Allez (en ligne) au Champs-Elysées Film Festival

Le Champs Elysées Film Festival fait partie de ces événements qui n’auront pas de version physique et palpable cette année mais qui ont su inventer une édition virtuelle, imaginaire et intime. Pour la 9ème fois, le Champs Elysées Film Festival défendra le meilleur du cinéma indépendant français et américain, du 9 au 16 juin. Ne cherchez plus quoi regarder ces prochains jours, ne cherchez plus de site illégaux. Allez dans le plus réel des futurs et des imaginaires.

Et cette année, tout est gratuit, il suffit de s’inscrire, ici. Vous aurez ainsi accès à une quarantaine de films, des courts et des longs métrages, des masterclass et des showcases musicaux, parce que depuis quelques années le festival laisse une place importante à l’habillage musical de ses programmations. 

Cette année, Barbara Carlotti, P.R2B, Clara Ysé, TheColorGrey entre autres, livreront des showcases et Yuksek et Rebeka Warrior fabriquent des playlists. Des expériences à vivre et à revivre. Ce soir, jeudi 11, P.R2B sera en showcase à 19h sur le site du festival et sur leurs réseaux sociaux. 

Et cette année, le festival inaugure une section “Musique et Cinéma” avec 4 courts-métrages. Dans cette section Barbara Carlotti, présente son court-métrage, 14 ans. Les courts-métrages sont déjà tous disponibles et visionnables ici : Oui c’est légal, et oui c’est génial.

Vous pouvez donc vivre un festival cinématographique, depuis chez vous. Allez acheter ce qu’il faut pour faire des cocktails, avec ou sans alcool, avec ou sans rondelles de citron, avec ou sans robe de soirée. Que des avantages. Mais en plus, vous pouvez voter. Oui oui, il y a un prix du public dans ce festival online. Vous avez le pouvoir. 

En revanche, certains films ont un nombre limité de visionnages possibles, donc soyez vifs. Nous nos conseils ? La nuit venue, de Frédéric Farrucci, avec Guang Huo et Camélia Jordana notamment, sera dispo le 14 juin à 18h, précipitez vous. Le film raconte l’histoire  nocturne de Jin, jeune immigré, ancien DJ, sans papier, chauffeur de VTC à Paris et soumis à la mafia chinoise. Aussi,  coup de coeur pour 17 blocks de Davy Rothbart, que vous pouvez dès à présent regarder raconte le quotidien d’une famille dans le quartier le plus dangereux des Etats-Unis. À la frontière avec Etats-Unis toujours vous pouvez également déjà voir Sin Cielo, de Jianna S. Maarten, une histoire d’amour et de violence, celle des gangs et des trafics humains au Mexique.

Mais tous les films sont chouettes s’ils sont en sélection. Voyez tout. C’est ici.

Et devinez qui sont les invités d’honneur, qui donneront des masterclass ? Attention paillettes : Stephen Frears et Edgar Wright. 2 réalisateurs britanniques qui ont connu le succès à Hollywood et les nominations aux Oscars. Stephen Frears, ces dernières années, s’est jotamment illustré avec The Program, le biopic dopé de Lance Armstrong, ou Florence Foster Jenkins. Edgar Wright lui est le réalisateur, entre autres, de Bady Driver. La classe.

Vous avez besoin de vécu, de palpable ? Voilà notre expérience au Champs-Elysées Film Festival 2019 racontée par Diego, en mots et en photos :


On est arrivés en bas, sur les Champs Elysées.

On avait rien à foutre là, Josh avait pas prévu d’acheter du Vuitton.
Mais la culture aujourd’hui elle était placée à côté de l’Arc de Triomphe qu’est-ce qu’on y pouvait.
Quand on est arrivés devant, on a d’abord eu l’attitude des gens perdus. On avait très bien vu les portes stylées, les hôtesses et leur liste de noms à laisser entrer. On est passés devant, une fois, en tournant les yeux mais pas le visage. On s’est arrêtés, un peu plus loin, et on a regardé mais pas trop intensément.

On avait le droit d’être là pourtant ! Arthur avait négocié et on était sur la liste ! C’était écrit : “Laissez entrer Première Pluie !!!!!” et entre parenthèse, en tout petit : “(pas les nuages avec eux par contre, ça serait relou sur le rooftop)”.
Le petit problème, c’est qu’Arthur avait négocié pour deux personnes et on était trois.
Je crois qu’on le savait déjà mais on avait fait exprès de l’ignorer quand on traversait Paris sous la canicule.
Ça explique aussi pourquoi on tournait autour de l’entrée comme des ados sans cartes d’identité devant leur première boîte de nuit. On allait devoir abandonner Josh avec nos nuages et il allait se faire dévorer par le soleil.

Au final, on avait pas le choix, il fallait tenter le truc :

– Bonjour on est journalistes oui, c’est Première Pluie comment allez vous nous normal comme tous les jours de notre vie de guests dans des événements !
– Mais vous êtes trois ?
– Bah oui ? Notre journaliste n°1, notre photographe et notre célèbre joueur de baseball ? – On a que deux noms……. Heuuu attendez, je vais appeler Sophie”.

Je sais pas ce que faisait cette Sophie mais elle a dit « c’est bon osef », ou un truc professionnel qui voulait dire ça.
Alors on est entrés.

Là-haut, il y avait tout types de personnes. Des admireurs de paysages, des serreurs de mains et des placeurs de verres sur rambardes. Il y avait Claire Laffut aussi, qui donnait un concert sous un soleil qui la faisait à peine transpirer.

Comme il faisait chaud, il y avait des glaces gratuites. Et comme le cinéma c’est leur truc, il y avait du pop-corn. Il y avait un serveur qui ressemblait à PewDiePie, et un deuxième qui sauvait les humains gourmands avec des boissons fraîches et des sourires gentils.

Nous on était assez heureux, on avait réussi notre journée. Josh était avec nous sur le rooftop et on avait pas oublié de prendre nos casquettes. 

Processed with VSCO with fs4 preset

Il y a peut-être moins de pop-corn gratuit et de gens qui sourient au même endroit en cette année 2020, mais c’est gratuit et accessible à tous ! Alors foncez !

https://festival.champselyseesfilmfestival.com/


Diego Zébina & Arthur Guillaumot

Laisser un commentaire