artists audience band blue

Playlist de la semaine – 16 novembre

Georgio – Les anges dans des robes rouges

Georgio, c’est notre Virgile. C’est celui à qui l’intelligence collective laisse le soin de raconter, romancer, illustrer et poétiser, un siècle baudelairien par essence, où les beautés fatales claudiquent sur des charniers. Nul ne s’est interrogé comme Georgio sur le sens et la couleur des choses et des sentiments. L’homme de l’ombre a vu des soleils d’hiver, comme l’homme aux semelles de vent a fixé des vertiges. S’il a vu des jeudi gris ou des roses noire, il a chanté le bleu noir comme personne et questionné l’or de sa vapeur rouge, minutieusement. Il reprend son travail sur la couleur, peut-être moins présent sur son dernier projet XX5. Il le reprend avec Les anges dans des robes rouges. Un morceau très dense, d’abord en paroles, en profondeur, et puis en sonorités, avec des batteries finales qui soulignent le virage musical que Georgio embrasse notamment sur scène. Chez Georgio, la couleur a du sens. 

Loyle Carner – Yesterday

Not Waving, But Drowning de Loyle Carner c’était la beauté fixée des mouvements de l’eau, du temps, des corps. Un fruit, dans sa dimension métaphysique. Il a sorti Yesterday, un nouveau morceau, le 11 novembre. C’est sur la liste des trucs réjouissants dans le monde. Comme toujours, il y a des voix, ce flow doux, qui semble peindre, sur la richesse des prods, la densité des instruments. Moi je suis fan de cette esthétique musicale en fait. 

Knucks – STANDOUT (feat Loyle Carner & Venna)

En prime, je mets ce morceau, où Loyle Carner pose avec Knucks et le sax magique de Venna. C’est inadmissible de faire un morceau aussi cool. Vive la scène de Londres et alentours.

P.R2B – Le film à l’envers

Le film à l’envers est l’un des 6 morceaux du premier ep de P.R2B, paru le 11 septembre dernier. Elle vient de donner, un clip, réalisé par ses soins, à ce morceau qui raconte cette énergie, cette curiosité des flows et des sonorités qu’on retrouve sur ce projet, Des Rêves. La deuxième partie est magnifique : “Première nuit, première fête / Le parfum de tes cigarettes / L’odeur de tes nuits infinies / Tes yeux noirs qui me taillaient sec.” C’est bourré de fulgurances, on en parlait avec elle. On dirait la lettre de rupture de Sagan à un mystérieux amant, récitée en courant. Ouah. Notre discussion avec P.R2B est ici.

Ecco2k – Calcium

La semaine dernière je vous parlait du Drain Gang, les types de Stockholm. Après avoir découvert Bladee j’ai creusé un peu le truc et j’ai découvert Ecco2k et son album E sorti en 2019. J’ai moins aimé que 333 de Bladee mais j’y ai découvert une chanson qui m’hypnotise totalement.
Ce titre c’est Calcium. De la mélodie, à la douceur du rap chanté d’Ecco2k. Mais c’est surtout ce thème qui tourne en arrière plan qui me passionne et m’empêche d’écouter cette chanson sur des mauvaises enceintes pour ne pas perdre cet arrière plan tellement maitrisé. J’aime la musique que ces mecs produisent, j’ai l’impression qu’ils testent des trucs, qu’ils repoussent des limites intéressantes.

Aya Nakamura – Plus jamais (feat Stormzy)

Après Nakamura et son succès GIGANTISSIME et INTERNATIONAL, notre chère et tendre Aya Nakamura vient de sortir Aya, son troisième album. Un album qu’elle a décrit elle même comme moins dansant que le précédent, elle qui écrit en fonction du « mood ». Un album plus doux donc qui démarre par un gros featuring puisque c’est Stormzy le rappeur britannique qui accompagne Aya d’entrée et ça passe ultra bien. Aya est la déesse de la topline, la prod de Plus jamais est réussie et le mix français anglais donne un gros côté international au son. On espère que le succès d’Aya continuera, ce que laissent penser les chiffres de démarrages de l’album, force à elle !

Jalen Santoy – Foreplay

En 2016, le rappeur américain Jalen Santoy reprenait le sample de Sunny, la chanson culte de Stanley Turreline pour en faire un morceau à sa sauce : Foreplay. Sur les notes de saxophones, Jalen Santoy exprime les sentiments mitigés qui découlent de ses multiples relations. Ayant obtenu 500 000 écoutes sur Soundcloud, Foreplay a ensuite trouvé son succès sur YouTube, où le clip compte aujourd’hui 5 millions de vues.

Kokoroko – Abusey Junction

Kokoroko – “être fort, en urhobo, la langue du Nigeria -, ce sont sept artistes de génie anglais qui rafraîchissent la scène jazz et afrobeat londonienne. Le groupe est dirigé par la trompettiste Sheila Maurice-Grey. En 2018, ils publient une compilation de morceaux sans paroles, We Out Here. C’est le morceau Abusey Junction, une balade de sept minutes, qui est rapidement repéré par le public de Kokoroko et qui fera plus tard leur notoriété.

Deen Burbigo – Immunité Diplomatique (feat Alpha Wann)

Je le redis encore une fois j’ai adoré cet album et un des meilleurs sons est fatalement le feat avec Alpha, Immunité Diplomatique. Le clip est sorti, classe, comme pour Cercle Vertueux avant lui. Rap au top.

The replacements – Swingin Party

Le groupe originaire de Minneapolis a fait ses débuts en 1980 et n’a pas cessé d’agiter la critique pendant leurs années d’activité. Une réputation de groupe difficile qui fait tantôt crier au génie, tantôt à l’imposture. Si les groupe de rock avait des influences punk assez marquées, il était aussi capable d’écrire de jolies ballades comme celle que l’on peut retrouver dans ce morceau, Swingin Party. De graves problème d’alcool et de drogue entachent l’image du groupe, sans pour autant remettre en cause leur génie créatif. Leur album Let It Be est considéré comme le meilleur, pour ceux qui voudraient découvrir leur univers !

Stereolab – Peng! 33

Stereolab, c’est un groupe de post rock franco-britannique apparu dans les années 90. Leur musique est un joli mélange de pop, de lounge des années 60, de krautrock, de la musique brésilienne… Bref, un mélange d’influences sans limites qui leur a valu un énorme succès dans la culture underground, même si la formation n’a jamais connu un grand succès commercial. Certains critiques les voient comme l’un des groupes les plus influents et originaux des nineties.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :


Vive la musique 

Laisser un commentaire