Playlist de la semaine – 27 septembre

Poupie – Dollars 

On a déjà tout dit sur elle, Poupie c’est la reine. Enfant roi, son premier album, vient de sortir, elle en a profiter pour lâcher le clip de Dollars. Nous, on a écrit un article sur Enfant roi, c’est juste ici.

Saskia – C’est la règle 

Vous pensez qu’on peut faire un son Rnb sur un sujet lourd, dont le grand public a encore tellement de mal à parler ? Saskia s’empare du défi avec C’est la règle. Un son fait la pédagogie nécessaire, d’une parole vitale et d’une énergie spéciale. Allez, c’est l’heure de changer les règles.

Nelick – Seul dans le club

Ce n’est pas à Nelick qu’on va apprendre à faire la grimace. Et là il a trouvé une très bonne recette de tisane, déjà usitée dans Cadillac ou Tatoo. C’est super doux, un miel de montagne, une écharpe qui sent une odeur apaisante. La collaboration avec kofi bae tient toutes ses promesses comme sur Tatoo déjà. Seul dans le club, c’est la piste à écouter quand vous êtes sur le chemin du retour, après un bon moment.

Ian Caulfield – Ne te retourne pas

Même si on a l’impression de l’aimer depuis déjà le début de l’éternité, le premier ep de Ian Caulfield vient de voir le jour. La boule au ventre est un exercice suspendu, très réussi. Ian Caulfield est de la trempe des patineurs sur glace qui tentent des folies le grand soir, et font frémir les salles avec eux. Le môme Caulfield claque des chansons belles, à l’encre de ce qu’il a de plus sincère dans le bide. Vous aurez parfois le souffle coupé, parfois la boule au ventre, et parfois le cœur léger, mais vous devez écouter ce très beau premier ep.

Ever Mihigo – Tout va bien

Surtout connu pour sa co-composition de Doudou d’Aya Nakamura, ou de morceaux pour Dadju et Louane, l’artiste Ever Mihigo dévoilait cette année le morceau Tout va bien. Un hymne aux petites et grandes déceptions, au lâché prise, sur un rythme dansant. Le chanteur « polymorphe » mets des mots sur sa déprime quotidienne, tout en nous offrant la plus chouette des mélodies. Curieux mélange.

Arno – Les yeux de ma mère

Classique intemporel sorti en 1995, Les yeux de ma mère a toujours bouleversé son public. Arno, chanteur belge, raconte dans ce morceau de l’album A la française, son enfance et son rapport à sa mère, avec une émotion folle et une réalité crue. Les versions live et en concert valent encore plus le détour !

Lena Raine – Resurrections

Il y a des gens qui savent démarrer fort leur carrière musicale, et Lena Raine en fait partie. Chargée il y a 3 ans de composer la BO de Celeste, jeu de speedrun lui aussi acclamé par la critique, elle a profité de l’occasion pour grappiller quelques prix. Entre deux participations avec des grosses franchises comme Minecraft, elle a sorti son premier album en 2020, et confirme son talent pour créer des univers à part entière.

Jul – Ce soir

Ce soir, Jul vous fait l’amour sous les étoiles, jusqu’au lever du jour. Prenez ça comme vous voulez, mais toujours est-il que ce son vous donnera envie de danser.

Drake – Way 2 Sexy (feat Future & Young Thug)

J’crois que c’est mon son pref de Certified Lover Boy, le dernier album du canadien. Le refrain de Future est entré dans mon cerveau et il arrive plus à en sortir, comme si j’avais une puce qui disait à ma tête de bouger dès que Future dit « sexy ». Flippant mais son très cool.

Thabiti – American dream

S’il doit y avoir un trophée de la meilleure révélation du 13 Organisé, il serait sans contestation pour Thabiti. Il a son propre univers musical tout en restant dans la fibre marseillo-julienne. Son nouvel album, Costa Azzurra, sorti vendredi dernier, le prouve largement. Écoutez-le, c’est bon et c’est frais. American dream, dernier son du projet, en est la crème chantilly. Appréciez ce flow incroyau.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :


Vive la musique

Laisser un commentaire