14 – 21 avril – Vous avez pu le manquer

Argentine 🇦🇷 : 

La parlement argentin propose de voter un impôt exceptionnel, payable en une fois, sur 200 fortunes et 200 entreprises. Une initiative portée par le groupe majoritaire, de centre gauche, et des courants alliés. Les parlementaires espèrent recueillir 2,5 milliards de dollars pour lutter contre la précarité exacerbée par la pandémie. Le pays a mis en place un plan d’aide financière, pour 11 millions d’argentins, sur les 44 millions d’habitants de la nation gouvernée par Alberto Fernández.

En Argentine aussi, la ministre de la santé, Carla Vizzotti préconise le sexe virtuel pour ne pas rentrer en contact avec des personnes extérieures au foyer. Une bonne alternative selon elle, alors qu’on ne sait comment se comportement le virus dans le sperme et les sécrétions vaginales et rectales. 

Nouvelle-Zélande 🇳🇿 : 

Tous les ministres diminuent leurs salaires de 20% pendant 6 mois, par solidarité avec la population, à l’impulsion de la première ministre Jacinda Ardern. 

Danemark 🇩🇰 : 

Parmi les pays qui profitent de la pandémie pour afficher une politique intelligente et responsable, le Danemark promet de veiller à ce que les entreprises qui versent des dividendes, qui rachètent leurs propres actions, ou qui sont enregistrées dans des paradis fiscaux ne puissent pas bénéficier des aides de l’Etat. 

Pologne 🇵🇱 : 

En Pologne, Mateusz Morawiecki, le premier ministre va se montrer vigilant aussi à ce que les entreprises qui bénéficieront des aides de l’État répondent à deux conditions : ne licencier personne et payer des impôts dans le pays. 

11_2020-04-17-w
Yasuyoshi Chiba / AFP

Photo 📸 : 

Cette photo de Yasuyoshi Chiba prise le 11 juin 2019, pendant une manifestation contre le pouvoir militaire en place au Soudan depuis le destitution du président Omar Al-Bachir 2 mois plus tôt. Un homme y récite des poèmes au milieu de la foule. Elle vient d’être récompensée par le World Press Photo 2020. 

Mali 🇲🇱 :

Au Mali, malgré la guerre et la pandémie de Covid-19, les habitants sont appelés aux urnes pour le second tour des élections législatives. Le Mali comptabilisé aux dernières nouvelles 216 cas et 13 décès. Des élections marquées par de nombreux incidents, notamment les menaces de jihadistes qui ont contraint certains bureaux à ne pas ouvrir et des soupçons de fraude. Le taux de participation globale enregistré : 23,22%. 

Brésil 🇧🇷 : 

Jaïr Bolsonaro, le président argentin, comme de nombreux leaders d’extrême droite, n’existe que s’il se fait remarquer, quitte à faire courir d’immense risque à la population de son pays. Ainsi, il s’est rendu dimanche à un meeting de militants anti-confinements pour haranguer la foule. 

Nicaragua 🇳🇮 :

Dans le pays d’Amérique central, le président Daniel Ortega avait disparu des radars pendant un mois, entre le 12 mars et le 15 avril, date à laquelle il s’est exprimé à la télévision. Une intervention qui a du plaire à son homologue brésilien, puisque le chef-d’état nicaraguayen soutenant sa position de ne pas appeler au confinement. Pour lui, le coronavirus est un signal de dieu. Des marches “de l’amour contre le covid-19” sont donc organisées. Les pays voisins, notamment le Costa-Rica affichent une réaction crispée face à l’habituelle et dangereuse désinvolture de Daniel Ortega. Heureusement, les nicaraguayens sont plus malins que leur dictateur et s’auto-confinent. 

Colombie🇨🇴 : 

En Colombie, les habitants des quartiers les plus pauvres alertent sur les conséquences de l’absence de travail. Ils manifestent sans sortir, affichant des lignes et chiffons rouges à leurs fenêtres pour signaler leur faim et leur appel à la solidarité. Le confinement dure depuis le 24 et se prolongera jusqu’au 11 mai au moins. Des foulards rouges en guise d’étendard de la colère contre les autorités, dans un pays où de nombreux habitants vivent au jour le jour de leur travail. 

Rohingyas 🏳️ : 

Mercredi dernier, près de 500 Rohingyas ont été secourus en mer par des gardes-côtes au large du Bangladesh. Ils erraient en mer depuis 58 jours, une soixantaine étant morts pendant la traversée, les autres étaient dans des états graves de de faim et de déshydratation. Chaque année, des milliers de Rohingyas, la minorité musulmane de Birmanie, fuient leur pays pour échapper à la persécution et rejoindre les pays d’Asie du Sud-est dans l’espoir d’une vie meilleure. Ils sont actuellement en état d’arrestation pour avoir pénétré illégalement sur le territoire bangladais.  

08-rtx7d1iz
Mouammad Ponir Hossain / Reuters

Bangladesh 🇧🇩 :

Avec le confinement, les grandes marques européennes de prêt-à-porter ont annulé plus de 3 milliards de dollars de commandes au premier week-end d’avril, au seul Bangladesh. Parmi les grands groupes européens, Inditex, Primark, C & A etc, la “responsabilité sociale” prônée auparavant et le textile éthique ne sont plus de mise. Les commandes annulées ou bloquées, les fournisseurs bangladais ne peuvent donc plus payer leurs salariés. Les salariés sont au chômage. Dans le pays, un salarié du textile fait vivre plusieurs personnes. 98% des grands groupes ne contribuent pas au chômage partiel de leurs employés. Des milliers d’ouvriers du textile manifestent donc depuis le 13 avril. 

Singapour 🇸🇬 : 

Singapour était cité comme un exemple dans la lutte contre la propagation du coronavirus est désormais confronté à une deuxième vague. Le confinement, en place depuis début avril, est prolongé jusqu’au début du mois de juin. 

France 🇫🇷 : 

En France, le confinement n’empêche pas la police de se faire remarquer, en mal. Un policier en repos tirait sur un voisin le menaçant vraisemblablement avec un couteau, avant de s’en vanter sur les réseaux sociaux mardi dernier.

Mais surtout. Dans la soirée de samedi, des policiers sont accusés d’avoir volontairement provoqués la chute d’un jeune homme en moto, sans casque, en ouvrant la portière de leur voiture banalisée. Le jeune homme roulait vite, et souffre d’une fracture ouverte de la jambe. Deux versions s’affrontent, plusieurs témoins parlent de l’ébriété des policiers impliqués. La victime, le jeune homme blessé dans la chute, est dorénavant poursuivi pour « rodéo urbain » et « mise en danger de la vie d’autrui ». En France, une partie de l’extrême droite s’est réjouie de l’accident, parce que le jeune homme ne respectait pas le confinement. C’est peu dire qu’on espère que la lumière sera faite sur cette affaire. 


Arthur Guillaumot / Couverture : Noel Celis / AFP

 

 

 

Un commentaire

Laisser un commentaire