Playlist de la semaine – 3 février

Wallace Cleaver – Embrasse moi

Wallace, vous le connaissez. C’est un ami de Première Pluie. Son premier projet sortait l’année dernière. Depuis, il s’est fait relativement silencieux. Il sortait Grand Bleu en décembre et mettait tout le monde d’accord pour son retour. Embrasse-moi, c’est la suite. Wallace explore des sonorités tout en assurant ses bases, à base de basses qui démontent. L’amour macabre, celui-qui n’a rien des robes blanches. “Trébucher sur l’amour, c’est comme tomber dans le crack sa mère”. Wallace se fait encore une fois le chroniqueur acerbe du temps, et des lieux, notamment SLN. On notera cette line dingue, parmi les autres : “On a vu vieillir les mois de février.”

Henri Bleu – Fucked Up

Après Anagramme, son premier clip, paru en novembre dernier déjà, dont on avait parlé dans cette même playlist, Henri Bleu se devait d’envoyer la suite. Fucked up est une déambulation, là où Anagramme le mettait en scène cloué au pilori dans un appartement. 2 ambiances radicalement différentes donc. Le son est plus souple et le phrasé rap est peut être plus abouti. Henri Bleu déploie son univers avant la sortie prochaine de son premier projet, Bleu Vidéo Club

Franck Flower – I’m Absent (That’s why)

Ils étaient sur la scène de L’Autre Canal jeudi soir pour les auditions régionales des Inouïs du Printemps de Bourges aux côtés de Bobine de Cuivre, Isacha ou Doxx notamment. La veille, paraissait un nouveau clip des garçons de Franck Flower. I’m absent (That’s why), est une nouvelle aventure de pop rock contemplative, comme ils qualifient leur musique. Les boys de Nancy lancent à l’eau bleue plutôt que rose des fleurs roses plutôt que bleues. La sonorité pourrait annoncer le générique d’un feuilleton sur une vie meilleure et les images servent vraiment les mélodies. Découvrez vous aussi l’univers Franck Flower. 

Selena Gomez – Lose You To Love Me

Cela fait quelques semaines que Selena a sorti son album du retour mais moi j’arrive toujours pas à me faire à la douceur de cette musique. Ça m’emmène dans des endroits inconnus et je m’y perds un peu. Entre champs de cerisiers ou de blés je sais plus très bien où me mettre mais je veux rester là. A écouter Selena Gomez m’accabler par cette mélodie.

S.Pri Noir – Dystopia

 J’ai adoré son premier album et j’attendais avec impatience son retour. C’est fait avec ce son sensationnel, Dystopia. Sérieusement c’est une énorme sortie de S.Pri Noir, il gère trop bien son flow, avec des punchs tranchantes accompagnées d’une mélodie qui coupe à vif. Le clip et la dystopie du rappeur sont magnifiquement réalisés pour sublimer le tout.

Sébastien Tellier – A ballet

Peut-être, pour des raisons qui vous appartiennent, peut-être que vous ne connaissez pas Sébastien Tellier, que La Ritournelle vous est parfaitement inconnue. Alors A ballet signe le moment pour vous de vous rattraper, c’est une splendide porte d’entrée sur l’univers de cet homme, dans la tête duquel ont été mélangées les palettes de l’artiste, du vrai créateur, du musicien, du compositeur, du chanteur. La classe, en couleur pâle, en musique douce, en textile sonore soyeux. 

Tokio Hotel – Monsoon

À une époque, la jeunesse française a écouté un groupe de Pop/Rock allemande. Un boys band constitué de quatres allemands. Dont deux frères jumeaux. Ces mecs avaient un look de ouf qui a dû plaire à nos petits français déjà très tolérants face à un chanteur androgyne à la crinière noire, aux yeux de la même couleur. Donc pour l’histoire, parcequ’il faut se souvenir, que c’est cocace et intéressant. Voici leur chanson la plus connue que vous connaissez sûrement, Monsoon par Tokio Hôtel.

Paul Wilkes – Lonely Road

J’avais pas de larmes à mettre dans ma pensine alors j’ai écouté Paul Wilkes – Lonely Road et j’ai appelé mon assurance ensuite pour les dégâts des eaux puis mon psy pour la nostalgie et les souvenirs sombres. Le piano c’est quand même merveilleux, quel instrument fou parmi les autres instruments fous qu’est l’instrument fou nommé « musique ».

Mtume – Juicy Fruit

L’instrumentale de cette chanson vous la connaissez déjà sûrement, puisqu’elle a été samplée par Notorious Big dans sa titre le plus iconique et qu’on adore, Juicy. Le beat produit ici par le groupe de funk des années 70 est ultra caractéristique, c’est l’heure de danser.

 

Notre playlist est écoutable sur Spotify, directement ici, abonnez-vous pour gagner en bonheur :

https://open.spotify.com/user/yjyayxbhr9tme1cbij4uxcznz/playlist/2LxaVGpnRaBEFy97AhCsvW?si=tS39-ypnTbeUyRpIVx2jYw


Vive la musique

Laisser un commentaire