Playlist de la semaine – 11 mai

Iglooghost – Amu

Iglooghost est un jeune producteur de musique électro britannique. Et son univers graphique est incroyable. Ces personnages sont à la fois mignons, pleins de couleurs, simples et épurés. Sa musique elle, est beaucoup plus expérimentale et n’a pas peur de s’aventurer sur des chemins peu explorés auparavant. Cette chanson, comme l’a dit l’artiste, raconte l’histoire et l’écosystème dans lequel vit « Amu », une des créatures du Dj. Le clip est beau, j’aime la musique, j’adore Amu, je déteste les méchants yeemos.

Pop Smoke – Dior

Avec déjà près de 65 millions de vues sur YouTube, Dior est le titre le plus populaire du chanteur américain de 20 ans Pop Smoke. Très rapidement célèbre, le rappeur voit son tube atteindre le classement du Billboard Hot 100 et signe un featuring avec Travis Scott dans son dernier album. En février dernier, Pop Smoke est tragiquement assassiné par balle lors d’une attaque à main armée dans sa maison d’Hollywood Hills. Presque morbide : les streams du chanteurs augmentaient de 392% dès le lendemain de son décès, passant de 5 millions d’écoutes à 24,7 en un jour.

Barbara Pravi – Personne d’autre que moi

Les chansons de Barbara Pravi ont quelque chose du parfum, qui se répand dans la pièce, qui enivre, et qui ne nous quitte plus pendant des heures. Avec Personne d’autre que moi, elle fait traîner sa voix lancinante, avec la grâce qu’on lui connaît. C’est une chanson de son ep Reviens pour l’hiver, paru en février, qui est un moment précieux. On en avait discuté avec elle. En plus le clip est fait par Jason Piekar dont on apprécie énormément le travail toujours curieux et inspiré. 

Eli Rose – Rebelle

Vous êtes un peu au courant de ce qui se fait de mieux au Canada en ce moment ? Non pas trop ? Bon, alors voilà pour vous, Eli Rose, vient de sortir un nouveau son, Rebelle, illustré par un clip très cinématographique. Rebelle, c’est la rencontre les influences de la jeune femme, qui pioche aussi bien dans l’urbain que dans la pop venue des Etats-Unis. Une électro-pop des couleurs, moderne au possible, qui colle au corps et accompagne toute la journée. 

Yassine Stein – 2021

Mettez vous dans les oreilles Hayat, le premier projet de Yassine Stein. C’est une urgence. Le compagnon de route de Lomepal notamment livre un projet cohérent, très travaillé, avec une direction musicale riche et intime, qui compile des sonorités très classes. C’est une vraie réussite. 2021 est à l’image du projet, un truc qui prend le ventre et donne envie de faire des trucs de fou, c’est vraiment beau et pur.

Jul – Fait D’or

Ces mois de confinement étaient pour lui mais il a préféré rester plutôt discret pour enfin teaser un nouvel album en juin avec un astucieux concours de pochettes faites par les fans. Il nous lâche également ce nouveau son : Fait D’or. Pas son meilleur, mais ça suffit à ravir les fans car c’est du JuL, comme s’il ne pouvait jamais nous décevoir. J’aime trop l’écouter, surtout pour ses petites phrases à la fin. On attends impatiemment l’album, on l’espère incroyable, vivement.

Damso – 🖖🏾

Je fais partie des nombreux déçus de Lithopédion et j’avais un peu décroché avec le rappeur belge depuis mais alors ce son wah. Sorti pendant le confinement sans prévenir, il fait mal, très mal à un moi qui cherchait à éviter Damso. L’instru est sublime, il y est tranchant comme il faut, modifiant ses flows à la perfection. Ahlala si il pouvait revenir sur ce rythme je dirais vraiment pas non.

Jehnny Beth – Flower

Il y a des gens qui quoi qu’ils fassent rendent les choses mieux. Jehnny Beth en est une. Tout ce qu’elle touche semble gagner un peu de sa grâce suave. Le cinéma ne lui résiste pas et Echoes, son moment sur Arte est une masterclass d’intelligence collective et artistique. Jehnny Beth a quelque chose de la science des orages en elle. Elle sortira son premier album solo, To love is to livre, le 12 juin. Un disque de rock brut et moderne, confectionnée entre Los Angeles, Paris et Londres, et sur lequel on retrouvera Cillian Murphy (Thomas Shelby, Peaky Blinders, dont elle a participé à la B.O). La classe de A à Z.

Kanye West – Lost in the World

Ce n’est pas le son le plus connu de Kanye et pourtant, il est l’un de ceux qui ont le plus marqué à la sortie de son cinquième album studio en 2010, My Beautiful Twisted Dark Fantasy. La production atmosphérique de la chanson se fond avec cette montée en crescendo intense, en rend quelque chose de dense et harmonique malgré l’auto thune. L’impression que le sol s’effondre sous nos pieds quand on entend cette chanson, l’impression de se faire ramener sur terre quand vient le tour à ce couplet si réussi.

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique maintenant un peu dehors aussi

Laisser un commentaire