Pourquoi il faut voir Boîte Noire au cinéma

Le nouveau film avec Pierre Niney, Boîte Noire, est sorti le mercredi 8 septembre dans nos salles de cinéma. En quelques jours, ce long-métrage réalisé par Yann Gozlan a réussi à se hisser à la première place des films les plus vus de la semaine devant Délicieux et Les Méchants

Lors des deux derniers mois, les salles de cinéma ont retrouvé le sourire. Les films américains Black Widow, Fast & Furious 9 ou encore Cruella ont tous attiré entre 1 et 2 millions de spectateurs. Côté français, les très attendus Kaamelott : Premier Volet et OSS 117 Alerte Rouge en Afrique Noire (avec Pierre Niney également) ont prouvé que le cinéma français n’avait rien à envier à celui d’Outre Atlantique en enregistrant respectivement 2,5 et 1,5 millions de spectateurs.

Grâce à ces films, Juillet et Août 2021 ont été les mois où les cinémas ont été les plus fréquentés depuis le confinement de Mars 2020. Cependant, si on compare avec 2019, on se rend rapidement compte que les chiffres sont corrects mais n’ont rien d’extraordinaire. 

Et si on continuait sur cette bonne lancée avec Boîte Noire ?

Envie de vous faire un ciné pour la rentrée ? Que diriez-vous d’un excellent thriller français de 2h10 au suspense haletant avec une expérience sensorielle vous plongeant dans une immersion totale ?

Boîte Noire raconte l’histoire de Mathieu Vasseur (Pierre Niney), un agent de la BEA (Bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile) où il y travaille comme acousticien. Son rôle est de retracer le fil des événements avant un accident aérien afin de déceler d’où venait le problème. Il vit avec sa copine Noémie Vasseur (Lou de Laâge) qui travaille également dans l’aéronautique. Suite au crash du Vol Dubaï-Paris faisant plus de 300 victimes, la BEA va récupérer et analyser la boîte noire de l’appareil. Mathieu est d’abord mis sur la touche pour cette enquête historique mais le patron de la BEA, Philippe Reynier (André Dussollier) va rapidement faire appel à lui suite à une mystérieuse disparition au sein de la BEA.

Le savais-tu : Dans un avion, la boîte noire est en réalité… orange ! Cette couleur lui permet d’être plus facilement remarquée par les équipes de secours.

Une expérience sensorielle à ne pas rater

Bien qu’à mon goût, tous les films méritent d’être vus au cinéma, force est de constater que certains y trouvent peut-être plus leur place que d’autres. C’est le cas de Boîte Noire. Il fait partie de ces films ou « l’expérience ciné » apporte un plus non négligeable.

En mettant en avant un métier basé sur l’écoute, le film prend ses responsabilités et propose une bande son des plus immersives. Chacun de nous a ce souvenir d’une scène de film où les musiques viennent nous faire trembler et nous immerger à 100% dans l’instant présent. Ce moment où on fait abstraction de tout ce qui se passe autour. Cette scène qui répond à des questions et/ou vient en poser des nouvelles. Ce moment de joie, de tristesse, de choc, d’énervement… où la seule chose qui compte à ce moment précis, est ce qui se passe à l’écran. Si cadrage, décor, situation, performance d’acteur… apportent un point d’honneur à cette immersion, c’est souvent le son et les musiques les clés de cet état. Et ici, c’est plus que le cas. C’est une expérience sensorielle fabuleuse, sublimée par le confort de la salle de cinéma, que nous propose Boîte Noire dans son thriller.

En plus de Boîte Noire, cette sensation m’est arrivé récemment avec Red Sparrow de Francis Lawrence où les bandes sons de l’excellent James Newton Howard sont venues me cueillir durant le climax du film.

Pierre Niney à la tête du casting

Pierre Niney est un acteur qui s’est forgé un nom dans les salles de théâtre. Depuis une dizaine d’années, on le retrouve régulièrement au grand écran. Brillant dans ses seconds rôles en début de carrière, il est aujourd’hui un acteur de drame et de comédie ayant l’étoffe et le talent de porter des rôles principaux.
Récompensé d’un César en 2015 pour sa prestation dans Yves Saint Laurent, il fait partie de ces jeunes acteurs ayant une filmographie déjà riche et diversifiée.

C:\Users\clere\Downloads\IMG_20210914_005643.jpg


Dans Boîte Noire, son interprétation d’acousticien est tout bonnement remarquable. Pour ce rôle, il se débarrasse de toutes ces mimiques et intonations de « Pierre Niney », afin de laisser sa place à Matthieu Vasseur. Lunettes sur le nez, il adopte une attitude calme et sûre de lui mais où la crise de nerf viendra le titiller de temps à autre. Son jeu de concentration lors des sessions d’écoutes sera mis en avant par la mise en scène de Yann Gozlan. Mise en scène très créative notamment au moment de filmer le crash d’avion de la scène d’ouverture avec un plan séquence.

Afin de se préparer au mieux pour le rôle, Pierre Niney a passé plusieurs semaines au sein des locaux de la BEA à observer le quotidien des différents agents. Sa collaboration avec le réalisateur est une récidive. En effet Yann Gozlan lui avait offert le rôle principal de son film Un Homme idéal sorti en 2015.

Comme cité plus haut, Pierre Niney n’est pas seul dans ce film. Il est accompagné de Lou de Laâge qui nous retranscrit merveilleusement bien les émotions et les tensions du film à l’écran tandis qu’André Dussollier nous explique les enjeux énormes de cette enquête avec sa légendaire voix rauque et profonde.

https://static.actu.fr/uploads/2021/09/thibault-grabherr-wy-productions-24-25-films.jpg
Pierre Niney partage l’affiche avec André Dussollier, pilier du cinéma français

Un thriller à la qualité et au suspens rare

Ce thriller rempli de mystères a été un vrai coup de cœur. Et je ne suis probablement pas le seul à l’avoir apprécié au vu des entrées du film. Le bouche à oreille est la meilleure des publicités. On apprécie d’autant plus Boîte Noire que ce genre est assez rare pour une production française, alors quand c’est fait et bien fait, c’est un vrai bonheur.

Le suspense et l’intrigue nous tiennent éveillés, pas de ventre mou, un vrai challenge pour un film qui dépasse les 2 heures. Son style m’a personnellement fait penser au film Le Chant du Loup (sorti en 2019), où l’ami de Pierre Niney, François Civil, interprétait un agent de la Marine Nationale, acousticien également. Ces scénarios sont de vraies perles pour le public et il faut à tout prix les encourager.

Si vous souhaitez avoir un aperçu du film, vous pouvez visionner la bande-annonce. Cependant je vous la déconseille. Cette dernière spoil légèrement trop à mon goût et est susceptible de gâcher quelques tournants du film. 

Je vous propose plutôt d’aller directement au cinéma et de vous laisser porter par ce long-métrage. Munissez-vous de votre pass sanitaire et d’un masque (que vous pourrez retirer pendant la séance) et plongez-vous dans cette folle histoire qu’est Boîte Noire !

Essayez, dans la mesure du possible, de voir les films dans les salles Art et Essai les plus proches de chez vous. Comme les cinémas Caméo à Nancy


Clément REGAZZONI

Laisser un commentaire