Playlist de la semaine – 1er juin

The Magnetic Fields – The Price You Pay

Il y a maintenant quelques semaines, le groupe The Magnetic Fields sortait son album « Quickies ». Le douzième, rien que ça. Un album de 28 chansons, rien que ça. Ce que j’aime ? L’humour et la diversité des thèmes abordés. Ce qui m’a rendu triste ? Mon anglais encore trop faible et le fait que les chansons que j’adore ne durent que 2min30, pas assez longtemps. En effet sur les 28 pistes de l’album aucune ne dépasse 2min35 et quand on tombe sous le charme d’une mélodie ou d’une chanson dans son ensemble, ça frustre. C’est le cas avec The Price You Pay, et son violon dansant que j’écoute en boucle pour me rassasier ! J’adore ce son.

Jumo – L’exode

Jumo (Clément Leveau de son vrai nom) est une des pépites signés. Après deux EPs l’année dernière, il sortira son premier album ce vendredi. J’ai adoré L’exode, à la fois sentimental/émotionnel et ultra puissant. C’est ce genre de sons qui t’hypnotise avec une boucle calme et douce avant de monter monter monter en crescendo sans jamais te laisser sortir de cette hypnose. Pour le clip, il a fait appel à Romain Winkler, le réalisateur des clips d’Odezenne pour représenter la saturation de la ville opposée à la liberté de la campagne. On ne peut que valider. Vive l’exode citadin. Un clip magnifique, une musique prenante. Je ne peux que vous conseiller d’aller donner de la force à tout ça !

Kanye West – Ghost Town

Il y a 2 ans aujourd’hui sortait Ye, de Kanye West, l’album qui marquait un peu son retour aux affaires, après une période difficile. Des mélodies qui incarnent les plaines du Wyoming, à la musicalité dansante, à l’image de Ghost Town. Certaines plus agressives, à l’image de Yikes. D’autres justes parfaites, comme celle de Violent Crime. L’occasion de se réécouter ça ?

Quel nouveau morceau de Catastrophe êtes-vous ? Le groupe nous a confié un test de personnalité pour vous aider à savoir. Vous pouvez le faire ici.

Catastrophe – Encore

Catastrophe est l’un des projets les plus enthousiasmants de la scène française. 6 personnalités qui se relaient dans la course de la vie, qui créent, qui inventent. Catastrophe c’est le pouvoir soudain et urgent de l’imagination. Bourrasque sur scène, musicalement, rien n’est interdit, tout est dans l’art sucré de la surprise. 2 morceaux viennent de sortir, le premier et le dernier de leur prochain album Gong!

Les deux morceaux sont illustrés par des images poétiques et envoûtantes de Nevil Bernard. Les deux morceaux illustrent deux états. L’un est sautillant et lumineux, il entraîne, avec un enthousiasme communicatif, il donne envie de voler des fruits. C’est Encore.

Catastrophe – Solastalgie

L’autre, c’est Solastalgie. Il y a de bonnes chances pour que vous veniez de découvrir un mot. Solastalgie, c’est la souffrance existentielle liée aux changements climatiques. C’est aussi le dernier morceau de Gong! le prochain album de Catastrophe. Le morceau résonne plus, il gratouille la nostalgie et donne envie de se mettre des couvertures sur les épaules, armure contre tout. 2 morceaux, 2 méthodologies de la vie. Et vous, quel morceau êtes-vous ? Quel état humain habitez vous ?

Bill Withers – Lovely Day

Bill Withers fait partie du répertoire de la soul américaine, la preuve, vous avez tous déjà entendu cette chanson. Avec Ain’t no Sunshine, Il a produit certains des plus grands classiques du genre. Écouter cette chanson le matin vous octroiera 87% de passer a lovely day, selon une étude menée par Première Pluie en 2007.

¿Teo? – Uno Dos (feat Jaden Smith)

Uno Dos, un titre publié en 2017 par le chanteur américano-colombien Mateo Arias a.k.a ¿Téo?, Il partage le titre avec son ami de toujours : Jaden Smith, le fils de Will Smith. Tous deux font partie du collectif musical MSFTSRep. Uno Dos, c’est un hybride entre trap américaine et influences latino. Une relation amoureuse avec des hauts et des bas que ¿Teo? semble apprécier sans pour autant s’attendre à ce que cela dure. Chanson d’été à écouter sur une terrasse ensoleillée.

Tessae – Bling

Si vous ne connaissez pas encore Tessae, alors vous ne suivez pas toutes nos playlists de la semaine. Tous les morceaux clippés de Tessae sont passés dans cette playlist. Pourquoi ? Ecoutez vous verrez. Univers affirmé, prose béton, prod sombre, visuels qui fracassent. Combo gagnant. Tessae déploie un univers urbain, curieux et inspiré, entre la pop et le rap. Son premier ep, Printemps, sortira le 12 juin prochain, le début d’un cycle, puisqu’elle sortira un ep par saison d’ici début 2021. Très chic idée, à suivre de près.

Bumby – R.I².R.E – Redoubler d’Intelligence, Retour à l’Espace

Bumby est un ange, tombé d’ailleurs, venu magnifier les choses. J’ai vu Bumby une fois, c’était dans un studio à Paris, il portait une combinaison de ski, c’était génial. Batteur exceptionnel, il suspend les atmosphères sur des fils colorés et s’amuse des rebondissements, comme un scientifique. Perceval à cheval entre une pop psychédélique et une trans électronique, il se balade sur la poésie comme sur un songe moelleux. Son nouveau titre, R.I².R.E – Redoubler d’Intelligence, Retour à l’Espace, au titre qui fait froncer les sourcils est un clin d’oeil à Timothy Leary, écrivain étasunien, théoricien des expériences psychédéliques. Un son végétal et évidemment onirique, vraie excitation des muscles de l’imagination.

JuL – Folie

Parce que je peux vraiment pas passer à côté du fait de vous proposer ce son. JuL a annoncé son (double) album le 19 juin et j’suis bien impatient que ces 18 jours passent. Il en profité pour sortir Folie, nouvelle pépite unique au rappeur marseillais. Il y reprend le fameuse musique Nuit de Folie sortie en 1989 par le groupe Début de Soirée. Quelle époque. Que dire à part que JuL le magnifie, écoutez ce refrain quoi, quel crack.

Terrenoire – Ça va aller

Comme un mantra dans la nuit. Les frères de Terrenoire montrent encore une fois la couleur de leurs âmes, le goût de leurs souvenirs, la beauté intime de leurs poésies. Un premier album paraîtra à la fin de l’été. Ça donne envie que l’été passe vite. Mais d’ici là, ça va aller mieux, les choses seront belles. Et on pourra encore, suspendus aux mots, sur les mélodies de Terrenoire, interroger notre rapport à ce qui fait de nous des êtres. Terrenoire, c’est un paradis sombre, où la lumière est une promesse atteignable, elle existe.

Soko – Blasphémie

Soko chante en français sur Blasphémie, elle dit des mots précieux et trébuchants. Une poésie du passé et des jours d’amour finis, des souvenirs de corps, de coeur, de détails pour toujours, de sensations. Et cette voix, sur la sobriété de la mélodie crépitement de beauté suave. Son troisième album, Feel Feelings sortira le 12 juin.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique et le mois de juin

Laisser un commentaire