Cuba : Juliette – Carte Postale

Le choc de Cuba 

Bonjour Première Pluie,

Pendant les vacances avec deux amies nous sommes parties à Cuba, petite île d’Amérique latine située dans les Caraïbes.

Nous sommes donc arrivées à Havane la capitale et nous y avons pris un couchsurfing*. On installe donc nos affaires dans la chambre et nous partons direction le centre touristique ; la vielle Havane. 
Et là c’est le choc…
Nous essayons de prendre le bus pour y aller, aucun ne s’arrête devant nous mais plutôt quelques mètres plus loins, nous forçant à prendre un taxi.
Dans la journée en nous promenant dans les rues, nous étions interpelées sans arrêt par des sifflements ou des réflexions du genre « Qu’elles sont belles« , ou encore « Vous voulez des maris ?« .
Et enfin deux femmes ont essayés de nous arnaquer en nous faisant payer leurs consommations.
Autant vous dire que la première journée à Cuba nous à mis le moral au plus bas…

Mais nous avons décidé d’essayer de comprendre et de ne pas en rester là.
En effet nous avons appris que Cuba, et notamment Havane, vivaient principalement grâce au tourisme et que c’était donc normal de faire payer les étrangers plus cher. C’est aussi pour cette raison qu’il y a deux monnaies nationales, le CUP pour les locaux et le CUC, que les touristes utilisent car plus cher.

Ainsi nous pouvons essayer de comprendre leur machisme culturel et leur tendance a beaucoup mentir aux touristes, bien que cela peut aussi résulter d’un manque de confiance causé par l’embargo américain.
Enfin Cuba est un pays communiste, et c’est donc pour ça que les commerçants vont préfèrer voir les touristes dans des endroits chers plutôt que dans leur propre enseigne, ils y voient ainsi un gain d’argent pour tous plutôt qu’individuel. Et c’est à partir du moment où nous avons compris le contexte culturel que nous avons pu profiter des rues atypiques, des galeries d’art et des musées. Nous sommes aussi parties une journée à las Viñales qui est une magnifique réserve naturelle à trois heures de Havane et que je recommande.

5d0394a62100003711f346b3

Durant ce voyage, nous avons aussi eu l’occasion de découvrir une autre partie de Cuba grâce au couchsurfing que nous avons fait.
En effet venant d’un milieu plus aisé notre couchsurfeur nous a emmené dans des endroits spectaculaires comme des concerts en plein air ou encore des boîtes de nuit avec des expositions d’art dans le même bâtiment. Cette petite bulle hermétique que nous avons pu percer l’espace d’une semaine avait ces bons côtés, comme le fait de connaître des lieux et des gens plutôt excentriques. Mais le revers de la médaille était que nous n’avions jamais la main sur ce qu’on faisait et nous nous laissions guider par notre couchsurfeur…
Et ça c’est très risqué quand tu es dans un pays aussi différent culturellement.
Je m’en rends compte maintenant que j’ai un peu de recul.

Au final mon expérience de Cuba se solde par la découverte d’une culture encore plus éloigné de la mienne que tout ce que j’avais pu voir jusque là. Ça m’a appris à toujours essayer de comprendre la culture d’un pays avant de la critiquer.

*le CouchSurfing est une pratique dont l’objet social est d’assurer un service d’hébergement temporaire et gratuit, de personne à personne. NDLR


Juliette Arrojo – Carte Postale / Photo : Selene Nelson

Laisser un commentaire