Des parapluies sous le soleil

Bonsoir, dans cette partie du site internet vous pourrez trouver chaque semaine une photographie tout droit tirée de mon appareil photo accompagnée d’un texte, d’une histoire ou d’un enchaînement de mots quelconque. Sur les champs ElyséesIl neigePuis il fait soleilLes gens repeignent les mursLes passants se protègent Du soleilDe la neigeDes la peinture qui couleDe

Le Tour du monde de la Haute-Marne : Théo

Vous habitez quelque part, mais est-ce que vous connaissez vraiment les lieux, les talents, et les thématiques propres à ce quelque part ? Au coeur de l’été 2021, Théo Caviezel et Johann Legrand ont voulu répertorier les richesses du département 52. Alors ils ont grimpé sur des vélos et depuis ils alimentent leurs réseaux de

Intérieur nuit

Bonsoir, dans cette partie du site internet vous pourrez trouver chaque semaine une photographie tout droit tirée de mon appareil photo accompagnée d’un texte, d’une histoire ou d’un enchaînement de mots quelconque. Janvier, 2022. J’aime pas trop Janvier. Pour commencer, ça fait partie de l’hiver et l’hiver moi j’aime pas trop ça. Quand je pense

La caisse

Au fond du bois, il y a cette voitureCette caisse, grise mais marronEnlisée, boueuse, puante.Lorsque la pluie l’arrose, ça ne la nettoie pas Incapable d’emettre le moindre sonDe s’enfuir d’ici, immobilisée par une solitude terrifianteNotre amie au pneux crevésSe lamente sachant l’aventure terminée Sous l’orage, au fond du sentierElle se met à clignoterLaisse s’envoler ses

Le concert

Bonsoir, dans cette partie du site internet vous pourrez trouver chaque semaine une photographie tout droit tirée de mon appareil photo accompagnée d’un texte, d’une histoire ou d’un enchaînement de mots quelconque. Le concert J’étais au concert de Gaël Faye, à Nancy, avec Arthur. On était arrivé à l’Autre Canal 20 minutes avant le concert,

Yann Joseph, et sa descente des dix plus belles rivières du monde en kayak : « Dans dix ans, on ne pourra plus descendre ces rivières-là »

Portrait extrait du podcast L’averse, disponible sur les plateformes de streaming “C’est beau. C’est pur. Je suis amoureux de l’eau, mais là c’est la pureté. C’est le courant. C’est ce bruit qui peut être des fois assourdissant, ces couleurs incroyables. Là, tu as l’impression d’épouser la nature.” C’est un projet fou que s’est lancé Yann Joseph, 53