Playlist de la semaine – 29 novembre

Lala &ce – Toxic

Lala &ce avait très bien commencé l’année en sortant ce qui est resté l’un des meilleurs albums de 2021, Everything Tastefuldont on avait parlé ici. Et parfois, quand c’est ton année, bah c’est ton année. Pour fêter l’apothéose de sa grande tournée, Lala a brûlé la Cigale ce week-end, dans un show dont elle a le secret. Pas étonnant, puisqu’elle avait aussi brillé dans Baiser Mortel, la comédie musicale portée par la Bourse de Commerce le mois dernier. Une année parfaite, et même l’occasion de lâcher un nouveau single en début de semaine, Toxic, produit par Kosei et Sectra. Que la crème, que le luxe.

Zuukou Mayzie – Mundo Ldo (feat Wit)

C’est l’un des morceaux les plus marquants de la Segunda Temporada de Zuukou, sortie en juin dernier et forcément une connexion alléchante entre deux des espoirs déjà confirmés de la nouvelle scène. Le banger se fredonne et se déploie désormais dans un clip. On mange.

BabySolo33 – Grünt d’or #22

Si vous ne connaissez pas encore BabySolo33, la meilleure façon de rentrer pleinement dans son univers, c’est d’emprunter la voie de sa Grünt d’or, parue cette semaine. Vous allez avoir une révélation, oui, c’est déjà la BO de vos déambulations urbaines dans les nuits qui tombent tôt de décembre. Chez elle, comme dit Baudelaire, se joignent un fouillis de modes surannées, et en même temps l’odeur d’un flacon débouché. Trop forte.

Eden Dillinger – m a u d i t

Eden Dillinger vient de sortir un nouveau projet notes vocales, qui tranche avec ses précédentes œuvres, Scuba, son premier album, ou sa quadrilogie d’eps inspirés de la Divine Comédie de Dante. Une nouvelle façon de se comprendre, et de travailler puisque cette fois ce n’est pas Piège qui signe les prods mais lui-même. Un ep aux allures de dialogues cathartiques avec celui qu’il était au moment de la sortie de ses premiers morceaux. On retrouve d’ailleurs, dès le nom du projet, et à l’intérieur, avec de nombreux bruitages, ou l’aveu qu’il sonne moins qu’à l’époque, de nombreuses allusions au téléphone. Comme celui qui était employé à l’époque de Midnight Nokia, sur Olaf en 2017. Eden Dillinger en pleine conversation avec lui-même, ça donne un recueil très important, sur ce que c’est de faire de la musique aujourd’hui. Notes vocales est une somme de leçons.

Fred Again, Kodak Black – Kahan (Last Year)

Fred Again est un artiste que j’adore en ce moment. La plupart de ses sons ont une musicalité particulière. Un côté électro très planant et une manière de jouer avec les lyrics très singulière qui me fascine. Dans la dernière chanson que j’ai découverte, Kahan, il raconte une triste histoire à propos de cette « last year », une histoire de drogue, d’une personne loin de ce qu’elle fut, accroc aux drogues et à la nuit. Ce qui se dégage, c’est une forte mélancolie qui accompagne parfaitement le propos.

Poupie – Vue sur la mer

Oui, chez Première Pluie on est de grands fans de Poupie. Ces dernières années on a tous du avoir notre phase. Une voix cassée incroyable, un style trop cool, et des chansons magnifiques. En ce moment j’ai un coup de cœur gigantesque pour Vue sur mer. L’instrumentale au piano couplée à la puissance mélodique m’emporte incroyablement. J’aimerais chanter aussi bien qu’elle, pour avoir le droit de chanter par dessus sa voix. Le seul défaut de cette chanson ? Ne durer que 2min34.

Moussa – surface

Il y a un an déjà, l’artiste français sortait surface, un titre doux et lancinant sur l’amour à la plage. Dans ses morceaux, Moussa Fennira y glisse des rêves pour ceux qui ne savent pas encore qu’ils tomberont amoureux. Une petite à écouter les matins gelés.

YEИDRY – Barrio

Avant Nena, un morceau qui nous a beaucoup marqué, YEИDRY publiait Barrio, un morceau latino où la voix est l’instrument principal. L’artiste originaire de République Dominicaine nous livrait depuis l’Italie de l’amour sur un plateau d’argent. Barrio, ça se danse, en plein jour ou sous la pluie.

Odezenne – Souffle le vent

Des confidences sans artifices sur leur lit de poésie propulsées dans l’espace par cette instru en crescendo qui fini par exploser dans le ciel. Oui, c’est exprimé avec des mots compliqués, mais c’est ce qui vous attend avec Souffle le vent.

Népal – Suga Suga (feat Doums)

Suga Suga, ça veut dire comme prévu en japonais. Et comme prévu, ce morceau va vous rester dans la tête jusqu’à ce que vous le réécoutiez encore et encore.

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :


Vive la musique

Laisser un commentaire