Playlist de la semaine – 25 mai

Zed Yun Pavarotti – Lalaland

Zed Yun Pavarotti continue de dévoiler son premier album, avec un deuxième morceau, Lalaland. Zed Yun Pavarotti, c’est la fête sur les fleurs fanées, une poésie tourmentée moderne, qui en fait l’un des artistes les plus intéressants de notre génération. Sa curiosité artistique se ressent à la fois dans les sonorités, mais aussi dans la DA du clip, qu’il co-réalise. Vivement l’album.

Asaf Avidan – Different Pulses

En 2013, après le succès de son morceau phare “Reckoning Song / One Day”, Asaf Avidan sortait son incroyable album solo “Different Pulses”. Et parmi les 19 titres et live sessions de l’oeuvre, c’est la chanson du même nom qui s’en dégage. Different Pulses, différents battements de coeur sur des tambours endiablés. Une chanson qui nage, qui vole, et la voix du chanteur israélien profonde, suspendue, qui nous invite au voyage. La route défile au rythme de cet univers folk onirique et alternatif. La guitare est saturée, le ton envoûtant souvent comparé à celui de Janis Joplin ou Robert Plant, et il nous emmène loin.

Synapson – Djon Maya Maï (feat Victor Démé)

Tout part d’une chanson écrite en 2008 par la star du Burkina Faso, Victor Démé. Un morceau nommé “Djôn’maya”, une ode à la vie paisible, les doigts sur sa guitare, qui enivre le pays. En 2014, le duo électro parisien Synapson est touché par la voix mélancolique du bluesman. Ils remixent “Djôn’Maya” dans un rythme dansant et planant pour créer “Djon Maya Maï”. Ils gardent la nostalgie et ajoutent de la fête, et c’est ce qui est beau : l’émouvante association de la voix authentique du burkinabé avec le goût de l’évasion de Synapson. 

Ufo361 – Emotions

Pour changer, du rap allemand ! Ufo361 est un rappeur allemand de 31 ans né à Berlin Ouest (toujours aussi étrange de lire ça). Ufo est un artiste reconnu depuis des années en Allemagne, une des grosses pointures du rap allemand. Il a déjà pas mal de projets à son actif, le dernier datant de ce début d’année. « Rich Rich » qui comporte 13 titres est un album qui célèbre le nouveau style de vie de l’artiste et sa richesse qu’il a obtenu à la sueur de son front. Sur cet album il collabore également avec Future, un de ses rêves passés. Moi je ne connais que le son Emotions, que j’adore. Sans comprendre aucune parole, tout coule agréablement et sublime une langue que l’on a trop peu la chance de croiser dans le paysage musical français. Écoutez les allemands et les autres aussi.

Leyla Blue – Peppa Pig 

Leyla Blue est une artiste de seulement 20 ans, qui n’a pas de page Wikipédia, seulement 4 tracks sur Spotify et qui commence à se faire connaître. Je n’ai donc pas grand chose à dire sur son sujet, mais j’adore sa dernière chanson, Peppa Pig, où elle rap et chante sur un air très saccadé et rythmé. La chanson m’ambiance, je n’ai rien d’autre à exiger d’une artiste, bonne continuation à toi Leyla Blue.

Mildlife – The Magnificent Moon

Un quatuor originaire de Melbourne. Un mélange de jazz, de disco, de rock psychédélique. C’est ça Mildlife, et ça peut vous offrir 8 minutes 52 pas trop dégueu à passer dans une autre dimension. Écoutée quand on coupe quelques légumes au soleil couchant, cette compo vous offre une belle introspection. Leur premier album Phase vaut le détour !

Jäde – Milano

Jäde vient de sortir son ep Première fois, riche dans les sonorités, jamais casable entre la pop et la trap, horizon large, toujours dans la recherche, envoûtant dans l’interprétation et les textes, une vraie réussite. Une musique qui a la plus belle couleur des textiles qui flottent au vent. D’ailleurs, vous savez ce qui se passe dans ces cas-là ? Bah on discute. L’interview de Jade sera disponible sur Première Pluie mercredi.

Michel – Tejla

Avec Tejla, Michel renouvelle encore le genre de ses balades urbaines. Il a la narration lointaine, et assurée, le rythme entêtant, comme toujours, et imagine un conte moderne absurde au refrain qui a le goût d’une sentence : Tejla. Ecouter Michel, c’est mettre les pieds dans un délire très abouti, un univers cool de l’est à l’ouest.

Hervé – Maelström

Il piaffait, il fallait qu’il retrouve le droit de se déployer dans toute sa splendeur, Hervé est de retour avec un nouveau son et un nouveau clip, tourné juste après le confinement. Son premier album, Hyper, sortira le 19 juin prochain et sera le disque idéal pour aborder l’été sans craindre les tempêtes, les tornades et les ouragans. Hervé, avec Maelström est encore plus envolé sur chaque mot et plus entraînant sur chaque vers qu’à l’accoutumé. Il y a quelque chose de très grand chez lui.

Itzama – Rêverie

Les sonorités de la saison : une pop qui se prélasse, des beats lascifs mais plein de vie, des textes aériens, sur les émotions de printanières, Rêverie, c’est beau. Onirique, ça serait facile de le dire, mais quand on écoute, Itzama, on saute dans les nuages. C’est la joie du début de la belle saison. Les mélodies sont parfaites, de quoi accompagner des retours de nuit en voiture, ou des après midi de piscine. Ecouter une chanson d’Itzama, c’est comme manger 10 fruits. C’est un des projets les plus excitants du printemps.

Pomme – Les oiseaux

De 1 j’adore Pomme et sa voix et de 2 j’adore le mot oiseau alors c’est vrai que la combinaison des deux risquait de me plaire. Et c’est un peu près ce qui se passe pendant ces 3 minutes et quelques où la chanteuse vole au dessus de la mélodie enchanteresse. C’est juste vraiment trop reposant ou pas, ça dépend dans quel sens on le prend mais moi ça me repose. Faites en votre son pour un autre but ça m’est égal.

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique

Laisser un commentaire