Degiheugi – Interviou

On a eu la chance de discuter avec Jérôme, a.k.a. Degiheugi, musicien, Dj et graphiste de formation, à la créativité débordante !


Salut Degiheugi ! Ta musique, c’est déjà un mix de beaucoup de styles : trip-hop, hip-hop, électro chill et musique d’ambiance. Pour les prochains albums, tu vises quelque chose d’encore différent ?

Je sais pas encore où va m’amener le prochain album, pour l’instant je crée, sans trop réfléchir et on verra ! J’aime pas trop me donner des objectifs ou des contraintes. Je vois vraiment la création de mes musiques comme un jeu, un truc où je m’échappe du quotidien. Alors si je commence à mettre des objectifs, que je vise quelque chose, ça marche pas. Pour l’instant, j’ai envie de retourner à un truc plus hip-hop, avec des feats, que ça rappe un peu etc. Mais si ça se trouve d’ici deux mois je vais être dans un autre mood, et je vais partir sur un truc totalement différent, un truc hyper dansant, ou planant, j’en sais rien en fait !

On le ressent que tu ne donnes pas de limite à ton travail ! Ton enfance, elle a été bercée par la musique ? Quels styles ? C’est de là que te vient ton envie de créer ?

Mon père m’a offert à Noël ma première chaine hi-fi, je devais avoir 11 ou 12 ans, avec y’avait une cassette de De La Soul. C’était l’album « De La Soul Is Dead ». Le vendeur a dû lui conseiller cette cassette, car c’était pas du tout dans les goûts de mon père, et moi je connaissais pas. Ce jour là, quand j’ai écouté cette cassette, je me suis dit « Merde c’est quoi cette musique, ça tue » et voila comment je suis tombé amoureux de cette musique un soir de Noël ! A partir de là, j’ai commencé à écouter de plus en plus de rap, puis à vouloir en mixer. J’ai acheté deux platines vinyles, ça devait être en 96, ou 98, puis après le mix, j’ai eu vite envie de produire mes propres musiques.

D’ailleurs, laquelle de tes chansons te représente le plus, te définit le mieux ?

Je dirais « The L.S.A. THEME ». C’est typiquement le genre de titre qui mélange tout ce que j’aime, le beat hip-hop assez lent, un ambiance un peu trip-hop, des cuivres, un joli sample, et qui exprime un instant bien défini de ma vie, une espèce de polaroid, un truc fait, et pris sur l’instant.

En parlant d’image, on a vu que tu étais graphiste aussi, et que tu réalisais les couvertures de tes albums. C’est important pour toi de mixer image et musique ?

Oui, je suis graphiste de formation. J’ai réalisé les pochettes de mes 3 premiers albums. Ensuite j’ai confié ça à d’autres artistes car je trouvais que je me cloisonnais trop dans mon univers, qu’il fallait que ça sorte un peu, et que d’autres personnes amène aussi leurs idées, etc.. Forcément j’apporte une grande importance à l’image, mais que dans le côté graphique tu vois ? Les vidéos en concert, les pochettes d’albums… Je trouve que tout est lié. Quand je compose un truc, j’ai déjà un peu les images en tête, je m’imagine la scène, un peu comme quand tu lis un livre. Donc, voilà, j’ai mixer image et musique dans ce sens. Par contre, mon image à moi, en tant que musicien, je m’en balance totalement. J’ai beaucoup de mal à jouer le jeu d’Instagram et compagnie, en postant chaque moment de ma vie, et essayant de l’embellir comme chacun fait sur Instagram ou Facebook.

Tu t’en sors quand même extrêmement bien sans ça ! Tu as fait pas mal de premières parties, notamment pour Dj Shadow c’est ça ? C’était comment ?

Oui j’ai fait de belles premières parties, et effectivement j’ai ouvert pour Dj Shadow. J’étais comme un fou, c’était un peu comme si j’ouvrais la scène pour mon maître Jedi, tu vois. J’avais tout préparé, mon petit discours en anglais (je suis une vraie quiche en anglais), pour lui dire que j’étais fier de jouer avant lui, pour le remercier de m’avoir inspiré, etc… J’avais prévu le vinyle à faire signer, et tout, et tout. Au final, il est resté enfermé dans son Tour Bus. Après le concert, j’ai voulu aller le voir, et j’ai bien vu que je le faisais chier et sa team m’a pas laisser l’approcher ! Je suis reparti avec mon vinyle sous le bras, tout déçu comme un gosse hahaha. J’ai même pas fait un pauvre selfie avec lui. Par contre le live était cool, c’était en pleine canicule, et les gens étaient quand même à fond !

Trop chouette ! C’est quoi cette histoire de plagiat de « Le temps est bon » de la part de Bon Entendeur ? C’est vrai ou pas ? Nous, on veut ta version sur les plateformes de téléchargement, elle nous manque.

Je vais pas m’étendre sur ce sujet, juste donner les faits. J’ai fait ce morceau en 2012, sur l’album « Dancing Chords and Fireflies », mais j’avais pas acheté les droits du sample. Jamais eu de réponse de la part des ayants-droits, et puis moi ce morceau, j’y croyais pas trop, je le trouvais juste rigolo. J’ai laissé couler. En 2017, Bon Entendeur a sorti une version sans les droits non plus. Puis, en 2018, ils ont signé le titre chez Sony. Sony a acheté les droits à Isabelle Pierre et par la suite, Sony a fait retirer mon morceau de toutes les plateformes. Après plagiat, pas plagiat… à toi de juger ! En tout cas, ils connaissaient mon morceau puisqu’avant la sortie de leur titre, leur label m’avait appelé en prévenant que mon titre allait tomber. Voilà, c’est le jeu du sample, j’ai perdu. Honnêtement, j’avais fait ce titre y’a 7 ans, en 1 heure, et c’était loin, très loin d’être mon titre préféré. Il a atteint 7 ou 8 millions de vues, c’est fou, ça m’a un peu dépassé mais je trouvais ça juste cool quand en concert tout le monde le chantait en cœur. Pour tout te dire, cette histoire m’a ouvert les yeux sur plein de choses et m’a ramené aux vraies choses de la vie.

Vraiment pas cool du tout de leur part ! C’est incroyable ! Mais bon, comme tu dis c’est un vieux morceau et tu as sorti plein d’autres sons depuis. D’ailleurs, où est ce qu’on peut te retrouver prochainement ? Des projets ?

Je fais une date exceptionnelle le 15 février à Bordeaux. Exceptionnelle pour deux raisons : je ne tourne pas cette année, et y’a un line up incroyable : Blockhead, Hugo Kant, Mononome, etc… J’ai quelques projets en cours, y’a 2 ou 3 rappeurs avec qui j’aimerais bien bosser, quelques trucs sont en cours, affaire à suivre ! On va sortir aussi le Volume 2 de notre Side Project « Sil vous play » avec mon pote Screen Djeh, et j’attaque d’autre trucs, à voir si ça donne un album à la fin ou pas !

On a hâte ! Sinon, avec ton âme de musicien, on voulait te demander : la première pluie, ça t’évoque quoi ?

Ça m’évoque cette pluie qui tombe après plusieurs jours de soleil et de chaleur. Celle que tu es content de voir tomber. Ce genre de pluie où tu restes dessous pour te rafraîchir, avec un petit sourire de satisfaction. Un peu la pluie des vacances finalement !

0011170168_10


Processed with VSCO with e6 preset

Pauline Gauer – INTERVIOU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s