Des sessions lives cools pour tenir le coup

Ok, pour le moment, les concerts c’est du passé et même plus sûr que ça soit du futur. Tu vas checker tous les jours si ton festival préféré a annoncé qu’il était annulé. C’est dur. Mais des jeunes artistes envoient des petits lives merveilleux, pour tenir, d’ici la reprise. Une façon de faire vivre leur musique et de partager leur plaisir avec toi. Donc, allons y goûter. En plus, la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot a annoncé que des concerts tests allaient être organisés en mars et avril à Paris et Marseille. 

Yndi – Introdução

Parfois, se dévoiler est un geste radical. C’est ici, justement l’exercice de Yndi, sur cette session live, qui porte son premier ep. Une session acoustique, postulat douceur où le matériel est forcément pur. Yndi joue du mélange des langues, entre le portugais et le français, et l’étrangeté merveilleuse de sa voix. 

Vous pouvez aussi regarder et écouter ici, Ailleurs, sa session chez colors. Et voici son nouveau morceau Novo Mundo, avec un très beau clip, pour annoncer son album de printemps.

DécouvreZ la session live « Préface » de Wallace Cleaver dans la montagne ici.

Marie Plassard – Spleen Live Session 

Tout a l’air très simple quand on regarde Marie Plassard. On oublie qu’elle commence, c’est le rayon déterminé du matin. Performance éblouissante, sur fond de vertiges de ses chansons. En 18 elle vole sur les régions sentimentales de son premier ep, Spleen, paru le 22 janvier dernier. L’invité à la fin est pas mal non plus.

Charlotte Fever – JTM 

Que de l’amour pour Charlotte Fever, c’est dit. Ils ont conquis l’hôtel Monte Cristo pour des lives session super chic, dynamitées par leur science de l’énergie des couleurs. Le duo vient de sortir un ep passionnant et passionné Erotico, 5 morceaux enrichis de 5 nouvelles érotiques écrites par Lucie Brémeault et soigneusement illustrées. Un projet aussi intime qu’intelligent, où la passion est une façon de respirer sur plusieurs formats. La classe.

Jäde – Noir ou Blanc x Squidji 

Vous avez le droit de ne pas fêter la Saint-Valentin, par contre je peux vous en vouloir si vous êtes passés à côté de l’ep Romance de Jäde. C’est un projet qui fait du bien, à la fois plus envolé et plus profond que le déjà très réussi Première Fois, paru au printemps dernier. Jäde y cultivait une sensualité ultra-fruité, qui perdure, mais qui prend aussi le parti des balades de soie, sur Romance. Jäde chante aussi précisément les inquiétudes, les remous de la vie d’Adulte, l’arrivée à Paris et les romances. Sur Noir ou Blanc, elle s’associe à Squidji pour une douceur dont elle a le secret. Les deux ont un sens aigu et très rare du mouvement, c’est divin. Profitez <3

Ichon – La vie (Colors)

C’est sûr, Colors c’est la référence des Session ces dernières années. Pour sa deuxième fois sur la plateforme allemande, Ichon a décidé de venir à mi-chemin entre la thèse et la performance.

Zed Yun Pavarotti – Grünt d’or #5

Imaginez que cette session est sortie pendant le deuxième confinement. Elle a fait du bien, parce qu’elle déploie les espaces intimes et infinis du premier album de Zed Yun Pavarotti, qu’on a déjà beaucoup célébré ici. C’est vraiment super anglais. C’est trop fort. Beauseigne en accousitique, avec Osha et Juliet Nozisway au FGo Barbara pour Grünt, c’est les étoiles alignées.

Lala &Ce – Live chez Nova

Le règne de Lala &ce bat son plein, depuis la parution de son premier album Everything Tasteful, fin janvier. Je ne sais pas vous, mais moi quand je m’envoie cette petite session chambre noire chez nova, je ne peux pas m’empêcher de me projeter sur les festivals, avec la sensualité rauque et envolée de Lala &ce. On veut ! 

Tristesse Club – Si tu sais 

Paillettes partout, bonheur pas mal, sur cette session où le plaisir est une unité de mesure. Tout est brillant, on s’y prend, comme des poissons dans le soir. Il y a ces belles sensations, sonorités habiles des airs de juin, dans la mélancolie pop de Tristesse Club. Leur projet Où tout a commencé, est sorti en septembre dernier.

______

Recueil de sessions lives chouettes pour tenir le coup jusqu’au retour des concerts. Debout. Vivement. Par Arthur Guillaumot. Cette session peut-être amenée à s’augmenter.

Photo de Une : Yndi par François Quillacq

Laisser un commentaire