Playlist de la semaine – 12 octobre

Zed Yun Pavarotti – Beauseigne

C’est clairement un des disques les plus ambitieux et les plus inspirés de l’année. Un vrai geste. Le premier album de Zed Yun Pavarotti est sorti vendredi, il s’appelle Beauseigne et le morceau éponyme a eu le droit à son clip, sorti le même jour. Ce titre, qui est l’ouverture de l’album, témoigne que l’album en a dans le bide. Musicalement, avec un Osha déchaîné, et dans l’interprétation qui claque comme la grâce. Jamais étiquetable, ovni rock folk rap et que vous voudrez y voir, recueil de poèmes bruts, ce premier album est une œuvre fondatrice.

Tim Dup – Pertusato

C’est presque de la provocation de sortir un clip aussi beau qu’une invitation au voyage au moment où tout se pare de gris. Mais bon, soit. Pertusato est l’une des chansons du deuxième album de Tim Dup, paru en janvier dernier, Qu’en restera-t-il ? De ces poèmes sincères, ces ballades d’entre les hémisphères, Pertusato est la chanson des origines, qui cherche le goût de l’eau et le sens des choses. Pertusato est à l’adresse d’un ciel. Grâce bouleversante du refrain. Relisez notre entretien avec Tim Dup ici.

Videoclub – Enfance 80 (feat NATALIA LACUNZA)

Connexion internationale avec la jeune espagnole Natalia Lacunza pour Videoclub. C’est la pop d’après l’éveil, juste après, et dans les vapeurs, les brumes colorées, une nostalgie violente s’empare du morceau. Sur une production hyper riche, le trio invite à profiter de tous les moments et surtout de ceux qui sont précisément en train de nous filer entre les doigts. “Je laisse aux autres les demain / Moi je prends que les maintenant.” comme une règle de vie.

Aloïse Sauvage – Si on s’aime

Si vous avez déjà écouté des dizaines de fois ce morceau depuis sa sortie sur le premier disque d’Aloïse Sauvage, Dévorantes, paru en mars dernier, vous en aurez une autre lecture avec ce clip peuplé de chats. Des dizaines de chats pour entendre Aloïse Sauvage scander comme un chemin universel, que si on s’aime, notre vie va être belle. Le programme fait envie. Si vous êtes allergique aux chats, c’est chaud, mais sinon, c’est vrai que la vie est belle.

JABS – Damn, Gravity

En 2018, la chanteuse américaine Jarah Aubrey a.k.a. JABS sortait son EP Moments. Troisième de la liste, c’est le morceau ‘Damn, Gravity’ qui sort du lot, inspirant, planant. L’incroyable voix de la chanteuse de R’n’B électronique se mêle à au rythme entraînant et de l’instrumental. On y danse comme sur la lune, presque sans gravité. Et puis, qu’est-ce qui est si grave que ça, au fond ?

Le Parody – Summer Rain (feat GIZMO VARILLAS)

Summer rain, c’est la rencontre entre Londres et Madrid, entre deux artistes totalement différents : Le Parody, influencé par la musique Bolywood, “l’Afrique moderne” et la culture rave; et Gizmo Varillas, amoureux de la scène underground britannique et des sons latinos.
« Au cours de notre tournée d’été 2015 au Royaume-Uni, nous nous sommes croisés à quelques reprises dans toute l’Angleterre, et après quelques spectacles partageant la scène, quelque chose de magique s’est produit.” – Gizmo Varillas
Summer rain, c’est pop, rythmé et doux. Le genre de musique qui donne la patate les matinées d’automne.

David Guetta – Let’s love (feat Sia)

Une énième collaboration entre David Guetta le français et Sia l’Australienne !!!!!! Impossible pour ces deux là de ne pas sortir un gros hit radio à chaque collaboration. Dans Let’s Love, D Guetta produit une musique aux sonorités plus old school que d’habitude, un peu moins électro, plus pop rock également. Il a déclaré à propos de cette chanson : «J’adore produire des morceaux pour les clubs, mais en même temps, surtout maintenant, j’ai envie de créer de la musique qui donne du bien-être. Let’s Love est un message d’amour, d »espoir et de rapprochement entre les gens et, une fois de plus, Sia s’est fait remarquer par sa voix». La voix de Sia est toujours aussi caractéristique et puissante, le bien être et l’envie de danser aussi !!!

Flume – Is it cold in the water ? (Flume & Eprom Remix) (feat SOPHIE)

On vous a parlé en 2019 de la mixtape Hi this is flume, et de sa musique ultra expérimentale produite par Flume. Aujourd’hui on revient au son le plus iconique de cette mixtape : Is it cold in the Water où la voix de SOPHIE s’accorde avec la féerie des deux producteurs. Une chanson étrange qui, les yeux fermés, me transporte tantôt dans une usine de métallurgie, tantôt sur la crête d’une montagne illuminée des milles couleurs d’avant la nuit. Sans transition.

Marilyn Manson – infinite Darkness

Déjà trois décennies que l’on entends parler de l »Antechrist Superstar », surnom attribué par ses fans et qui nous vient de l’un de ses albums phares. Connu pour ses provocations en tous genres, il a su s’imposer très vite dans le métal industriel américain. Et l’année 2020 n’a pas calmé Manson qui revient avec son onzième album, dans 10 tracks avec les thèmes récurrents de la mort et de l’autodestruction, à ses grandes habitudes. Le coup de cœur de cet album : INFINITE DARKNESS, où Manson nous livre ce qu’il sait faire de mieux. Une intro qui progresse sur un riff de guitare venant des enfers et qui nous plonge dans un refrain percutant avec une voix reconnaissable entre milles, qui nous donne des frissons.

Kelly Lee Owens – Bird

La musicienne galloise est apparue en 2017 dans le paysage de la musique électronique avec son premier album, éponyme. Un succès critique retentissant pour cette artiste à la discographie puissante, dense et témoin d’un amour profond pour la musique dans ses aspects les plus intimes. Bird est issue de son dernier album paru en août dernier : Inner Song.

13 Organisé – L’Étoile sur le maillot (L’Algérino, Alonzo, Stone Black, Le Rat Luciano, SCH, JUL, AS, Veazy)

Comment finir cette playlist sans parler de l’énorme sortie de ce vendredi 9 octobre. Marseille et même la France entière l’attendait, voici venu l’album du 13 organisé, nommé comme ceci. JuL a réuni près de 50 artistes originaires de la cité phocéenne et en est venu un album exceptionnel. La scène marseillaise y est tellement bien représentée, on ressent l’ambiance chaude du début à la fin. Bande organisée avait annoncé la couleur, l’album a suivi. Rien n’y est à jeter de track 1 à 13, gros coup de cœur pour Combien et Je suis Marseille mais ici on rend honneur au clip qui vient de sortir : L’Étoile sur le maillot. Allez écouter l’album si vous ne vous êtes pas encore fait l’honneur de le faire.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :


Vive la musique

Laisser un commentaire