Top 2021 d’Arthur

2021 a été une année bizarre. Je pense qu’on dira ça d’elle quand d’autres années seront passées. À titre personnel comme partout dans le monde. Un magazine au rythme du monde qui s’arrête et repart. De la musique qui s’écoute entre les gares, entre les villes, entre les discussions. Marcher, courir, lire, aller au cinéma. Des trucs simples qui ensemble deviennent des histoires cools. Année bizarre mais bizarre comme un compliment. Meilleure année de ma vie.

MUSIQUE

Top albums

  1. Before I DiePark Hye Jin 

Je suis plein de choses mais je ne suis pas réalisateur. Je crois que j’inventerai une nouvelle sorte de soda avant de faire un film tout seul. Mais quand j’écoute Park Hye Jin, je sais déjà qui je veux pour ma B.O. Sa musique semble être celle d’une virtuose, qui en plus d’être virtuose est frappée d’un don. Le travail et la foudre. La sud-coréenne maintenant basée à Los Angeles produit une house qui emprunte autant au rap qu’à la techno. J’ai l’impression qu’un premier album doit tout contenir. C’est ça la performance de Before I Die : il y a tout sur ce disque.

2. PremierMoussa 

J’ai été heureux à chaque fois que j’ai lancé Premier dans mes écouteurs. Moussa a trouvé la recette, autant au niveau musical, que dans son écriture. Toujours plaisant, toujours le bon dosage. Sur ce projet aussi il y a tout ce qu’il faut, sans jamais que ça soit trop. Comme toujours, la simplicité est fulgurante.

3. Palais d’argile – Feu! Chatterton

Je crois que j’aime bien les albums qui racontent quelque chose du temps qu’ils traversent. Parce que je sais qu’ils vont fâner, qu’ils sont des photos précises. Palais d’argile est un album qui tâte bien le moment, produit par Arnaud Rebotini, plein de sonorités hybrides, et où l’écriture poétique prend le tournant des mots qui viennent de murir. Ici le bizarre devient logique, la beauté s’applique et se dépose, et tout se mêle dans un élan romantique moderne.

4. Sometimes I Might Be IntrovertLittle Simz 

Le quatrième album de la londonienne Little Simz est sorti le même jour que celui de Drake. Et c’est bien Sometimes I Might Be Introvert que je retiens dans cette liste à la fin de l’année. Voilà le projet le plus complet et le plus maîtrisé de Little Simz, grand album de rap, qui emprunte autant au jazz et au gospel qu’à l’afrobeat. Un album où la force de la lutte coule directement des sommets de l’intime.

5. Everything TastefulLala &Ce 

Sortir un album en janvier, c’est prendre le risque qu’il ne soit plus dans les têtes pour les tops de fin d’année. Mais quand le disque est toujours aussi présent dans les consciences à la fin de l’exercice, c’est que c’est un grand disque. C’est le cas du premier opus de Lala &Ce, qui a surfé sur l’année de bout en bout. Une comédie musicale en bonne compagnie à la bourse de commerce, des dates à chaque fois que c’était possible, et une Cigale pour boucler le tout. Fiou.

6. Segunda Temporada – Zuukou mayzie

Zuukou devrait peut-être se présenter aux élections. Il peut mettre tout le monde d’accord, et c’est ce que j’aime quand j’écoute un album. Avec Zuukou, je ne sais jamais si j’ai envie d’aller acheter des fleurs ou des armes. Autre performance qui en dit long de la curiosité du jeune BG ? Réussir à concilier des collabs avec The Pirouettes, Timothée Joly, Di-meh, Wit ou Freeze Corleone entre autres. Des extravagances poétiques. Les confessions d’un enfant du siècle. C’est un projet hyper important, parce qu’on n’est pas obligé de choisir. Il y a tout.

7. Promises – Floating Points, Pharoah Sanders & The London Symphony Orchestra 

J’ai écouté ce projet sur les longues routes entre les villes. Comme pour ajouter du drama à la profondeur des bandes sur le bitume. C’est trop beau, ça semble être le point de rencontre entre la mer du futur et l’océan du passé.

8. Monument OrdinaireMansfield TYA

Dose de pureté, fabriquée avec ce que la tristesse, la douleur, les émotions lourdes savent dégager de plus fort, de plus communicatif et universel. Monument Ordinaire est le chant logique de ce qui fait de nous des êtres. On en a discuté avec Mansfield TYA, juste ici.

9. Laïla – Khali (pourrait être mieux classé)

Il y a beaucoup de choses à dire sur Laïla. Khali est très en avance. Recueil moderne, tout est très pur et très abouti à la fois. Réussir à faire se croiser sur un même projet, souvent sur les mêmes morceaux, des sonorités du maghreb et d’Atlanta. Et D&G est le genre de morceau qui donne envie de soulever le monde. La force de Khali, c’est de peindre toutes ses failles. Mais ce n’est pas de l’impudeur, c’est juste la marque du début d’une belle et grande œuvre. Complexité spontanée. Hâte d’entendre la suite.

10. Bright Green Field – Squid 

Ça fait toujours bien d’avoir du rock britannique dans son top album de l’année. J’adore Squid. Ce premier album en a dans le bide, c’est le renouveau du genre.

11. DondaKanye West 

À la mort de Leonard Cohen, un recueil de ses poèmes a été publié. On y a découvert un gros clash envers Kanye West. Le texte s’appelle Kanye West Is Not Picasso, et Cohen de conclure : Je suis le Kanye West que Kanye West pense qu’il est. Dur. Leonard Cohen n’a pas appelé son poème Kanye West Is Not Salvador Dalí. Et il a eu raison. Cette année, plus que jamais, celui qui se fait désormais appeler Yé a accédé à la salle réservée des artistes qui augmentent leur œuvre avec leur vie, et leur comportement. On pense à Dalí ou Rimbaud. En allant terminer son album en retard dans le stade d’Atlanta, en montrant encore mieux le cœur de ses doutes et les pulsions de sa création, Kanye a encore passé un cap. Un cap artistique, avec Donda. Pas son meilleur album à mon sens, mais une pièce très importante, qui influencera beaucoup de monde et pendant longtemps.

12. Call Me If Your Get LostTyler, the Creator 

Quand Tyler sort un album, on écoute forcément la galette. Et quand Tyler sort un disque, déjà ça fait parler tout le monde, et ensuite ça met tout le monde d’accord. Call Me I Your Get Lost n’a pas dérogé à la règle et a accompagné une bonne partie de cette année.

13. Liminal Soul – Kedr Livanskiy

J’aime trop ce que me fait ce disque. Il m’apaise, pourtant il a une énergie de boule de glace. La productrice russe a en elle la poésie sobre des russes.

Bonus :

Lundi Méchant – Gaël Faye

Pas surpris de la qualité de l’album de Gaël Faye paru cette année. Tout ce qui fait sa force et sa renommée est bien en place. L’écriture, les rythmes, la joie de beauté et la beauté de la joie. En plus, le live est dingue, et dense. Discussion avec lui juste ici.

Toujours des fleurs – Janie

Des chansons pour toutes les sensations de la vie. Janie a fait un très beau premier album, comme on fait un bouquet, pour avoir le coeur plus net.

____

TOP EP (sans ordre) 

à la recherche du temps perduWallace Cleaver

Bleu GospelTuerie 

Plastique (Europe)Timothée Joly 

TristesseIliona 

CobaltZinée 

MalaboyChanceko 

Fantôme avec ChauffeurBenjamin Epps

ERRRLa Fève

La nuit sera calme vol 1,2,3BB Jacques 

notes vocales – Eden Dillinger

_____

Club Lecture (sans ordre)

La grande aventure – Victor Pouchet (Grasset)

GAV – Marin Fouqué (Actes Sud)

Comme nous existons – Kaoutar Karchi (Actes Sud)

Feu – Maria Pourchet (Fayard)

Une éclipse – Raphaël Haroche (Gallimard)

Ne t’arrête pas de courir – Mathieu Palain (L’iconoclaste)

Grande Couronne – Salomé Kiner (Christian Bourgeois)

La danse de l’eau – Ta-Nehisi Coates (Fayard)

Mise à feu – Clara Ysé (Grasset)

Mobylette – Frédéric Ploussard (Héloïse d’Ormesson)

wonder landes – Alexandre Labruffe (verticales)

Au printemps des monstres – Philippe Jaenada (Mialet-Barrault)

______

Au ciné (sans ordre)

Illusions perdues – Xavier Giannoli 

Gagarine – Fanny Liatard et Jeremy Trouilh 

La fièvre de Petrov – Kirill Serebrennikov 

Titane – Julia Ducourneau 

La Fracture – Catherine Corsini 

Tre Piani – Nanni Morreti 

Julie (en 12 chapitres) – Joachim Trier

_____

SENSATION

La sensation de faire semblant de dormir pour cette photo dans le magazine est dans mon top de l’année des sensations. Très apaisants les bambous.

Une année sportive 

Le foot, ce n’est pas mon domaine favori. Mais il y a une exception : quand l’Italie joue bien. Et cet été, l’Italie a joué un football très classe. Ça m’a mis de bonne humeur pour tout l’été : l’Italie a gagné l’euro de foot. 

Les J.O 

On se souviendra longtemps des JO. Sans les JO, peut-être que le magazine ne serait pas ce qu’il est. Combien d’heure on a passé, les matins, à travailler sur le magazine tout en matant les épreuves avec Diego et Romain ? Si bien qu’on a fini le jour où France télé passait le replay des Jeux. 

COURIR 

Bon, cette année était spéciale pour moi pour une autre raison. Je devais réussir à devenir un marathonien. Travailler avec le cerveau c’est bien, mais il faut aussi se défouler. Mon objectif : le marathon de Rome, le 19 septembre, alors j’ai passé une bonne partie de l’année à m’entraîner avec mon cousin Ishaq. Des heures et des heures à regarder le sol défiler. Finalement on a réussi à finir, tranquilles. Et toutes les heures que je passe à courir sont en fait des heures où je trouve mes meilleures idées. Vous voulez commencer vous aussi ? Voilà mon tuto pour commencer à courir. Et oui, maintenant je fais partie des gens insupportables qui courent tout le temps et qui sont accros. 

La NBA, comme d’hab

Merci aux États-Unis de ne pas vivre à la même heure que nous et donc de faire jouer les équipes de basket au milieu de notre nuit. Sans ça, peut-être que je travaillerai moins longtemps la nuit et que je serai moins heureux de me lever tôt le matin. Si vous voulez vous lancer, cette saison, je regarde beaucoup les Bulls, les Raptors (mais c’est pas pareil), le Heat, les Grizzlies, et les Warriors. 

Un magazine

On a fait un magazine. Vous savez déjà tout je crois mais c’est quand-même le pari le plus fou du monde quand j’y repense. Lancer un magazine papier gratuit, au temps du covid. Fabriqué cet été fou, en faisant des crêpes, en couvrant Bon Moment. On avait 3 métiers avec Romain. En fait on fait 20 métiers par an avec Première Pluie. Depuis des années, chaque jour est plus intense que la veille. Comme dit W, “Ça fait 5 piges que je sais plus ce qu’est l’ennui”. Maintenant quand on me demande je dis que je suis PDG d’un empire médiatique.

Le monde a essayé de tourner 

De cette année, je retiens aussi tout ce que j’ai lu d’ici et d’ailleurs, avec Josh, pour fabriquer chaque semaine des résumés de l’actualité internationale dans notre rubrique dédiée

Si toutes les semaines, on s’envoie des infos sur des guerres de gang entre les singes et les chiens en  Inde, la découverte d’un nouveau dinosaure en Australie, les frasques du président du Turkménistan ou des dromadaires botoxés dans des concours en Arabie Saoudite, l’actualité est rarement drôle. 

C’est pour ça qu’au début de l’année 2021, on a décidé de refaire de VAPLM un rdv hebdomadaire sur le site. Je vais essayer de ne citer que 3 temps forts qui m’ont marqué cette année. 

Le coup d’état mené en Birmanie au début du mois de février, qui a entraîné le soulèvement d’un pays et de sa jeunesse qui aspirent à la liberté. On a suivi au fil des semaines les centaines de morts. La situation s’est stabilisée – en mal. La violence est une arme de dissuasion que les pouvoirs en place n’hésitent jamais à utiliser. 

On a aussi beaucoup parlé de la situation en Ethiopie toute l’année, avec les tensions dans la région du Tigré au nord du pays, à la frontière avec l’Erythrée, qui avaient commencé en novembre 2020. Justement, on pensait que tout allait bien se passer : le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, venait de recevoir le prix Nobel de la paix, en 2019, pour son action en faveur de la paix avec l’Erythrée. Perdu. 2021 a vu s’affronter les forces tigréennes et les forces gouvernementales. Tout est très flou, certains évoquent même un nettoyage ethnique. On suivra la situation de près dès le début de l’année.

Gabriel Boric in Santiago, Martin Bernetti / AFP

Les élections qui avaient lieu dans le sud du continent américain cette année ont presque toutes eu des issues heureuses pour l’espoir. Récemment au Chili, le candidat de gauche radicale Gabriel Boric l’a emporté à la présidentielle face à un candidat d’extrême droite, dans un pays qui avait le choix entre son passé (nostalgie de Pinochet) et son futur (Nouvelle Constitution en cours de rédaction). Au Pérou, le candidat de la gauche radicale Pedro Castillo l’a aussi emporté contre une populiste d’extrême droite, Keiko Fujimori, fille de l’ancien dictateur local. Enfin autre exemple au Honduras, où Xiomara Castro, la candidate de gauche, est devenue fin novembre la première femme à gagner la présidentielle. On espère la même chose partout en 2022. 

Enfin, pour en finir avec l’actualité, une histoire folle qui a eu lieu près de Provincetown, au large de Cap Cod aux Etats-Unis. En juin, un pêcheur de homard américain a été avalé par une baleine à bosse, avant d’être recraché trente secondes plus tard. Michael Packard, le plongeur englouti, dit “avoir vu tout noir”, avant de comprendre. Un accident très rare. Surtout que ce n’est pas la première fois que Michael, 56 ans, a de la chance. En 2001, il était à bord d’un petit avion qui s’est crashé au Costa Rica. 8 personnes étaient à bord, et Michael faisait partie des 5 survivants, qui surent également surmonter l’épreuve des deux jours dans la jungle. Une vie remplie.

Pour aller bien

Truc très rigolo, pour aller bien, mon secret, c’est de regarder des vidéos de ce pêcheur professionnel. Il est trop enthousiaste tout le temps genre « Ouah, j’ai attrapé un moooooonstre, c’est un dinosaure ce truc ». Alors j’ai regardé ça toutes les fois que j’ai pu. Pourtant je m’en fout de la pêche.

Sinon je vous conseille d’aller au marché, d’arriver en retard partout, de faire des cures de vitamines et de magnésium. Bientôt je ferai un article avec des conseils bien-être.

La morale de l’année : FCQTPFQTPLF

Si mon année 2021 était une fable de Jean de La Fontaine, la morale serait “Fais ce que tu peux faire quand tu peux le faire”. Je me suis beaucoup répété cette phrase. J’ai la réputation d’être mal organisé. Je crois que c’est faux. Je ne suis pas si mal organisé que ça. Je fais juste beaucoup de choses. Fais ce que tu peux faire quand tu peux le faire, que j’abrège en FCQTPFQTPLF, ça vaut autant pour faire pipi quand on a le temps parce qu’on ne sait pas quand on pourra à nouveau, se reposer, écrire, s’avancer dans son travail etc. Je suis de l’équipe qui faisait les devoirs du jour au début du cours, mais j’essaye de changer ça. Vous êtes en train de lire le monstre qui arrive à ne plus rien remettre à plus tard. Je suis en train de guérir de ça et je vous conseille de tout faire pour venir avec moi sur ce chemin parce que ça rend plus serein/e.

2022

C’est notre année. Ça va être bien. Mon prochain livre sort bientôt. On va faire des magazines. Et plein d’autres trucs comme apprendre à dunker et faire 150 choses en même temps. Je remercie tous les gens qui m’entourent d’exister. Allez hop. Par contre je serai toujours tout le temps en retard dsl

___

Arthur

Laisser un commentaire