28 septembre – 5 octobre / Vous avez pu le manquer

Inde 🇮🇳

Dimanche 3 octobre, une manifestation a tourné au drame dans l’état, très pauvre, de l’Uttar Pradesh. Les paysans indiens manifestaient de nouveau contre le gouvernement et c’est lorsqu’ils auraient tenté de bloquer le convoi d’un secrétaire d’état rattaché au parti nationaliste de Modi (premier ministre), que ces voitures ont écrasé 4 fermiers, les tuant. En réponse, les manifestants ont incendié et vandalisé les véhicules d’état, tuant eux aussi 4 membres du camp Modi. Le fils du ministre de l’intérieur est accusé d’avoir été dans l’une de ces voitures meurtrières, ce que ce dernier dément. Cet événement a encore plus envenimé la situation : internet a été suspendu dans les quartiers où il y a eu les violences et les rassemblements y ont été interdits. En compensation, le gouvernement promet une aide financière aux familles des 4 victimes. Mais cela ne suffira pas à calmer la colère des paysans indiens.

Équateur 🇪🇨

Massacre dans la prison de Guayaquil. 118 morts et environ 80 blessés, tous détenus, après un affrontement entre gangs rivaux. Le président Guillermo Lasso a décrété l’état d’exception (armée utilisée pour maintenir l’ordre, droit de réunion supprimé…) dans toutes les prisons du pays et 900 policiers aidés par l’armée sont intervenus pour calmer la situation à Guayaquil. Mais, alors que le calme semblait être revenu, ils ont été attaqués par balle par des détenus avant que la situation soit de nouveau « sous contrôle ». Cette prison a une capacité d’accueil de 5300 détenus, elle en compte 8500. Une surpopulation carcérale présente dans tout le pays contre laquelle le président promet des réformes dont de nouvelles infrastructures et des amnisties pour 2000 détenus de plus de 65 ans souffrant de maladies ou d’handicap.

République Démocratique du Congo 🇨🇩

Une fuite toxique dans la mine de diamants de Catoca, située en Angola, a pollué une rivière commune aux deux pays, la rendant rouge et causant déjà 12 décès. La ministre de l’environnement Eve Bazaiba a également déclaré que 4500 personnes au moins sont tombées malades à cause de cette catastrophe écologique. Elle demande une compensation au groupe minier, qui a reconnu les faits.

Qatar 🇶🇦

Le 2 octobre, les qataris ont voté pour la première fois de leur histoire pour leurs députés. 30 circonscriptions pour 252 candidats (dont 27 femmes), et 15 autres sièges attribués par l’émir directement, comme c’était le cas pour tous les sièges du Parlement jusque là. Ce dernier a un semblant de pouvoir législatif (vote des lois, adoption du budget et contrôle de l’exécutif) mais il un rôle politique très léger. Toutes les candidatures sont individuelles, les partis politiques étant interdits dans le pays et seulement environ 10% de la population sont citoyens et votent, le reste étant pour la plupart des travailleurs immigrés. Ce Parlement ne peut d’ailleurs s’opposer aux lois de l’émir qu’à majorité des deux tiers, difficile sachant qu’un tiers est nommé par ce dernier. Bref, un tout petit pas démocratique.

États-Unis 🇺🇸

Une marée noire est apparue ce week-end en Californie après la fuite d’un oléoduc sur les côtes de l’état. C’est la plus importante dans cette région depuis des décennies. La ville balnéaire d’Huntington Beach est la plus touchée. Conséquences qu’on connait malheureusement trop : poissons et oiseaux marins qui meurent, plages souillées, menace pour tout l’écosystème voisin. Plus de 500 000 litres de pétrole brut ont déjà été déversés, l’environnement a donc pris un coup irréversible. Les militants écologistes demandent l’arrêt des forages côtiers et parlent de bombe à retardement à propos des 83 plateformes pétrolières et gazières situées sur l’eau, au large des californiens.

En Bref 🌀

Britney 👩‍🎤 : Britney Spears est enfin libre. En effet, mercredi 29 septembre, un juge a retiré au père de la chanteuse sa tutelle et son droit à contrôler et superviser son patrimoine, estimé à 60 millions de $. Cela faisait 13 ans et désormais, la décision lui revient de revenir ou non sur le devant de la scène.

Guinée 🇬🇳 : Mamady Doumbouya a pris la tête du pays, officiellement. Il était le chef de la junte qui a réalisé un coup d’état, il y a tout juste un mois, le 5 septembre et il est désormais devenu président de transition du pays. Une transition à la durée inconnue, et dont on ne sait encore si elle aura des airs de démocratie nouvelle ou d’un retour au despotisme.

Taiwan 🇹🇼 : Le pays a dénoncé le passage de 56 avions de l’armée chinoise ce 4 octobre, un record. Faire passer des avions dans la zone de défense aérienne taïwanaise, c’est un passe temps quotidien pour le gouvernement de Xi Jinping. Vendredi dernier c’était 38 avions, dont un à capacité nucléaire, samedi 39… Provocation enfantine mais danger et tensions bien concrètes.

Allemagne 🇩🇪 : Les activistes du Centre pour la beauté politique (la traduction rend pas ouf) ont annoncé avoir dérobé 75 tonnes de tracts, soit 5 millions d’unités environ, à l’AfD (extrême droite) pendant la campagne pour les élections fédérales. Tout ça en se faisant passer pour une entreprise postale (inventée) proposant des tarifs défiant toute concurrence pour les distribuer. Peut-on qualifier un acte d’antidémocratique quand il s’attaque à l’extrême droite ?

Photo à la une de Rupak De Chowdhuri / Reuters montrant une effigie du ministre de l’Uttar Pradesh, brûlée à Calcutta ce 4 octobre.


Josh – VAPLM Rédaction

Laisser un commentaire