous dans la plus grande tranquillité possible et profitez d’un bon bain d’eau chaude imaginaire en écoutant les deux frères faire vibrer les feuilles des palmiers. T’entends du PNL.

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Playlist de la semaine en quarantaine

Laisser un commentaire